Armel Le Cléac'h

Vendée Globe – Armel Le Cléac’h les mains dans le plâtre!

Il existe aux Sables d’Olonne, sur le Remblai, un « parcours » constitué de plaques en bronze reprenant les empreintes des mains des vainqueurs du Vendée Globe. Il y a donc à ce jour sept plaques insérées dans le sol à l’image de ce qui se fait depuis fort longtemps à Hollywood. Récent vainqueur du Vendée Globe 2016-17, Armel Le Cléac’h a accepté, à peine 24h après le franchissement de la ligne d’arrivée, de mettre ses mains dans le plâtre!

C’est Fabien, un agent territorial de la voirie des Sables d’Olonne, spécialiste de ces prises d’empreintes puisqu’il a déjà opéré pour les skippers précédents, qui était encore à la manoeuvre. La tâche est plus difficile qu’on ne le croit car il faut savoir doser les matières pour avoir une densité parfaite pour la prise d’empreinte. Armel Le Cléac’h a l’air frais et dispo, bien rasé, souriant. On a du mal à imaginer qu’il a surmonté l’adversité des mers les plus extrêmes pendant 74 jours durant et qu’il soit déjà en pleine forme. A moins que le contre-coup n’apparaisse que dans quelques jours. Toujours est-il qu’il s’est rendu disponible, malgré un agenda surchargé, afin de fournir ses empreintes de mains. Des mains très abîmées, nous dit-il, par l’humidité et le froid.

A LIRE  Vendée Sapeurs-Pompiers - 1500 m2 de forêt en feu à l'Ile d'Yeu

Des mains dans le plâtre, pour quoi faire ?
C’est en 2012, que la Ville des Sables d’Olonne a décidé de rendre hommage aux vainqueurs du Vendée Globe en insérant dans le sol du Remblai les empreintes des mains des skippers vainqueurs. Les plaques représentent l’empreinte des mains (et des pieds aussi pour Desjoyeaux car il a gagné l’épreuve deux fois) ainsi que la signature, l’édition, le temps de course, et bien sûr le bateau monocoque et son nom.
Pour Michel Desjoyeaux en 2000 il s’agit de PRB, pour Vincent Riou c’est PRB, pour Titouan Lamazou c’est Ecureuil d’Aquitaine II, Alain Gautier était sur Bagages Superior, Michel Desjoyeaux pour sa deuxième victoire sur Foncia, François Gabart skippait Macif et enfin Christophe Auguin naviguait sur Geodis.
C’est au mois de mai, lors de la remise des Prix officielle du Vendée Globe que la plaque d’Armel Le Cléac’h sera posée sur le remblai, une plaque réalisée par une fonderie qui a fondu en 2013 neuf nouvelles cloches à l’occasion des 850 ans de Notre-Dame de Paris, la société Cornille Havard, fondeur depuis 1865.

A LIRE  Manche Mer du Nord - Sauvetage d'un homme à Malo-les-Bains avec l'armée de l'air belge

Cliquez sur les photos pour agrandir

Les mains d’Armel Le Cléac’h après sa victoire


Bientôt une « rue Armel Le Cléac’h »

Cette séance de prise d’empreintes fut aussi l’occasion pour le maire des Sables d’Olonne, Didier Gallot, d’offrir à Armel la médaille de la Ville. Au cours de la conversation, Armel eut confirmation que les quatre premiers vainqueurs du Vendée Globe avaient une rue à leur nom à Olonne-sur-Mer. Armel a paru particulièrement intéressé d’avoir lui aussi une rue à son nom aux Sables d’Olonne. Le maire lui a laissé entendre que cela devrait pouvoir se faire, notamment car en raison de la fusion des trois communes du pays des Olonnes certaines rues ayant des noms similaires allaient être débaptisées.

Cliquez sur les photos pour agrandir

 

 
Lire toute l’histoire des plaques des vainqueurs du Vendée Globe: http://www.lereportersablais.com/ces-vainqueurs-du-vendee-globe-qui-se-font-bronzer/
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée Les Sables d’Olonne – Dispositif du CCAS et nouvelles actions

    La Ville des Sables d’Olonne avec le CCAS: la mobilité au coeur du dispositif. Après la rentrée scolaire, la rentrée ...