Vendée Les Sables-d’Olonne: découvrez les 5 questions de la VOTATION prévue à la mi-novembre 2022

 

.

Publiez vos annonces légales sur notre site afin de favoriser le pluralisme de la Presse:

https://www.lereportersablais.com/annoncesjudiciairesetlegales/



LES 5 QUESTIONS DE LA VOTATION QUI AURA LIEU À LA MI-NOVEMBRE

Armel Pécheul, 1er adjoint de la Ville des Sables d’Olonne, vient de présenter les questions qui seront posées lors de la prochaine votation, du 18 au 26 novembre 2022.
Il s’agit de questions importantes, parfois sensibles, sur lesquelles il peut être intéressant d’obtenir un consensus pour orienter la politique de la Ville et de l’Agglo, d’où le souhait d’avoir le sentiment et l’opinion des Sablais.

 

Question 1:
Êtes-Vous favorable à la fermeture temporaire de la piscine du Remblai, du 1er décembre 2022 au 31 mars 2023, pour réaliser des économies d’énergie ?

–> L’explosion des prix de l’énergie frappe durement nos colelctivités, qui ne sont protégées par aucun bouclier tarifaire. En 2022, l’augmentation est de plus de 950.000 € pour le gaz et l’électricité. ET la facture pourrait encore s’envoler en 2023 avec une augmentation estimée à 1,6 million d’€, soit + 150%.
En complément des actions mises en oeuvre par la Ville et l’Agglo pour économiser de l’énergie et déployer des solutions d’avenir, il est question de fermer temporairement la piscine à ciel ouvert du Remblai. L’économie réalisée est estimée à 100.000 €.

Question 2:
Êtes-vous favorable à l’extension en 2023 de l’interdiction de fumer sur l’ensemble des plages urbaines* des Sables d’Olonne ?

(* Note de la revue:
– ne sont pas concernées La Paracou et Sauveterre
– les réactions sont assez partagées).

–> L’équipe municipale a décidé au printemps 2022 d’expérimenter l’interdiction de fumer sur la plage familiale de Tanchet afin de protéger les non-fumeurs di tabagisme passif, d’éviter les mégots dans les pâtés de sable et de permettre à tous de savourer pleinement notre bon air marin.
Un seul mégot pollue 500 litres d’eau et met plus de 10 ans à se dégrader dans la nature. De nombreuses personnes ont exprimé leur satisfaction, d’autres souhaitent laisser la liberté à chacun de fumer, ou non, sur la plage.

Question 3:
Souhaitez-vous que la Ville et l’Agglomération des Sables d’Olonne demandent à l’Etat deux choses:
– 1 – de sanctionner financièrement Orange pour ne pas avoir tenu ses délais et ses engagements;
– 2 – de ne pas prolonger le contrat avec Orange, afin que ce soit un acteur public vendéen, Vendée Numérique, qui finalise le déploiement de la fibre des 12000 foyers et entreprises sablais qui n’ont toujours pas été raccordés ?

(* Note de la revue:
– les maires des Sables d’Olonne et de La Roche-sur-Yon, Yannick Moreau et Luc Bouard, ont déjà protesté conjointement. Si le contrat prend fin le 31 décembre 2022, l’ARCEP est le décideur en la matière. La pression médiatique et le soutien des habitants pour influencer l’ARCEP seront sans doute plus efficace qu’une bataille judiciaire).

–> En 2015, l’État a confié à l’entreprise Orange la responsabilité de déployer la fibre pour 100 % des foyers et entreprises des Sables d’Olonne, d’ici fin 2020. Aujourd’hui, le constat est malheureusement sans appel : 2 ans de retard et seulement 77,3 % des bâtiments (42 224) sont raccordables.
Depuis le début du projet, les élus locaux alertent sur les manquements d’Orange. Mais, l’engagement contractuel lie Orange à l’État, et non pas à nos collectivités qui ne peuvent ni contraindre, ni sanctionner l’entreprise. Au 31 décembre 2022 ce contrat entre Orange et l’État prend fin.

Question 4:
Êtes-vous favorable à l’application stricte de la loi SRU qui exige que les 4000 prochains logements construits aux Sables d’Olonne soient exclusivement des logements sociaux ?

(* Note de la revue:
– le solde déficitaire est exactement de 4117 logements. Il faudrait ajouter au quota annuel un supplément de 25%. La Ville considère qu’il faudrait alors ne plus accepter que des logements sociaux pour rattraper le retard… L’Etat conserve la possibilité de tempérer les besoins et de déclencler ou non les sanctions financières après études du dossier, de la bonne foi de la collectivité, des possibilités et des efforts fournis. Mais le Préfet peut aussi aller jusqu’à prendre une décision ferme en jugeant qu’il y a carence et en devenant le décideur en lieu et place de la collectivité. Il deviendrait alors le décideur pour les permis de construire et d’éventuelles expropriations. Avec l’appui des habitants, des accords équilibrés seraient plus positifs qu’un bras de fer avec le Préfet).

