Bateau bénéteau © Photo: Guido Cantini

Vendée Bénéteau Nautisme. BOURSE: l’action Bénéteau a perdu plus de 12 % dans la journée




 

Mise à Jour

 

L’action Bénéteau a perdu en bourse, dans la seule journée du mercredi 9 septembre 2020, plus de 12 % !
Elle est passée de 6,85 € à 6 €.
Au 1er janvier 2020, le cours était à 10,80 €. La baisse depuis le début de l’année est donc de 45 % !

Cours de l’action Bénéteau

 

« Le Groupe Beneteau présente les actions conduites au plan mondial en vue de réduire ses capacités de production et ses coûts.

Le plan stratégique Let’s Go Beyond ! présenté le 9 juillet 2020 est le fruit d’une double démarche : des choix stratégiques forts et l’obligation, face aux conséquences de la crise sanitaire, d’aller plus vite et plus loin dans leur mise en œuvre.

La première période du plan s’inscrit donc dans un environnement économique fortement dégradé et contrasté : les segments de la voile et du moteur inboard pourraient connaitre des baisses de volumes comparables à celles de la crise de 2008/2009, qui ne seraient pas compensées par une croissance des marchés liés à la navigation de proximité (dayboating).

Dans ce contexte, le Groupe doit réduire sensiblement ses capacités de production dans les mois à venir, parallèlement à une simplification de son organisation et une diminution de l’ensemble de ses coûts fixes.

Pour les 16 sites de moulage et de montage actifs de la division Bateau (dont 10 en France), le Groupe envisage les mesures suivantes :

  • La fermeture, cession ou mise en sommeil de 4 sites : 1 aux Etats-Unis, 1 en Slovénie et 2 en France ;
  • Une activité ralentie sur 3 sites : 1 en Italie, 1 en France, et 1 en Pologne.

Au plan mondial pour la division Bateau, ces mesures se traduiraient par des suppressions de postes du personnel directement affecté à la production qui entraîneraient une réduction d’effectifs de 300 à 840 personnes. En France, la densité de la couverture industrielle de la division Bateau permettrait de ne procéder à aucun licenciement d’opérateurs de production si l’ensemble des collaborateurs concernés acceptent les mesures de mobilité internes qui leur seront proposées.

Parallèlement, pour ce qui concerne la main d’œuvre indirecte de production, les bureaux d’études et les fonctions supports, la suppression de postes envisagée entraînerait une réduction d’effectifs pour l’ensemble de cette division de 380 à 460 personnes.

Pour les 8 sites de la division Habitat (7 sites en France et 1 en Italie), les mesures suivantes sont envisagées :

  • La fermeture d’un site en France ;
  • Une activité très ralentie en Italie.

Sur le plan de l’emploi, les suppressions de poste globales envisagées conduiraient au sein de cette division à une réduction des effectifs de 30 à 90 personnes, en fonction du niveau d’acceptation des propositions de reclassement internes qui seront faites.

Le Groupe Beneteau réunit ce jour son Comité de Groupe, puis chacun des Comités sociaux et économiques (CSE) des entités juridiques françaises concernées, afin de les informer de l’ouverture de la négociation d’un accord d’activité partielle de longue durée (APLD) en parallèle d’une procédure d’information-consultation en vue de la mise en œuvre de Plans de Sauvegarde de l’Emploi.

En synthèse, pour l’ensemble du Groupe, ces mesures se traduiraient par la fermeture, la cession ou la mise en sommeil de 5 sites sur 24 et une réduction des effectifs comprise entre 710 et 1390 personnes (dans le cas où l’accord APLD serait validé en France) sur les 8361 salariés qui étaient présents dans le Groupe au 31 août 2019.

Par ailleurs, le Groupe Beneteau rappelle que l’Assemblée Générale Extraordinaire du 28 août 2020 a approuvé le changement de date de clôture de son exercice comptable qui a été décalée au 31 décembre de chaque année. Les prochains comptes publiés seront donc ceux clos au 31 décembre 2020.

Des éléments financiers complémentaires seront communiqués le 27 octobre 2020, comprenant notamment des informations sur la façon dont se sera terminée la saison d’été pour le Groupe.

Celui-ci précise d’ores et déjà que l’activité de la période du 1er septembre 2019 au 31 août 2020, et en particulier celle du dernier trimestre, aura été légèrement meilleure que la prévision annoncée le 9 juillet 2020. Il en est de même pour la situation de trésorerie financière nette au 31 août 2020. »

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée Coronavirus. VENDEE Extension du port du masque: décisions du Préfet pour 31 communes vendéennes

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

(avec communication)

 

 

___________

Communiqué de Bruno Retailleau

Communiqué:
« Je me suis entretenu aujourd’hui avec le PDG du groupe Bénéteau, suite à l’annonce hier d’une importante réduction d’effectifs ainsi que la fermeture de plusieurs sites de production, dans le monde et en Vendée. Cette annonce est la conséquence de la très forte diminution d’activité suite à la crise du COVID-19.

La filière nautique a, dans son histoire, toujours été secouée par des cycles. Malheureusement, la crise traversée aujourd’hui est particulièrement inquiétante. L’ensemble des pays du monde sont touchés et le groupe Bénéteau ne peut donc pas compter sur ses exportations pour amortir le choc. 

Dans ce moment difficile pour le groupe Bénéteau, je pense aux salariés et à leur famille, je tiens à les assurer de mon soutien.
Dans ces conditions et pour pouvoir rebondir le moment venu, tout doit être mis en oeuvre pour former plutôt que licencier. Afin d’accompagner le groupe Bénéteau et permettre à notre département d’amortir le choc social induit par cette réduction d’effectif, j’interviens auprès de Bruno Le Maire pour qu’il accepte très rapidement la demande d’activité partielle de longue durée (APLD) du groupe vendéen. Des dispositifs régionaux seront également mobilisés afin de limiter au maximum les pertes d’emplois et permettre à Bénéteau de maintenir une partie de son activité afin de sauvegarder l’avenir de ce fleuron de l’industrie vendéenne.
Par le passé, la Vendée a affronté bien des défis économiques et les a toujours relevé. Je ne doute pas, que tous ensemble nous parviendrons une fois de plus à surmonter cette crise.« 
Bruno Retailleau

 

A LIRE  Les Sables-d'Olonne POLICE Vendée. Interpellation à la suite de l'incendie volontaire d'un bateau

______________

Plan de réduction mondial pour Bénéteau

Le constructeur de bateaux Bénéteau fait part de mesures qui pourraient conduire à une réduction d’effectif de 710 à 1390 personnes (le groupe compte 8400 salariés).
Du standby, des ventes ou des fermetures sont envisagées pour 4 des 16 sites qui effectuent les moulages et la construction (dont 2 en France).
Challans et L’Herbaudière en Vendée vont fermer provisoirement; cela concerne 400 personnes.
Le constructeur indique qu’en cas d’acceptation de mobilité en France, les licenciements pourraient être évités.

Le Covid-19 a eu des effets néfastes avec les annulations de deux grands salons nautiques: le Cannes Yatching Festival et le Grand Pavois de La Rochelle.
Ainsi Bénéteau a réalisé au 3ème trimestre 2020 un chiffre d’affaire en baisse de 42,6 % ! par rapport au 3ème trimestre de 2019.
Bénéteau cherche donc à s’adapter aux conséquences de la pandémie.

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais




 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée Globe. SOUVENIRS: le navigateur Van den Heede chante

  SOUVENIRS Le navigateur Van den Heede chante Jean-Luc Van den Heede (VDH), navigateur, 3ème du Vendée-Globe en 1990 et 2ème du ...