Les Sables-d’Olonne Vendée. Encore un ensablement sur la plage

 

Les Sables-d’Olonne Vendée. Encore un ensablement sur la plage

Depuis qu’il y a des systèmes enterrés pour maintenir le sable, tout le monde s’accorde pour dire que le sable de la plage est plus mou.
Autrefois, il fallait aller près de la petite jetée pour s’enfoncer les pieds dans le sable. Désormais, c’est un petit peu partout.

Au Printemps et en septembre, c’est le va et vient de quelques 4×4 pour ranger les tentes, cabines, ustensiles de restaurant, bois de cabanes etc….
La tâche est longue, fatiguante.
Et aussi délicate, car les véhicules doivent jongler avec le sable. Et il n’est pas rare qu’un véhicule s’embourbe.

Ajourd’hui, ce fut le véhicule de La Cabane. Bois et matériels chargés, sables mouvants….
Le véhicule s’est trouvé piégé vers 17h.
La mer était encore basse mais montait dangereusement.
Plusieurs essais furent faits: creuser des trous, mettre des planches, rien n’y fit. L’une des roues tournait inlassablement dans le vide.
Un 4×4 est bien venu, mais ne réussit pas à sortir l’engin.

Des badauds commençaient à venir. Ce n’était toutefois pas l’Artémis.
L’un deux osa: la Ville fait tout ce qu’elle peut pour créer de l’animation….

Les services techniques de la Ville furent appelés. Mais il fallait le temps de venir avec un tracteur.
On commençait à s’inquiéter de la marée.
Auparavant, ils avaient appelé un dépanneur. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître – les arcanes de l’administration française – les dépanneurs ne viennent pas dépanner sur la plage. Sans doute n’en ont-ils pas le droit…

Enfin, plus de 3/4 d’heure plus tard, le sauveur des services techniques arriva.
Cordes, tirage vers l’arrière, le véhicule fut sauvé mais il fallut une belle distance pour réussir à le sortir d’un sable terriblement mou.

Le véhicule partit vers la sortie et s’embourba à nouveau.
Deuxième sortie du sable effectuée par le tracteur.
Enfin le véhicule put remonter vers le Remblai.

Il s’en passe des choses aux Sables d’Olonne. Parfois, c’est bien plus étonnant et déroutant qu’un ensablement: des voitures noyées dans le port ou dans la chnoue !

Là, à part un peu d’énervement des très sympathiques patrons de La Cabane, tout s’est bien fini.
Sinon, on aurait construit un des plus beaux châteaux de sable qu’ait jamais connu la plage autour du véhicule pour le sauver des eaux !

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

lereportersablais@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.