Robert Herbin

Football Sport Saint-Etienne FRANCE. LES VERTS en deuil: Robert Herbin est décédé

 




 

Football Sport FRANCE. Robert Herbin est décédé

L’ex-entraîneur de l’AS Saint-Etienne était hospitalisé depuis une semaine au CHU de Saint-Étienne pour des problèmes cardiaques.

Robert Herbin a dirigé l’équipe stéphanoise de football à la grande époque des « Verts », une période ou presque toute la France regardait et se passionnait pour cette équipe.
Cette grande époque s’est étalée pour Robert herbin de 1972 à 1983 puis de 1987 à 1990.

Les Verts, ce furet aussi des exploits durant les coupes d’Europe dont une finale lors de la Coupe des clubs champions en 1976.

C’est une grande figure du football et du sport français qui disparaît, à l’âge de 81 ans.

Palmarès: 9 titres de champion de France dont 5 comme joueur.
6 titres de vainqueur de la Coupe de France dont 3 comme joueur.
23 sélections chez les Bleus et une participation à la Coupe du Monde en 1966.

Communiqué de la Ministre chargée des Sports
Le Sphinx s’est éteint. Joueur et entraîneur emblématique de l’AS Saint- Etienne à une époque où les poteaux pouvaient encore être carrés, Robert Herbin, affublé de ce surnom devenu mythique parce qu’il fut un joueur, un entraîneur et un homme de peu de mots, nous a quittés ce lundi 27 avril 2020 à l’âge de 81 ans.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: statistiques par départements au vendredi 3 juillet 2020

Quelques semaines après Michel Hidalgo, le football et le sport français pleurent une autre de ses légendes. Car Robert Herbin n’était pas seulement l’âme des Verts qu’il avait rejoint en juillet 1957 à seulement 18 ans après des premiers dribbles prometteurs au Cavigal de Nice. Avec neuf titres de champion de France, tous remportés sous les couleurs de l’ASSE, cinq fois comme joueur et quatre comme entraîneur, et six Coupes de France, il présente encore aujourd’hui l’un des plus beaux palmarès de l’histoire du football français.

Personnalité atypique, exigeant, travailleur et chantre de la préparation athlétique dont il aura été l’un des précurseurs en France, le « Rouquin », propulsé sur le banc de l’ASSE à 33 ans seulement par Roger Rocher l’emblématique président d’alors, restera aussi à tout jamais comme l’homme qui a guidé la génération dorée des Lopez, Larqué, Rocheteau et des frères Revelli, pour beaucoup issus du centre de formation, dans leur formidable épopée en coupe d’Europe des clubs champions en 1976 conclue par une défaite à Glasgow en finale (0-1 face au Bayern de Munich) rentrée dans l’histoire à cause des fameux « poteaux carrés ». Il fut le chef mutique et exigeant d’une bande, bientôt complétée par Michel Platini ou Johnny Rep, qui redonna à Saint-Etienne et sa région alors en pleine crise économique, une fierté et de belles tranches de bonheur partagé. Mélomane, avec une affection particulière pour Mahler, Robert Herbin, passé également par le Red Star, était revenu s’installer dans le Forez, où il cultivait sa solitude seulement entouré de ses chiens.

A LIRE  Ile d'Yeu Vendée. Disparition en mer d'un plongeur sous-marin

Ex-milieu de terrain reconverti libero, Robert Herbin a été international avec les Bleus (23 sélections), participant notamment au premier Championnat d’Europe de l’histoire organisé en France (1960) et à la Coupe du monde 1966 en Angleterre.

La ministre des Sports Roxana Maracineanu adresse ses plus sincères condoléances aux proches de Robert Herbin ainsi qu’à la grande famille du football et en particulier à l’ASSE qui perd l’une de ses figures mythiques.

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Port-Brétignolles Vendée. Une nouvelle donne pourrait apparaître dès vendredi prochain

    Pays de St-Gilles-Croix-de-Vie Vendée. François Blanchet présente sa candidature à la Présidence Cela faisait partie des rumeurs persistances qui arrivaient ...