La sénatrice de Vendée Annick Billon - © Photo: C.Lerouge

Vendée – La sénatrice Annick Billon et le comportement gouvernemental

Vendée – La sénatrice Annick Billon et le comportement gouvernemental




Dans un très récent communiqué, la sénatrice de Vendée Annick Billon (UDI) ne se contente pas d’intervenir sur le seul dossier des Gilets jaunes.
La critique concerne le comportement du Gouvenement et ses choix. Un Gouvernement qui semble aller de l’avant sans se dédire – en tout cas c’est ce qu’il clame haut et fort – mais qui oublie au passage de respecter les différentes représentations officielles et parlementaires. C’est en tout cas ce qui transparaît dans le Communiqué d’Annick Billon.

Comportement
Ainsi, pour ce qui est des parlementaires (et des élus) dont elle fait partie, Annick Billon écrit:
– « Entendre n’est pas écouter. Le gouvernement persiste à mener son train de réformes express tout en niant l’importance du Sénat, tout en négligeant les élus (…) »
– « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Il est urgent que le gouvernement considère le mécontentement citoyen, respecte le débat parlementaire et les amortisseurs de la République que sont les corps intermédiaires, les collectivités, les syndicats… »
– « Les maires et élus, qui seront nombreux à Paris cette semaine pour le Congrès, souhaitent aussi être écoutés et comprendre le sens des réformes.
 »
(NDLR: On rappellera que le Président de la République a fait le choix de ne pas se déplacer pour le Congrès des Maires).

Choix
* Aucune lisibilité: augmentation des taxes et réductions des contributions

– « La grogne et le mécontentement risquent de perdurer car il n’est pas seulement question de la hausse des carburants. »
– « Entendre n’est pas écouter. Le gouvernement et les députés en ordre de marche assènent un même discours d’apaisement face aux manifestations des « gilets jaunes » mais celui-ci demeure incompréhensible des citoyens. »
– La sénatrice Annick Billon considère « qu’augmenter les taxes d’un côté et réduire les contributions de l’autre n’apportent aucune lisibilité dans la politique du gouvernement. A contrario, la situation crée une défiance qui favorise les extrêmes. »

A LIRE  Vendée - Solidarité: lancement du dispositif Plan hivernal 2019-20

* La transition écologique doit s’effectuer dans l’ensemble de l’économie
– « La transition écologique est indispensable mais elle ne se fera pas seulement avec l’électrique, les éoliennes ou les panneaux solaires. »
– « La vraie transition écologique est dans l’économie, il faut se donner les moyens de réfléchir la mobilité autrement et plus économe. Donner aux français les moyens de rouler plus propre, mais également de produire plus propre et de se chauffer plus propre
».

* Les hausses de taxe sous couvert de transition écologique n’alimenteront pas en majorité le budget de ce poste
– « Il ne faut pas mentir aux français : Les augmentations servent principalement à alimenter le budget général de l’État ».
– « En 2018, les taxes sur les carburants ont augmenté de 3,3 milliards d’euros quand le budget pour la transition énergétique n’a augmenté que de 600 millions d’euros. En 2019, le rapport entre les deux n’est que plus déplorable (3,9 milliards d’euros contre 260 millions d’euros).
 »

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
(Note: les intertitres en gras sont de notre rédaction).

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Atlantique – La pêche à la cocaïne contraint 6 Maires à fermer les plages d’Arcachon, Hourtin, Lacanau, Lège-Cap-Ferret, Le Porge et Naujac

    C’est du jamais vu! La cocaïne coule à flots et s’échoue au gré des marées sur les sables de l’Atlantique. ...