Les Sables-d’Olonne. Malgré les vents contraires le Vendée Globe est-il toujours tendance ?

 




 

Les Sables-d’Olonne. Malgré les vents contraires le Vendée Globe est-il toujours tendance ?

 

Des vents contraires
L’objet du présent article n’est pas de juger de la pertinence du lancement du Vendée Globe 2021 à la date prévue, ou s’il était préférable de le décaler ou reporter.
Mais d’apporter un éclairage nouveau, utile, informatif sur l’évolution de son attrait. Tout le monde adore encore le Vendée Globe mais est-il toujours “tendance” ?

Sur le choix du départ, au regard du niveau de la pandémie, d’un côté, et des répercussions pour les investisseurs, la décision n’était de toute façon pas facile à prendre.
Il ne faut pas oublier dans la balance le désarroi qui se serait sans doute emparé de skippers préparant la course depuis quatre longues années si celle-ci avait été annulée.
Qui pouvait imaginer qu’un confinement national serait décidé à peine quelques jours après l’ouverture du Village?  Portant ainsi un coup fatal aux festivités espérées, réduisant à néant les habituelles manifestations promotionnelles et publicitaires des sponsors.

Il sera bientôt temps de faire un bilan, sportif, médiatique et financier. Les retombées médiatiques ont-elles été à la hauteur ? L’investissement financier a-t-il sa raison d’être au regard des besoins du tourisme vendéen ?
Bien d’autres questions devront être posées dans l’intérêt de la course.

Un éclairage nouveau
De très nombreux indicateurs permettent de se faire une idée de la réussite d’un événement.
Mais souvent avec beaucoup d’approximations: les équivalences financières – en cas d’achat de publicités – pour juger des retombées médias sont largement exagérées, mais permettent malgré tout de juger de tendances à la hausse ou à la baisse.
Le nombre de visiteurs amassés habituellement sur les quais est tout aussi imprécis, comme l’était aussi autrefois le nombre de visiteurs qui s’aventuraient sur le ponton du Vendée Globe.
Le succès – incontestable – du Vendée Globe au fil des éditions laissait les coudées franches pour augmenter d’une édition à l’autre le nombre de visiteurs supposés…
C’est que l’exercice est difficile ! Songez qu’en matière de tourisme, pour faire des estimations il est encore nécessaire de nos jours d’effectuer des calculs, sans doute très savants, en croisant passages routiers, paiements de péages, taxes de séjour ou augmentation des volumes de déchets laissés par les touristes…


Google Trends

Parmi les nombreux indicateurs, il en est un qui a l’avantage de montrer l’intérêt que portent les internautes à un sujet quel qu’il soit au travers de son nom. Et, comme de nos jours tout être humain est un internaute invétéré, cet indicateur a un intérêt incontournable. Il s’agit de Google Trends.
L’importance considérable de Google en fait un outil majeur puisque que Google cumule 60% des parts de marché et, surtout, 90% des requêtes de recherche en France.
Or c’est ce trafic de recherche qui va nous permettre d’apporter un éclairage sur le Vendée Globe 2020 !

Google Trends permet d’analyser les recherches effectuées par les internautes, et d’observer précisément l’évolution du nombre de recherches sur un terme ou un sujet.
Le chiffre indiqué n’indique pas le nombre de recherches absolu mais une proportion entre 0 et 100, où 100 représente la quantité maximale d’utilisation du terme.
Google Trends permet ainsi de visualiser l’évolution de la popularité d’un sujet ou d’un événement.

 

1ère analyse
Notre première analyse va porter sur les événements forts qui ont émaillé le Vendée Globe 2020 (les courbes portent sur les recherches dans le monde entier).

Sur la courbe ci-dessous, il est facile de repérer – après le pic qui correspond au départ du 8 novembre 2020 – les légers rebonds qui correspondent à chacun des événements: dès le 11, Jérémie Beyou, l’un des favoris, est obligé de faire demi-tour en raison d’une avarie. Et Alex Thomson annonce une avarie le 22 novembre puis décide d’abandonner le 28 novembre 2020.

Le 30 novembre 2020, le naufrage de Kevin Escoffier et les recherches des skippers pour le sauver sont vécus presque en direct.
Le mercredi 2 décembre, c’est Sébastien Simon qui annonce que son bateau a heurté un ofni. Le 4, il est contraint à l’abandon. Le 5 décembre c’est Samantha Davies qui abandonne, elle aussi à cause d’un ofni, suivie par Fabrice Amedeo le 12 ,subissant des problèmes techniques informatiques trop importants.
Si chaque désagrément conduit à un intérêt exacerbé, il serait faux de croire que le public déserte le reste du temps. Le suivi est important et la bataille entre skippers, les remontées, les changements de position ou de trajectoires passionnent tout autant les adeptes du Vendée Globe.

