Cinéma Le Grand Palace Les Sables d'Olonne - Vendée

Vendée Les Sables d’Olonne – Le cinéma Le Grand Palace se lance dans son agrandissement programmé

Vendée Les Sables d’Olonne – Le cinéma Le Grand Palace se lance dans son agrandissement programmé


En 2016, Le Grand Palace faisait partie de la strate de 150.000 à 200.000 entrées (chiffres 2016). Il a depuis dépassé largement les 200.000 entrées.
Le Grand Palace 1 (Les Sables d’Olonne)
La population de la commune était de 14253  avec une population de l’unité urbaine de 42145. Depuis, une fusion a été opérée entre les trois villes du Pays des Olonnes, la ville nouvelle regroupant 45.000 habitants environ.
Statistiques:
5 écrans 798 fauteuils 6029 séances (220.000 entrées environ en 2017, contre 194.638 entrées en 2016 et contre 135.000 en 2013.) –  (Chiffres 2016 – Spectateurs par fauteuil: 244. Spectateurs par séance: 32 – TMOF: environ 20% – Nombre de films programmés: 194).

(Sources: https://www.lereportersablais.com/ouest-toutes-les-statistiques-du-cinema-en-vendee/)


Marché et Innovation
François Lesuisse est un touche à tout: sculpteur d’os pour bijoux de luxe (en os, or et pierre précieuses), tailleur de tikis géants dans des troncs en bois d’iroko (les 5 tihis géants représentent les trois caps traversés pour le Vendée Globe ainsi que les points de départ et d’arrivée, et sont posés pour le Vendée Globe 2008 à La Chaume/Les Sables d’Olonne, le long de la côte face à la mer), il a été champion du monde junior de wave-ski en 1999 (à Florianopolis – Brésil). Mais sa passion professionnelle, c’est le cinéma.
En 2017, le Grand Palace a reçu le 2ème prix de l’innovation par ses pairs du Centre national du Cinéma (CNC). Deux innovations ont été mises en lumière, relatives au cinéma scolaire (financement solidaire) et à l’action auprès des entreprises (en matière de communication « intégrée ») :
– En 2013, François Lesuisse reprend à son compte le cinéma de ses parents. Parallèlement, il cherche à trouver un moyen d’améliorer l’habituel taux d’occupation de 14,5%, un taux dû aux heures et jours creux. A chaque séance et pour chaque écran, seuls 15% en moyenne des sièges sont occupés! Pour contrer cette logique, François Lesuisse table sur les entreprises et passe des accords avec elles: chaque entreprise a une exclusivité publicitaire – pour son domaine professionnel – sur les écrans du Grand Palace et cette entreprise privatise une fois par an l’un des écrans pour une soirée avec un film en avant-première suivi ou non d’un débat. De passive, l’entreprise devient active voire même ambassadrice du cinéma.

Autre point développé, mais utilisé par bon nombre de cinémas, les soirées à thèmes, avant-première ou événementielles, nuit de la glisse, projections en live de pièces de théâtres ou de concerts, permettant de faire monter les taux d’occupation.

– Le cinéma fait don des ventes d’affiches (1500€ en 2016 à 20€ l’affiche) à une association qui finance ainsi la prise en charge du transport en car pour les scolaires venant au cinéma (4200 scolaires ont été accueillis en 2017). 44€ de don permettent ainsi de payer le déplacement en car de deux classes et de remplir les salles de cinéma.
Souvent très apprécié, le Grand Palace organise des soirées où les réalisateurs et équipes du film projeté sont présents. Une belle opportunité d’échanger lors de mini-débat à l’issue du film.
Autre projet, la mise à disposition d’une villa de scénaristes – la villa Ker-Aimée de 1912 située rue des Jardins – à la disposition d’auteurs créatifs… l’environnement devant réussir à stimuler leur imagination. En fait, le souhait pour François Lesuisse de ne pas se limiter à la partie commerciale du cinéma mais de favoriser les aspects artistiques, littéraires et culturels. Un peu à l’image de la Villa Médicis pour les artistes. Et avec une obligation pédagogique vis-à-vis des scolaires à qui il faut faire découvrir l’univers du cinéma.

Ci-dessous la 1ère maquette du projet et le Projet en cours

 

La 1ère maquette du projet



Le projet de cinéma Le Grand Palace aux Sables d’Olonne – © DR

 

LE GRAND PROJET à 4,5 millions d’euros !
Un développement certain pour le Grand Palace qui est la suite du petit cinéma – Le Palace – géré par les parents de François Lesuisse dans les années 1960-70, dans la rue des Jardins, entre la rue Nationale et la Place de la Liberté.
Parmi les projets, on notera l’agrandissement prochain du cinéma avec deux nouvelles salles sur le pourtour du bâtiment actuel. Le projet a été validé à l’unanimité des 7 présents en Comm. dép. d’aménagement commercial et d’aménagement cinématographique le 20 octobre 2016.
Nous avions déjà annoncé en 2017 puis en 2018 que:

De 5 écrans et 798 fauteuils, le cinéma passera à 7 écrans et 1294 fauteuils soit 496 places de plus. Les deux nouvelles salles auront une capacité d’environ 200 et 300 places et disposera de technologies de pointe en matière de son (système Atmos avec son dit immersif grâce à de multiples enceintes). Et le parking, trop restreint, passera de 54 à 238 places. Pour cela, 5000 m2, dont une partie grignotant des terrains de tennis mitoyens seront mis à disposition par les collectivités locales qui ne peuvent voir que d’un bon oeil le développement de la salle de cinéma.
L’agrandissement permettra une programmation plus soutenue en films art et essai tandis qu’une des nouvelles salles se verra attribuer une scène plus grande pour organiser plus facilement certains événements d’envergure dont des concerts, des spectacles, des conférences.
Avec deux salles de plus, le Grand Palace devrait réussir à tutoyer ou dépasser les 300.000 clients contre près de 220.000 en 2017.
Prévu au départ à 3 millions d’euros et des travaux en 2016, l’on devrait désormais atteindre 4,5 millions d’euros!

Alors, quoi de neuf ?
Les travaux, d’abord repoussés après la fin du Vendée Globe – mars 2017 -, étaient prévus entre juin 2018 et avril 2019 soit 9 mois.
D’après des sources concordantes, les travaux viennent vraiment d’être lancés, avec près d’un an de retard. Si l’on prend en compte la même durée, le prévisionnel serait donc pour une finalisation fin janvier 2020.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais


 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les Sables d’Olonne – Vie marine: des skippers de la GGR lancent un cri d’alarme

Les Sables d’Olonne – Vie marine: des skippers de la GGR lancent un cri d’alarme   Tapio Lehtinen vient de rentrer de ...