Maxence de Rugy et Mireille Gréau devant le port de Jard-sur-Mer

Vendée – Rapprochement des ports de Talmont et Jard au 1er janvier 2018




Vendée – Rapprochement des ports de Talmont et Jard au 1er janvier 2018

Pas de fusion mais une vision commune, sous la houlette de la Communauté de Communes Vendée Grand Littoral Talmont-Moutiers-Communauté.
Mireille Gréau, maire de Jard-sur-Mer, et Maxence de Rugy, maire de Talmont-St-Hilaire ont décidé de procéder au transfert des compétences de chacun de leur port (Bourgenay et Jard-sur-Mer) vers la Communauté de Communes.
La loi NOTRe imposait le transfert pour Port Bourgenay en raison de ses activités nautiques et économiques. Pour Jard-sur-Mer, aucune obligation n’était imposée par la loi mais le choix a été fait de transférer également la compétence du Port de Jard-sur-Mer afin de mutualiser les moyens humains, financiers, logistiques et techniques.
Une stratégie basée sur la cohérence et un objectif: « porter un projet nautique ambitieux pour ce territoire permettant d’affirmer une ambition touristique » qui servira aux 20 communes de la Communauté.
Maxence de Rugy développe ses arguments sur l’ambition maritime avec les 30km de façade littorale, et rappelle que la Communauté de Communes a la compétence touristique, ce qui rend le projet pertinent sur les plans de la visibilité et de l’impact économique. Il a ajouté que ce projet commun se ferait en s’appuyant sur les deux communes, que la décision n’était pas forcément facile pour Jard-sur-Mer mais que c’était « un choix visionnaire. »
Mireille Gréau précise que ce projet a, bien sûr, fait l’objet d’interrogations parmi les habitants et de discussions au sein du Conseil municipal mais « rester seul ne nous paraît vraiment pas positif et un travail en commun avec la Communauté de Communes nous paraît bien plus intéressant. »
Il est rappelé que les accords des villes de Talmont et de Jard sont nécessaires (NDLR: mais on peut penser que les maires étant favorables, leur majorité les suivra), et qu’est souhaité l’obtention des accords des conseils portuaires (échelon important de l’organisation et de la mise en place des tarifs).
Les Conseils d’exploitation comportent en leur sein des commerçants. L’objectif est donc que la vision locale puisse être respectée.

A LIRE  Vendée Les Sables d'Olonne - De Paris-Match à Stock le Loup de Mer Jean-Luc Van Den Heede se dévoile

Statistiques
Vendée Grand Littoral s’appuie sur deux des onze ports de plaisance que comprend la Vendée avec au total 1368 places dont 860 anneaux répartis ainsi:
– Port Bourgenay, c’est 650 anneaux et 2000 escales par an (port à flot)
– Jard-sur-Mer comprend 210 anneaux (508 corps-morts) et 100 à 150 escales.
Soit environ 20% du parc vendéen.
Pour la Vendée, on compte 4230 anneaux, 7033 places pour 11 ports de plaisance dont 5 à flot.

Géographiquement, ces deux ports constituent une porte d’entrée vers un territoire « entre terre et mer » tourné vers le nautisme. En effet, l’offre d’activités est fournie avec de la voile, du surf, du kite, du kayak, du jetski, paddle etc… et leurs nombreuses écoles d’apprentissage et de perfectionnement.

Détails pour chacun des ports
– Port Bourgenay (construit en 1985)
50 hectares – Chantiers navals – 2 shipchandlers – 1 bureau Tourisme
– Label Pavillon bleu / Membre « Passeport Escales »
Excédentaire financièrement: + 300.000€ / an.
10.121 visiteurs d’avril à août 2017

– Port de Jard-sur-Mer (construit en 1973, projet initié en 1965, port d’échouage)
Centre technique – 1 bureau Tourisme à proximité
25.351 visiteurs d’avril à août 2017

L’organisation prévue au 1er janvier 2018
Mireille Gréau et Maxence de Rugy estiment que les deux ports installés sur leur commune « n’ont jamais été et ne seront jamais en concurrence car ce sont des équipements complémentaires » par leur taille et leurs spécificités.
Les futurs SPICS (ont une autonomie financière mais pas de personnalité juridique) fonctionneront avec des budgets distincts (NDLR: il est interdit juridiquement de les fusionner), et seront donc conservés aussi deux conseils portuaires et deux conseils d’exploitations spécifiques. Les deux budgets des deux ports resteront autonomes sans aucune compensation possible entre eux (et le budget principal de la Communauté de Communes ne viendra pas abonder un budget portuaire). Il est précisé que les services doivent être payés par les tarifs imposés à l’usager.

A LIRE  France - Il a volé ce matin une ambulance du Samu: la suite est incroyable...

Projets
On apprend, au-delà du projet de mutualisation au sein de la Communauté de Communes, que l’un des projets serait – puisque le port de Bourgenay n’a plus de possibilité d’agrandissement en pontons – de transformer le port de Jard-sur-Mer: en effet, en supprimant certains des corps-morts, il serait donc possible d’ajouter des anneaux.
L’autorisation préfectorale pour ces modifications a déjà été accordée puisqu’il ce projet d’ajout d’anneaux est déjà ancien; il rentre bien dans la logique de rapprochement et de mutualisation lancé sous l’égide de la Communauté de Communes. Le délai de réalisation est limité à l’année 2021.
Un rapprochement qui se concrétisera surtout par le pilotage des deux ports par une seule et même équipe communautaire d’agents et d’élus (gouvernance organisationnelle), la possibilité d’avoir une vision en commun, de lancer des marchés communs pour les prestations (dragage par exemple…) et donc de réduire les frais par des rationalisation et économies d’échelle.
Concrètement, à court terme, en matière d’image, ce rapprochement se verra par une participation active durant le Salon nautique en décembre 2017, avec la Communauté de Commune et avec Vendée Tourisme.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée Les Sables d’Olonne – Dispositif du CCAS et nouvelles actions

    La Ville des Sables d’Olonne avec le CCAS: la mobilité au coeur du dispositif. Après la rentrée scolaire, la rentrée ...