Beach Volley aux Sables d'Olonne

Les Sables d’Olonne – Le SEC en mode Beach




Les Sables d’Olonne – Le SEC en mode Beach

32 équipes de 3 en hommes, et 5 équipes en femmes. Telles furent les participations au Tournoi de Beach-Volley du 15 août 2017 organisé par le SEC Volley-Ball des Sables d’Olonne (Sables Etudiant-Club VB, créé en 1966).
Un tournoi qui est devenu au fil des années un incontournable pour les volleyeurs des environs. Joueurs de Nantes, St-Nazaire, Poitiers, Angers et, bien sûr, pour de nombreux estivants parisiens. La participation de sociétaires de clubs évoluant en Nationale 2 ou Elite n’est pas rare.
A partir de midi, au point Animation Plage, alors que les baigneurs du 15 août envahissent le sable, les organisateurs installent leurs 9 terrains de Beach pour les deux séries de Poules Hommes (matchs croisés) qui permettront de départager les meilleurs qui seront alors qualifiés pour les quarts de finale. En Femmes, une seule poule est organisée.
On peut trouver tous les niveaux de jeu, de simples amateurs participant en mode « loisirs » tandis que d’anciens bons joueurs, portant sur leurs épaules le poids des années, s’inscrivent afin de retrouver cette ambiance particulière qui leur rappelle immanquablement de vieux souvenirs.

A partir des quarts de finale, ça ne rigole plus!…. Et on assiste alors à des matchs, sinon intense, du moins de bonne facture. On vit ainsi Vas-y dis moi battre Saucisse Sept Huit sur le score de 25/12 tandis que Slice on Sea se défaisait de US Crabe sur le score de 25/22.
Urban Beach (St-Nazaire) battit Kolo la Petite sur le score de 27/17. Urban Beach, comportant des joueurs d’expérience, mena de bout en bout, conservant toujours 4 à 5 points d’avance. On assista à de jolis points et à une série de beaux plongeons.
La Paëlla d’Isa remporta aisément le match au détriment de Les Louches France sur le score de 25/13. A partir de 4 partout, les joueurs de La Paëlla d’Isa creusèrent l’écart à 8/5 puis 12/7 et 15/8. Cet écart ne se réduira plus. A 16/8 Guillaume du bout des doigts réussit un beau placement de balle dans un espace vide. A 21/11, François ajusta un smash percutant et plongeant. Imparable! Le match, se jouant en un set, s’achèva sur le score de 25/13.

Vas-y dis moi – Le Plessis Robinson

Puis vint le temps des 1/2 Finale Hommes. 
Vas-y dis moi mena 3/1, 5/2, 7/3, 9/6 face à Slice on Sea. L’écart fut presque constant. Il fut ramené à 2 points à 9/7. Mais cela ne durera pas. 15/10, 18/12… la messe fut dite. 20/14. Un petit sursaut pour revenir à 20/17. Le score de 25/18 signa la fin du match.

François, de dos, et Guillaume, deux frères, associé à un Bordelais, Pascal.

La deuxième demi-finale opposa Urban Beach (St-Nazaire) à La Paëlla d’Isa (avec un sociétaire de Villejuif et son frère au Pôle France de Montpellier). Le match fut serré dès le départ. Si Urban prenait souvent un petit point d’avance, un retour quasi-systématique à l’égalité de la Paëlla survenait.
A 8/6 pour Urban Beach on assista à de belles accélérations avec enroulé du bras de Pascal, puis à un super-service et à un beau saut de Guillaume permettant à La Paëlla d’Isa d’égaliser puis de mener 9/8.
S’ensuivit un service raté par Guillaume: 9/9. Faute de service pour Urban: 10/9 pour La Paëlla. Puis 10/10. Ace pour Urban: 11/10. Faute de service pour François de Paëlla: 11/12 puis 11/13.
Pascal commet un beau geste smashé-rabattu: 12/13.

