Vidéo juin 2017 – Les Sables d’Olonne en feu avec Soprano Boostee Lartiste Ofenbach




Vidéo juin 2017 – Les Sables d’Olonne en feu avec Soprano Boostee Lartiste Ofenbach

[emaillocker]

Les prévisions étaient de 10 à 15.000 spectateurs pour ce concert organisé par Fun Radio en collaboration avec l’Institut Sports Océan (ISO) et la Ville des Sables d’Olonne. Si tout avait été presque prévu et organisé comme il se devait, les autorités furent malgré tout prises au dépourvu par la vague, ou plutôt les vagues de jeunes spectateurs arrivant de toutes parts, des Sables d’Olonne, bien sûr, mais aussi de toute la Vendée et même depuis la Bretagne!

C’est dire combien le programme de ce concert gratuit, avec de grandes stars de la musique, a fait flasher les jeunes fans de musique, notamment avec le très adulé Soprano.
Mais les chiffres calculés à l’entrée des zones d’accès et par les services finirent par donner le tournis au sous-Préfet Jacky Hautier: 25.000 puis 35.000 alors que le plan de sécurité tablait sur 15 à 20.000 maximum. Pour ne rien arranger, dès le départ du concert une dame âgée, assise sur le muret du Remblai avait chuté et était atteinte, surtout psychologiquement. Une cinquantaine de cas médicaux, avec notamment des malaises, ont été repertoriés tout au long de la soirée. Sans compter cinq enfants perdus qui furent recueillis derrière le manège près des Atlantes.
Finalement peu de choses et rien de grave au vu du nombre de spectateurs qui amplifiait. On était désormais, selon les chiffres officiels circulant, à 55.000 spectateurs sur la plage et environ 10 à 15.000 sur le Remblai. Du jamais vu aux Sables d’Olonne pour un concert. L’effet réseau social Facebook avait fait un malheur!
Le sous-Préfet réquisitionna tout ce qu’il pouvait comme forces de l’ordre et patrouilles.
Daniel Schaffhauser, le directeur de l’ISO, à l’origine de la venue du concert de Fun Radio Live, sur une idée de Lionel Pariset, élu chargé du nautisme aux Sables d’Olonne, nous indiqua que le sous-Préfet lui demanda de mettre en place tous les jeunes de la Société nautique de sauvetage en Mer ainsi que de l’ISO qui pouvait être disponibles, et de compléter la surveillance sur l’eau. Il nous confirma le nombre de personnes prises en charge ainsi que les fourchettes de spectateurs.
C’est à Daniel Schaffhauser que l’on doit la venue de ce concert. Ancien Directeur du Vendéespace, durant cinq années, il a gardé des contacts étroits avec le milieu de la musique, des concerts, des radios. Et il serait prêt à repartir pour une nouvelle aventure l’année prochaine, toujours sur la plage des Sables d’Olonne avec Fun Radio dont les dirigeants et animateurs ont été époustouflés par la réussite de ce concert. N’oublions pas que ce concert venait en conclusion de l’Océan Festival, week-end de découvertes des activités nautiques aux Sables d’Olonne, raison pour laquelle il se déroulait le dimanche soir.

Cliquez sur les photos pour agrandir

Pendant tout ce temps, il nous a fallu partir presque comme pour un reportage de guerre. Rangers au pieds, nous avons évolué dans le sable mouvant et l’eau salée – le concert se déroulait juste après la marée haute -, au milieu de la foule, pour approcher du podium. Vu le monde, nous avons raté les premiers passages…. Il a fallu jouer des coudes, essayer d’entrer dans un vrai magma constitué d’une population de jeunes fans accros à la musique électro et au rap. Après un long périple digne d’un parcours du combattant, nous est apparu, comme en sortant d’une savane aride, une belle oasis. Ils apparaissaient, sur scène, les uns après les autres, habillés des couleurs chatoyantes des faisceaux lumineux et imprégnés d’un halo de musique entraînante. De vrais messies.
Un iPhone au bout des mains, je tentais tant bien que mal de prendre quelques images qui ne soient pas aussi sautantes que ne l’étaient tous les jeunes de mon entourage. Imperturbable, je restais les pieds embourbés, pour filmer ceux qui faisaient l’événement. Certains devaient sans doute se demander quel pouvait bien être cet intrus aux tempes grisonnantes – au milieu d’une nuée d’ados – qui ne dansait jamais et ne montrait aucun signe de contentement. Impassible, malgré les chocs, les coups de coude, les poussées, les compressions….
Sans doute l’expérience du métro parisien aux heures d’affluence…
Je maudissais parfois animateurs et chanteurs lorsqu’ils appelaient leurs fans à lever les bras polluant du coup mon objectif de milliers de bras… Tout en me réjouissant de cet entrain.
Qu’importe tous ces désagréments. Nous avons essayé de filmer, au coeur de la foule, pour restituer du mieux possible (nous avons laissé la vidéo en brut sans montage) ce formidable événement qui a marqué la ville et qui a mis en feu Les Sables d’Olonne.
Vidéo ci-dessous
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 


[/emaillocker]

Booking.com




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée – L’Ile Penotte Sables d’Olonne

      L’Ile Penotte aux Sables d’Olonne. Un endroit hors du temps où l’on peut se promener en découvrant de magnifiques ...