Le Sablais gourmand prend la suite de La Fraiseraie et du Navarin

Les Sables d’Olonne – Les Sablais n’aiment pas les fraises


 

Un endroit très chic où il fallait se montrer, tel était Le Navarin dans les années 1930 et quelques décennies suivantes. La Ville des Sables d’Olonne était alors animée par deux casinos et, sur le Remblai, l’Hôtel-Café de l’Océan, le Café de la Plage – et sa célèbre terrasse arrière – et Le Pierrot se disputaient la clientèle.
Mais c’est la “Taverne Navarin” qui était alors l’endroit chic!

 

La “Taverne Navarin” changea plusieurs fois de décoration et d’agencement, mais le nom était toujours resté le même, parfois sans le mot Taverne. On peut voir ci-dessous une photo d’une extrême rareté montrant le « Bar américain » de la Taverne, sans doute entre 1890 et 1920.

Taverne Navarin et son Bar américain

En raison d’une séparation familiale, l’établissement – qui avait bien changé – fut fermé fin septembre 2015 et vendu à la Société exploitante de « La Fraiseraie de Pornic » , une société de ventes de glaces à la fraise et de produits sur le même thème (10 établissements en Loire-Atlantique), lancée par la famille Maillard dans les années 1970 à Pornic puis racheté il y a deux ans environ par la famille Têtedoie.
Exit le bar et la restauration ; la transformation entraîna l’intégration du concept propre aux fraiseraies : deux ou trois espaces, une crêperie, un espace glacier et également une boutique, avec un lancement début février 2016.

 

 

L’ex-Fraiseraie des Sables d’Olonne

Mais le concept qui a un fort succès à Pornic n’a jamais pris aux Sables d’Olonne. Peut-être que les Sablais n’aiment pas les fraises…
L’agencement en deux parties séparées et le manque d’espace, le mobilier rougoyant sans chaleur ni confort, l’accueil n’ont jamais plu aux Sablais. Malgré la qualité des glaces, sorbets, desserts glacés, confitures et gelées,  rien n’y a fait, et l’établissement fonctionnait très mal, grevant sans doute les finances du propriétaire.

Le Sablais gourmand

 

 

Pas de Pierrot gourmand…
Depuis début avril 2017 de nombreuses rumeurs circulent à propos de l’établissement: il aurait été vendu disaient ces rumeurs et même certains prétendaient qu’il aurait été acheté par un bar-restaurant aux couleurs violettes qui s’affiche largement le long du Remblai.
Rien de tout ça dans la réalité!
Le fond est toujours la propriété de la société « La Fraiseraie de Pornic » mais il n’est plus exploité par celle-ci. Il a été donné en gérance, le nouveau gérant modifiant totalement le concept et revenant à une exploitation très classique en « Bar – Brasserie. » Le nom a également été modifié.
Vous n’aurez donc pas le droit à un Pierrot gourmand, mais à un « Sablais gourmand » qui conserve pour l’instant sa couleur fraise.
Les Sablais n’aiment pas les fraises, mais ils sont gourmands. L’établissement, bien placé, devrait donc retrouver un public qu’il avait perdu avec cette transformation.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais






 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée Tourisme – Vidéo: Les beautés des Sables d’Olonne révélées au travers d’un film

      Les beautés des Sables d’Olonne révélées au travers d’un film Le Reporter sablais