Plage des Sables d'Olonne

Les Sables-d’Olonne Vendée. Le Tourisme en danger ! Le Premier ministre lance un Plan Tourisme qui ne satisfait pas Le Puy du Fou

 




 


Tourisme en Vendée:
Le 21 avril 2020 – Yves Auvinet et Wilfrid Montassier demandent au Préfet de prendre des mesures en faveur du Tourisme

Hier, le Premier ministre a annoncé un certain nombre de mesures (voir en bas de page)

Yves Auvinet, président du Conseil départemental, et Wilfrid Montassier, président de Vendée Tourisme, viennent de transmettre au Préfet de la Vendée un courrier dont vous trouverez ci-dessous les principaux éléments.

En préambule, ils indiquent que la sécurité des personnes est une priorité absolue. Ceci étant précisé, ils souhaitent que soient engagées des actions appropriées pour le déconfinement:
« La crise sanitaire que nous traversons actuellement, inédite par son ampleur et ses conséquences, nécessite que nous nous adaptions et engagions des actions appropriées. La sécurité des personnes est une priorité absolue. C’est sur la base de ce principe qu’il convient d’ores et déjà de préparer « l’après-11 mai » et d’organiser les modalités du déconfinement. »

Au regard de l’importance du tourisme pour le département de la Vendée, ils ont pleinement conscience des enjeux en matière économique. Tout en restant soucieux de la sécurité des personnes, une réflexion s’impose afin de ne pas anéantir totalement la saison touristique:
« L’économie va être très sérieusement affectée par les effets de l’épidémie. Ce constat est particulièrement vrai pour l’économie touristique, dont vous connaissez l’importance en Vendée. Le secteur touristique dans notre département représente aujourd’hui plus 36 millions de nuitées par an et 37 000 emplois, pour un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros généré. Compte tenu de ces éléments, il y a un enjeu majeur: non pas sauver la saison touristique – il est malheureusement déjà trop tard – mais ne pas l’anéantir totalement. Beaucoup de Maires et de Présidents de Communautés de Communes nous sollicitent à ce sujet. Ils sont soucieux de la sécurité des personnes et rien ne pourra les faire transiger sur ce principe, mais ils sont attentifs également à la sauvegarde de leur économie locale et au soutien qu’il convient d’apporter aux professionnels du tourisme. »

Ils demandent au Préfet la constitution d’un groupe de travail sur les conditions sanitaires permettant d’ouvrir sites, plages et commerces de restauration:
« C’est forts de ces contacts et de notre conviction qu’il nous faut absolument soutenir les professionnels du tourisme, que nous vous demandons de constituer un groupe de travail (…). Composé d’élus locaux vendéens et de directeurs d’office de tourisme mais aussi de médecins et de spécialistes de la prévention des risques, ce groupe doit permettre de discuter avec vous des conditions sanitaires qui permettront l’ouverture, en toute sécurité, des restaurants, des hôtels, des campings, des sites touristiques et des activités de loisirs ainsi que l’accès aux plages du département, dont chacun mesure qu’il est une condition sine qua non à la venue des touristes et des vacanciers en Vendée. »
 

Le Puy du Fou nécessitera un travail spécifique au regard du nombre de ses visiteurs:
« Le Puy du Fou, qui est majeur pour l’attractivité touristique de notre département, devra, par ailleurs, faire l’objet d’un travail spécifique entre ses responsables et vos services compte tenu du nombre de visiteurs accueillis et des particularités du site. »

A LIRE  Grosbreuil Vendée. Une maison entièrement embrasée à l’arrivée des secours

 




 

Une démarche qui se veut responsable avec pour but de préparer les futures ouvertures:
Notre démarche se veut responsable. Il ne s’agit pas d’aller à l’encontre du déconfinement progressif annoncé par l’Etat à partir du 11 mai prochain. Nous avons d’ailleurs bien noté que le Premier ministre a rappelé lors de sa conférence de presse du 19 avril 2020, que les établissements touristiques resteront fermés à l’issue du confinement afin de «limiter dans un premier temps la circulation du virus».
Mais une saison touristique se prépare plusieurs semaines à l’avance, et c’est d’autant plus vrai dans la situation que nous traversons.
Nous souhaitons donc que ce «premier temps» soit un temps utile, un temps de préparation efficace qui permette le jour venu d’être immédiatement prêt à accueillir les vacanciers et les touristes. 