A 15/13 pour Urban Beach, un point très disputé et spectaculaire finit au bénéfice d’Urban Beach alors que la Paëlla d’Isa méritait amplement le point pour cette belle défense. Le tournant du match!
16/13 pour Urban Beach. La Paëlla ne reviendra plus au score.
Une fois de plus, on ne put que constater que le match s’est sans doute joué sur un point à un moment stratégique. A 15/14 le match aurait sans doute été bien différent….
Le match se poursuit avec une intensité certaine. Les deux équipes rêvent de la finale.
16/13 puis 18/15, et 19/15 pour Urban Beach.
Très bon smash de François: 19/16. 20/16. Un petit sursaut permet de recoller au score: 20/17, 20/18. La Paëlla n’arrive pas à recoller, restant toujours à deux points: 21/19, 22/20, 23/21. Il s’en faut de peu.
Le match reste tendu. Le public est attentif. La Paëlla va-t-elle réussir ce petit point pour recoller ?
Un grain de riz… vient bloquer la machine et, non, le jeu ne sourit alors pas pour La Paëlla d’Isa: 24/21 puis 25/21.
Les joueurs de La Paëlla d’Isa partirent déçus de ne pas jouer cette finale que leur niveau semblait leur promettre. Mais en face, il y avait une équipe de joueurs habitués à jouer ensemble et ayant leurs marques sur ces terrains très particuliers de sable mou que sont ceux de beach. Des joueurs solides, ayant une bonne vision du jeu, réussissant souvent à placer leur balle dans une zone parfois mal défendue.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée -Toute la METEO de Vendée: fortes rafales prévues sur le littoral

En milieu de soirée se disputa alors la Finale Hommes entre Urban Beach et Vas-y dis moi.
L’équipe Urban Beach (de St-Nazaire) comprend Simon Tissandier, Johss Dupuis et Nicolas Morvan.
Vas-y dis moi est composée de Baptiste Goret (Le Plessis-Robinson), Loïc Lacroix et Aymeric Defroixcourt (Léo Lagrange/Nantes).

Le speaker

La finale se joua en nocturne vers 21h30/22h. Le public qui avait un peu déserté la balustrade du Remblai lors des matchs précédents – sans doute à cause du repas – fut nombreux à suivre la finale. L’ambiance, relativement contenue jusque là, prit de plus belle à la fois grâce au speaker qui s’améliora au fil de la soirée, à la musique entraînante et aux nombreux cadeaux offerts par intermittence par les organisateurs grâce à des lancers – dont l’imprécision est coutumière – vers le public « au balcon. »
Pour la finale, nous eûmes enfin droit à l’affichage du score évitant ainsi les répétitives demandes de score à l’arbitre par le speaker.
La partie – se jouant en deux sets gagnants – fut diablement serrée. Le suspens fut continuel, aucune équipe ne réussissant véritablement à se détacher. On notera l’extrême fair-play des joueurs qui, à plusieurs reprises, des deux côtés et sur des points importants, annoncèrent avoir touché le ballon avant sa sortie. Urban Beach réussit à remporter le premier set sur le score de 29/27! Dans le deuxième set, les points furent tout aussi serrés. A la fin du set, chacun des points gagnés à partir de 25 pouvait donner à l’une des équipes, soit le droit de jouer un troisième set, soit de gagner la partie. Et, à ce petit jeu du chat et de la souris, c’est finalement Urban Beach qui l’emporta sur un score presque aussi serré que pour le premier set: 28/26.
Set et match! 29/27 et 28/26

La belle prestation de Margaux Baillet

Finale Filles
Elle opposa Team Rosé aux Morues du SEC.
La Team Rosé était composée de Margaux Traineau, Aurélie Oger et Aline Macheret.
Les morues sablaises n’étaient autres que Florence Cazeneuve, Louise Peaudeau et Margaux Baillet.
Le match fut parfois décousu, mais fut rendu passionnant par la belle défense des Morues qui ne purent malgré tout résister à la pression de la Team Rosé. On notera un match très réussi de Margaux Baillet qui fit tout son possible pour sauver son équipe: détentes, plongeons, récupérations…etc Sa prestation fut remarquée et applaudie comme il se doit par de nombreux spectateurs.
Les deux équipes demi-finalistes n’ayant pas réussi à parvenir en finale avaient choisi comme nom d’équipe La Der des Der et Margaux met de la Crème!

Le Président du SEC-VB Benoît Banchereau avec les filles du SEC, finalistes.


