Nicolas de Villiers - Le Puy du Fou 2017

Le Puy du Fou 2017 – Des nouveautés alléchantes à J-3

Il y a quelques heures en ce mercredi 29 mars 2017, Nicolas de Villiers, directeur du Puy du Fou, nous présentait les dernières nouveautés du Puy du Fou pour la saison nouvelle alors que le Parc doit ouvrir samedi, dans trois jours. Autant dire que l’excitation est à son comble! Ce sont 1700 personnes qui doivent peaufiner leurs activités et, lorsqu’il s’agit d’acteurs, finaliser leurs prestations. Les répétitions battent donc leur plein.

Le Puy du Fou fête cette année ses 40 ans. Il s’agit donc d’une année très particulière pour ce Parc dans lequel la création est toujours présente. « Le Puy du Fou est né avec la Cinéscénie, le coeur symbolique, un spectacle qui a su se renouveler » déclare Nicolas de Villiers. Une scène immense, avec de nouveaux décors, et avec la participation de 2500 acteurs!
La Citadelle (le 5ème hôtel du Puy du Fou) est prête et a été testée par 400 personnes issues de l’environnement professionnel du Puy du Fou. Le nouveau restaurant, la Mijoterie du Roi Henry – qui servira des menus d’époque! – ouvrira début mai. Il y aura cette année 23 restaurants et points de restauration.
Quant aux réservations 2017, Nicolas de Villiers nous indique, tout en restant prudent, qu’elles sont encourageantes et supérieures, à ce jour, à celles de l’année dernière.

[emaillocker]

Samedi 1er avril 2017: ouverture du Grand Parc
Il y a deux mois, nous vous avions présenté les nouvelles structures, notamment La Citadelle. Cette fois-ci, il s’agit de deux nouveaux spectacles: le Ballet des Sapeurs et Le Grand Carillon.
Le Ballet des Sapeurs est imprégné de l’ambiance 1900. Le scénario? : les Sapeurs assistent au départ malheureux d’un incendie de moteur de voiture…. Ils interviennent mais les habitants du Bourg ne sont pas en reste. Pas de dialogues, tout est joué et mimé à l’instar des films du cinéma muet avec force pancartes explicatives lorsque c’est nécessaire.
Mais la singularité de ce spectacle est qu’il n’est joué que par des enfants, de 9 à 14 ans. Habituellement, les enfants ne jouaient que pour la Cinéscénie, les vendredis et samedis soir. Il a été décidé de prolonger l’expérience artistique et humaine en laissant toute la scène de ce Ballet des Sapeurs aux enfants de l’Académie du Puy du Fou.
Puisque 3 à 4 séances par jour sont prévues, ils interviendront par rotation pour les 15 rôles nécessaires de ce spectacle. On pourrait dire que le spectacle est « bon enfant » mais il est bien plus que cela, la chorégraphie étant désormais bien huilée et très attrayante (la vidéo ne montre qu’un court extrait pour ne pas tout dévoiler).

La troupe du Ballet des Sapeurs – Le Puy du Fou 2017

Le Grand Carillon tente de reconstituer les carillons de bois qui existaient dans les villages entre le 15ème et le 18ème siècle. S’il n’est pas reconstitué exactement à l’identique – ils ont tous disparus, dévastés par la Révolution -, il entend reprendre la même logique. Ces carillons, véritables animations vivantes, étaient considérés comme des « curiosités » , selon le terme de l’époque.
Au Puy du Fou, Le Grand Carillon sera animé par des cloches, bien sûr, mais aussi des flûtes, un sabot à musique etc.. et ce Grand Carillon délivrera grâce à quatre musiciens des airs anciens « qui sonnent et réveillent les souvenirs d’enfance » nous affirme Nicolas de Villiers. La musique a été composée en interne par des musiciens « maison » , puis les cloches ont été fondues en fonction de cette création musicale.
Les cloches ont été fondues à Asten aux Pays-Bas par le même fondeur que celui de Notre-Dame de Paris, la maison Royal Eijsbouts. Ce spectacle mis en sonorités devant nos propres yeux, est « encore en calage, en plein rodage… » nous dit-on. Mais à l’entendre, il paraît presque au point et les cloches tintinnabulent parfaitement. Comment en serait-il autrement? Tout a été vérifié par des musiciens à l’oreille absolue.

Philippe de Villiers est là pour suivre, comme nous, cette répétition. L’oeil du maître est toujours important…
La structure pouvant être éclairée, elle restera en place l’hiver permettant ainsi de réaliser un spectacle musical pendant les fêtes de Noël.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

[/emaillocker]



Booking.com

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée – Déjà 2 gagnants au Concours estival « Le Reporter sablais » – Participez à notre 2ème Concours

Vendée – Déjà 2 gagnants au Concours estival « Le Reporter sablais » Anne-Lise L. de Nogent-sur-Marne et Dominique R. des Sables d’Olonne sont ...