–> La loi SRU impose 25 % de logements sociaux aux Sables d’Olonne. La Ville démontre sa volonté de faciliter l’accès au logement et de produire davantage de logements sociaux. Ainsi, entre 2007 et 2020, leur nombre est passé de 867 à 2 318, soit une progression de + 150 %, et la Ville impose aux promoteurs jusqu’à 40 % de logements sociaux, selon les programmes immobiliers.
Cependant, l’État nous demande de produire plus de 4 000 logements sociaux pour rattraper ce qu’il considère comme un retard. Autrement dit, selon la logique de l’État, tous les permis de construire délivrés aux Sables d’Olonne au cours des prochaines années seraient exclusivement destinés à la construction de logements sociaux.

Question 5:
Seriez-vous favorable à la construction d’un parc éolien en mer visible depuis la plage et les côtes des Sables d’Olonne ?

(* Note de la revue:
– alors que la crise de l’énergie prend de l’ampleur, il semble bien que des collectivités soient favorables au développement des énergies « parallèles » et à la transition énergétique. L’Etat pourrait donc, c’est un sentiment partagé, prendre des décisions plus rapides que prévues dans la droite ligne d’opinions émises ici ou là y compris par le Président de la République. Les décisions seront nationales. Après Saint-Nazaire / Ile d’Yeu / Noirmoutier, d’autres projets sont en prévision et un autre projet pourrait très bien être évoqué entre l’Ile d’Yeu et l’Ile de Ré. C’est pourquoi les élus du littoral vendéen s’interrogent, souhaitant d’abord que les élus de terrain aient leur mot à dire ainsi que la population. Ils craignent aussi de nouvelles implantations alors que la côte vendéenne proche du Sud Loire a été déjà largement sollicité. Il semble que de nombreux élus vendéens ne souhaitent pas un alignement de parc éolien tout le long du littoral de la Vendée).

–> L’Agglomération et la Ville des Sables d’Olonne s’engagent pleinement dans la transition énergétique. La construction d’une station multi-énergies vertes et l’installation de panneaux photovoltaïques sur tous les nouveaux équipements publics en sont l’illustration.
Autour de chez nous, plusieurs centrales éoliennes en mer sont en projet ou ont déjà vu le jour : au large de La Baule, de l’île d’Yeu et de Noirmoutier, ou encore d’Oléron.

COMMENT VOTER ?

Techniquement, comment voter ?

UNE VOTATION SIMPLE ET RAPIDE
sur lessablesdolonne.fr
du 18 au 26 novembre 2022 ou dans l’un des 5 bureaux de vote
le samedi 26 novembre 2022 de 9h à 14h.

Pour participer il suffit de répondre par OUI ou par NON aux questions.
Les votants ne sont pas obligés de répondre à toutes les questions.

Qui peut voter ?
• Les habitants des Sables d’Olonne (résidence principale ou secondaire)
• qui ont au moins 18 ans

Pour en attester, il faudra fournir lors du vote, un justificatif de domicile ou un avis de taxe foncière et une pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire).

Comment voter ? 2 possibilités :
1 – Sur internet – Simple, sécurisé, rapide
• RDV sur www.lessablesdolonne.fr
• Renseigner son nom, prénom, date de naissance et adresse.
• Scanner ou prendre en photo son justificatif de domicile et sa pièce d’identité
• Répondre à la question posée par OUI / NON.
• Des agents sont à disposition pour aider et guider les votants, en appelant le standard de la Ville au:
Tél. 02 51 23 16 00.

2- Dans les bureaux de vote :
le samedi 26 novembre de 9h à 14h
La votation en présentiel sera organisée dans 5 sites ouverts à tous les habitants de la commune, sans affectation à un lieu spécifiquement :
• Hôtel de Ville des Sables d’Olonne,
• Mairie annexe de la Jarrie,
• Mairie annexe du Château d’Olonne,
• Capitainerie de Port Olona,
• École primaire de la Pironnière.

Comme par internet, pour pouvoir voter, les votants devront présenter un justificatif de domicile, une pièce d’identité et se munir d’un crayon pour répondre aux questions.

Un seul vote est autorisé par personne : soit en ligne, soit en présentiel.

Avant chaque passage à l’urne, un contrôle permettra de vérifier si le votant n’a pas déjà voté. À l’issue du scrutin, un second contrôle sera réalisé : en cas de double vote, physique et internet, seul le vote dans l’urne sera comptabilisé.

Les résultats seront proclamés quelques jours après la clôture du vote.

 



Article précédent sur le sujet

Le nouveau maire des Sables d’Olonne, Yannick Moreau, avait promis de donner la parole aux habitants.
Cela faisait partie de son programme électoral. Face aux positions, parfois tranchées, de certains Sablais il avait prôné la notion d’équilibre.

Un moyen plutôt malin de ne pas se mettre à dos l’un des camps. Par exemple, dans les batailles quasi-permanentes entre les pros-musique et les tenants d’un silence total, avant-goût du paradis terrestre.