Interview Benoît Banchereau, Président du SEC

Le Reporter sablais: Quels sont les résultats de vos équipes cette année ?
BB: Notre équipe Garçons qui fut 3ème l’année dernière – un bon résultat malgré tout en raison de nombreuses blessures – monte cette année en N3 ce qui constitue un bon résultat.
LRS: Visez-vous encore plus haut avec de nouvelles recrues?
BB: Il n’y a pas de nouvelles recrues, par contre notre ancien entraîneur Filles, a décidé de rejouer et en conséquence cela nous permet d’avoir un nouveau libéro.

Benoît Banchereau, prés., G. Seveno élu sport, et les 3 vainqueurs d’Urban Beach

LRS: Et pour les Filles?
BB: Les Filles restent en régionale pour la 3ème année. Donc globalement je suis satisfait de ces résultats.
LRS: Parmi les projets sportifs du club, que pouvez-vous nous annoncer?
BB: Nous avons décidé de dynamiser la filière Jeunes et nous avons donc décidé la création d’une section « Baby » à partir de l’âge de 3 ans. L’encadrement à cette âge-là correspond à un apprentissage de la motricité.
Pour les autres Jeunes, il est à souligner que nous avons une équipe dans chacune des catégories en Jeunes Filles, tandis que chez les Jeunes Garçons, nous avons une équipe en M13 et en M17.

Les 3 finalistes avec, à droite, un sponsor.

LRS: Des changements dans les entraînements?
BB: Oui, un changement important puisqu’en collaboration avec les élus chargés du sport nous avons pu doubler les horaires d’entraînement grâce à une plus grande mise à disposition des créneaux horaires dans les salles.
LRS: Quelles est l’évolution du nombre d’adhérents du SEC Volley-Ball?
BB: Nous avions doublé le nombre d’adhérents en 2016/17, donc il était impossible de reconduire cet exploit l’année suivante. Pour 2017/18 nous avons réussi à maintenir le nombre d’adhérents ce qui est satisfaisant après l’important hausse de l’année précédente.
LRS: Quel est leur nombre?
BB: Nous avons 150 adhérents avec 60% d’entre eux ayant moins de 20 ans.
LRS: Nous sommes tous les deux dans la tribune VIP et Sponsors de votre grand tournoi de Beach du 15 août. Quel bilan ou quelle analyse faites-vous de cette compétition?
BB: Le tournoi existe depuis plusieurs années mais il a évolué. Il se jouait avant en 2 contre 2, et désormais nous sommes passés en 3 contre 3 avec des tribunes et des finales en nocturne. Voici donc les changements essentiels. Les parties en 3×3 nous paraissent plus adaptées et attirent davantage les joueurs. Le 2×2 nous paraît moins judicieux même s’il s’agit de la structure adoptée par la fédération car les tournois olympiques se jouent ainsi.

Les gagnantes de la Team Rosé

LRS: Vous avez combien de participants pour votre tournoi de Beach 2017 en 3×3 ?
BB: Il y a 32 équipes en Hommes et 5 en Femmes soit 96 + 15 = 111 participants.
L’année dernière nous n’avions que 32 équipes contre 37 cette année. Et par chance la météo est au rendez-vous et l’ambiance du tournoi est sympa.
LRS: Vous avez installé et utilisé cette année 9 terrains. Prévoyez-vous des extensions ou un tournoi encore plus ambitieux?
BB: Nous progressons régulièrement et tranquillement notamment en nombre de participants. Il faut penser aux marées et nous sommes malgré tout limité par la plage. 9 terrains c’est déjà assez important.
LRS: Les sponsors sont-ils au rendez-vous et avez-vous besoin de moyens financiers pour développer l’activité du club ou le tournoi de Beach?
BB: Nous avons quelques sponsors d’importance et un nombre satisfaisants de sponsors. Nous recevons aussi des subventions par la municipalité au travers du système mis en place par l’OMS qui tient compte des résultats sportifs, des frais et déplacements, des projets et de l’encadrement. C’est un système équitable. Dans l’ensemble nous n’avons pas à nous plaindre en matière de soutien.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Saint-Gilles-Croix-de-Vie Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: résultats du dépistage au Pays de St-Gilles

  RESULTATS du dépistage qui s’est déroulé au Pays de st-Gilles du 16 au 22 septembre 2020   Au regard de la ...