Nous sommes, par ailleurs, en lien très étroit avec les représentants des filières touristiques (hôtellerie de plein air, hôtellerie, restauration, gîtes et chambres d’hôtes, sites de loisirs) et très attentifs aux autorisations d’ouverture qui pourront leurs être accordées. Au sein de leurs fédérations respectives, ces professionnels travaillent, d’ailleurs, à l’élaboration de modalités d’ouverture et de fonctionnement qui peuvent être une source d’inspiration pour tous. Ensemble, tous ces acteurs auront pour objectif de bâtir des propositions de protocoles adaptés et de bonnes pratiques. 

Convaincus que vous êtes, comme nous, soucieux de l’avenir du secteur du tourisme, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de nos respectueuses salutations. 

Signé: Yves Auvinet et Wilfrid Montassier

 

A LIRE  Le Poiré-sur-Vie Vendée. Un jeune cycliste décède à La Bardinière

Lors de son discours d’hier, jeudi 14 mai 2020, le Premier ministre Edouard Philippe, a annoncé que les Français pouvaient effectuer leur réservations pour les vacances estivales: « Les Français peuvent prendre leurs réservations »
Une manière de soutenir le secteur tourisme qui est très inquiet par les répercussions dues au confinement lié à la crise sanitaire.

Dès cette annonce, la SNCF a communiqué sur l’ouverture – dès ce vendredi – des réservations de billets de train.
Le Premier ministre avait auparavant indiqué qu’il y avait un engagement des acteurs du tourisme et de l’hôtellerie à ce que toutes les réservations qui ne pourraient pas être validées – par exemple en cas de reconfinement – soient remboursées.

En effet, il faut bien comprendre que, même sir le Premier ministre encourage les départs en vacances, il reste deux inconnues:
– l’évolution de la crise sanitaire;
– la levée de la limite de déplacements fixée actuellement à 100 km maximum.

Plan Tourisme
Un plan de soutien au tourisme de 18 milliards d’euros a été annoncé.
Le chômage partiel sera possible jusqu’à la fin de l’année et le Fonds de solidarité sera étendu jusqu’à fin septembre 2020.
Voir notre article sur le sport et l’événementiel: https://www.lereportersablais.com/les-sables-dolonne-vendee-france-sport-mesures-de-soutien-au-sport-et-a-levenementiel-sportif/

Selon l’évolution sanitaire, les cafés et restaurants qui attendent impatiemment l’autorisation d’ouvrir, devraient pouvoir le faire le 2 juin 2020, mais uniquement en zone verte.
Tout n’est pas finalisé car le Gouvernement ne prendra sa décision que fin mai lorsque seront connus les derniers chiffres de l’évolution de la pandémie.
Et pour aider les restaurants, le plafond des Tickets Restaurants sera doublé à 38€ et ceux-ci seront utilisables les week-ends et jours fériés.

 


Un Plan Tourisme qui ne convient pas du tout à Philippe de Villiers

Le Plan Tourisme n’a rien prévu pour les Parcs à thèmes comme Le Puy du Fou !

Philippe de Villiers annonce que le Premier ministre refuse d’ouvrir le Puy du Fou !

Le Puy du Fou sacrifié ?

 

Déjà le 20 avril 2020, Philippe de Villiers avertissait, en des termes qui n’ont sans doute pas plu au Gouvernement….

 

 

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Noirmoutier Barbâtre Vendée. Encore un drame dans le Passage du Gois

      Début d’intervention (les données sont susceptibles d’évoluer ou d’être précisées au cours de l’intervention) Les Sapeurs-Pompiers ont été appelés ...