Les Sables d'Olonne Vendée - Jean-Jacques Bonicard et Nicolas Chénéchaud © Photo: Le Reporter sablais - reproduction interdite

Les Sables d’Olonne Vendée – Immobilier: le dossier de la Place de l’Eglise enfin débloqué

 




 

 

Après de nombreuses péripéties depuis 38 ans ! (1982) le dossier du bâtiment délabré situé Place de l’Eglise est débloqué.
Dès sa prise de fonction, adjoint élu à l’Urbanisme, Nicolas Chénéchaud, a pris ce dossier en main afin de le faire aboutir coûte que coûte mais en prenant bien sûr en compte tous les aspects et les positions des uns et des autres.
On sait désormais que le chantier extérieur sera achevé le 15 juin 2020, tous les devis valant accord ayant été signés.
C’est le Cabinet d’architectes PAD (Frédéric Periot) qui est en charge de ce dossier.
– livraisons des menuiseries: 27 au 30 avril 2020
– pose menuiseries: fin au 15 mai 2020
– habillages pierre et ravalement: du 15 mai au 15 juin 2020.
L’aménagement intérieur se fera après l’été.

Jean-Jacques Bonicard et Nicolas Chénéchaud © Photo: Le Reporter sablais – reproduction interdite

.
Le dossier, hors normes, a demandé un très gros travail de dialogue et de médiation, avec un suivi hebdomadaire.
Tout a été repris depuis le début en matière de devis. Rappelons aussi que depuis octobre 2019, la charpente et la couverture du bâtiment nouveau (situé à l’arrière entre les rues de la Patrie et Jean Moulin) sont réalisés.
Le bâtiment ancien qui date sans doute de 1870 / 1880 sera donc finalisé avec une cellule commerciale au rez-de-chaussée (180 m2) et 4 appartements neufs dans les étages, avec ascenseur. Ainsi que deux parkings sur la rue Jean-Moulin.

A LIRE  Longeville-sur-Mer Vendée. Un blessé héliporté après plusieurs tonneaux en voiture

Le propriétaire de l’immeuble, Jean-Jacques Bonicard – dont la famille est chaumoise depuis plusieurs générations -, a tenu à rappeler concernant les délais et retards qu’ils n’étaient pas de son propre fait.
Systématiquement, dit-il, on tentait de lui faire prendre en charge des dépassements de coûts de travaux divers (pilotis, forage, travaux de démolition, etc….) qui rendaient les prix de la rénovation prohibitifs, retardant donc à chaque fois la finalisation du projet.
Les dernières estimations datant de 2015 étaient de 601.000€. Elles sont désormais à 785.000€. Quand on sait que cela dure depuis des décennies…

De plus, toutes les constructions en plein centre ville posent des problèmes: approvisionnements en semi-remorque, choix des matériaux pour ne pas accentuer le poids, demandes des architectes des Bâtiments de France qui ne sont pas en phase avec les exigences techniques ou financières, ici obligation d’un mariage esthétique entre un bâtiment ancien et un bâtiment neuf à l’arrière etc…
Jean-Jacques Bonicard, qui est propriétaire depuis 1982, précise que c’était son intérêt que ce chantier aboutisse le plus vite possible afin de pouvoir commercialiser le bâtiment.
Il avait acheté ce bâtiment en 1982 pour agrandir ses bureaux, devenus trop étroits sur le Remblai. Rien ne s’est passé pendant plus de 20 ans car un de ses concurrents ayant surenchéri pour l’achat, une longue procédure judiciaire s’ensuivit.
Le dossier est désormais vraiment débloqué et au 15 juin 2020, tout le monde sera ravi: le propriétaire, l’architecte des bâtiments de France, les riverains et les commerçants !
« C’est une victoire collective! » résume Nicolas Chénéchaud.

A LIRE  Le Poiré-sur-Vie Vendée. Un jeune cycliste décède à La Bardinière

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: statistiques par départements au 29 septembre 2020

  STATISTIQUES         Le Reporter sablais A LIRE  Vendéspace Vendée. Ouverture de la billetterie pour Tom Sawyer Le Musical