Ci-dessous, courbe de la recherche sur le terme “Vendée Globe” durant les 90 derniers jours.

Note: sur la courbe ci-dessus, les données à droite sont arrêtées au 26 janvier 2021.

On voit qu’à chaque événement, la courbe de recherche des internautes remonte légèrement. Mais, aucun événement, même lorsqu’il risque d’être tragique, n’arrive à égaler en terme de visites celles du départ.
Celui-ci reste l’élément fort, le coeur en matière médiatique. Même les arrivées, bien que restimulant l’intérêt, n’atteignent l’intérêt porté aux départs des skippers.

 


CLIQUEZ SUR LES TABLEAUX POUR AGRANDIR

 

Courbe ci-dessus – Vendée Globe en bleu – Escoffier en rouge – Le Cam en jaune
L’analyse exige une certaine logique. Ainsi sur la recherche “Vendée Globe”, la courbe en bleu sur la période du naufrage de Kévin Escoffier le 30 novembre 2021 monte. Mais pas exagérement.
Doit-on alors penser qu’un tel événement n’ait pas été suivi par le plus grand nombre ?
En fait, les internautes ont plus sensiblement effectué leur recherche sur le mot Escoffier plutôt que sur le terme “Vendée Globe”. Dans les moments difficiles, l’internaute personnifie sa recherche. C’est à ce moment là le destin du skipper qui lui importe. Le sauveur, Jean Le Cam, passionne aussi les internautes mais légèrement moins que le naufragé.

 


 

Courbe ci-dessus
Entre le 11 et le 15 novembre 2020, le retour de Jérémie Beyou, l’un des favoris, aura été largement suivi.


 

 

Courbe ci-dessus
Tout comme l’avarie d’Alex Thomson, les 21 et 22 novembre 2020.


 

 

CLIQUEZ SUR LES TABLEAUX POUR AGRANDIR

 

Courbe ci-dessus
Au petit jeu de la popularité, le premier arrivé Charlie Dalin est vainqueur sur la ligne…
Charlie Dalin en bleu – Yannick Bestaven en rouge – Louis Burton en jaune


 

Après ce petit tour d’horizon de la popularité à travers les recherches des internautes sur Google, revenons à la question posée en titre.
Malgré les vents contraires, le Vendée Globe reste-t-il toujours “tendance” ?
Pour avoir un début de réponse, nous allons visualiser les courbes de recherches pour les Vendée Globe depuis 2004 (Google Trends n’existait pas avant).

C’est incontestablement l’édition de 2008-2009, remportée par Michel Desjoyeaux, qui bat tous les records depuis 2004 avec un taux de recherche plus que triplé par rapport à l’édition de 2004-2005 remportée par Vincent Riou.
En terme de recherches internet, depuis 2008-2009, toutes les éditions ont tendance à susciter moins d’engouement de la part des internautes, alors qu’au fil des années le nombre d’internautes à naviguer sur les eaux troubles d’internet a explosé !
Malgré l’intérêt important porté par le public au skipper François Gabart qui remportera la course, l’édition 2013-14 n’égalera pas la précédente.
L’édition 2020-21 revient au même niveau que celle de 2004-05. Certes, la présente édition a été très affectée par la pandémie mais, une fois lancée, la course aurait dû passionner les internautes. ce fut le cas, mais plus modérement que lors des éditions précédentes.
Les abandons de Jérémie Beyou et d’Alex Thomson ont-ils réduit l’intérêt de la course ?

CLIQUEZ SUR LES TABLEAUX POUR AGRANDIR

 

Recherches sur Google pour le terme Vendée Globe depuis 2004

Nous l’avons dit plus haut. Il ne s’agit que d’un indicateur, certes important au regard de l’impact de Google, qui a vocation à éclairer public, élus, et stratèges en tout genre.
Bien d’autres indicateurs peuvent compléter ou, peut-être, infirmer les présentes courbes.
Il suffit pour s’en convaincre de voir le succès de la course du Vendée Globe sur Virtual Regatta.

On dit bien que parfois la fiction dépasse la réalité…

 

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
lereportersablais@gmail.com

 




Laisser un commentaire

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.