Equilibre encore entre habitants, l’objectif étant de marier jeunes et anciennes générations en favorisant même parfois la création de liens multigénérationnels dans les logements.
Face au tourisme excessif, ou à la minéralisation urbaine excessive, les équilibres proclamés passaient par l’arrêt des promotions estivales et l’orientation vers les ailes de saison dans le premier cas, et le lancement d’un Plan Forêt / Climat dans le deuxième.
La recherche d’équilibre est aussi désormais lancée sur les mobilités, avec la recherche d’un mariage – qui sera plus difficile – à trouver entre les piétons, les vélos, les trottinettes et les voitures.

Au-delà de cette mise en avant de la recherche d’équilibre, le programme moreauiste faisait la part belle à quelques propositions phares, soit parmi des revendications sablaises courantes, soit relevant d’un impératif majeur:
– Plan Forêt / Climat avec une ceinture verte et des axes orientés vers l’intérieur de la Ville;
– Transformation de la Ville en Ville d’art et d’Histoire avec une composante culturelle importante. Après l’élection, Jean-François Dejean fut nommé adjoint à la Culture.
L’achat du logis du Fenestreau, le programme de la Villa Chailley / Charlotte, la transformation d’un Manoir olonnais en restaurant gastronomique, la création d’un grand Festival de Musique classique, le lancement de Nacéo futur musée de la Mer sont quelques exemples de cette orientation.
– Installation de nouveaux médecins pour lutter contre la désertification médicale. Des encouragements aux installations ont été mis en place ainsi que des aides foncières pour des cabinets. L’installation des stagiaires médecins a été facilitée.
– La Sécurité des habitants. Là, on peut dire que le paquet a été mis. Il faut dire que c’est un sujet considéré comme crucial par le Maire qui fait partie des quelques élus en France qui visent le tout sécuritaire. Développement des caméras dites de protection, embauches importantes de policiers municipaux pour l’obtention d’effectifs en phase avec la population sablaise, création d’un siège pour la Police municipale, installation du Centre de supervision en lien avec la Police nationale… Les moyens sont mis, et Yannick Moreau relance systématiquement le ministre de l’Intérieur pour une obtention de la présence des CRS dès le début de saison. Lui qui n’est guère favorable à la politique macroniste, ne rate jamais une occasion de remercier et féliciter Gérald Damarnin, ministre de l’Intérieur, pour son aide et sa compréhension face à la délinquance estivale qui touche les grandes stations balnéaires.

Enfin, dernier point, les votations. Un ersatz des votations suisses qui remplace peu ou prou des décisions de comités de quartiers qui s’étaient, durant les mandats précédents, transformés en comités politico-militants.
Changement d’orientation; donc les habitants donneront leur avis directement par le truchement de votations à raison de deux environ par an.
On appréciera ou non la méthode, c’est selon. Certains peuvent estimer que c’est démagogique, d’autres apprécient la parole démocratique qui leur est donnée.
Cela peut aussi avoir l’intérêt pour un maire de s’enlever une épine du pied, comme par exemple dans le dossier de la Route du Littoral.

.
Votation Route du Littoral

Le dossier très polémique de la route du Littoral avait fait l’objet d’une consultation auprès des habitants.
Sur 12.026 votes (31,01% des électeurs), le NON l’avait emporté avec 80,41%.


.
Votation Saint-Michel

Plus récemment, une votation a eu lieu concernant la présence de la statue Saint-Michel, là aussi un dossier polémique. Là, ce sont 4593 personnes qui ont voté et 94,45% ont souhaité son maintien.
La justice ne s’est jamais laissé impressionner par une consultation ou votation. Le vote consistait davantage à confirmer le soutien des habitants à la démarche du Maire qu’à impressionner vraiment la justice.
.

.
.
PROCHAINE VOTATION SABLAISE

(Note de la Revue: il serait bien que tous les documents publiés portent l’année considérée aussi bien pour des raisons juridiques que pour de futures recherches historiques).
.
5 questions seront posées aux habitants.

C’est le 3 novembre 2022 que devrait être connue la rédaction exacte des questions.
On connaît déjà les thèmes:
– logement
– santé publique
– sobriété énergétique
– fibre optique
– les énergies renouvelables

On le voit, il s’agit essentiellement de questions fortement teintées par l’actualité.
Et elles porteront sur le quotidien et l’avenir des Sablais, et concomitamment de la Ville des Sables d’Olonne.

L’avenir des Sablais dans une boule de cristal ?
Le Général de Gaulle avait un astrologue. François Mitterrand posait des questions stratégiques à une voyante (Elisabeth Teissier). Napoléon et l’impératrice Joséphine se faisaient tirer les cartes.
Jean Jaurès, Georges Clemenceau, Raymond Poincaré, Aristide Briand allaient dans le même cabinet d’une chiromancienne !
Alors pour l’avenir des Sablais, n’aurait-il pas été plus simple et moins coûteux de s’adresser à Madame Irma, la diseuse de bonne aventure, et à sa boule de cristal ?

.
.

Après ce petit divertissement, restons sérieux…
La prochaine votation sablaise aura lieu du 18 au 26 novembre 2022
Les questions exactes vous seront transmises le 3 novembre 2022.
A cette même date vous seront fournies les conditions de participation.

 

 

.

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais
</p>

Leave your vote

49 Points
Upvote Downvote
More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.