Yannick Moreau, président, avec 12 des 13 Vice-Présidents

Les Sables d’Olonne Agglo – Un Palais des Sports dans les tuyaux

C‘était ce soir, vendredi 20 janvier 2017, la soirée des voeux des Sables d’Olonne Agglomération. Son président, Yannick Moreau a souhaité santé, bonheur et réussite à toutes les personnes présentes lors de cette cérémonie de voeux, première du genre pour la toute jeune Agglomération, née le 1er janvier 2017 sur les cendres de la Communauté de Communes des Olonnes (CCO). Yannick Moreau n’a pas voulu, dit-il au début de son discours, s’attacher aux détails mais plutôt prendre de la hauteur afin de dresser les perspectives d’avenir, ce qui sera une nouvelle histoire intercommunale et qui est, d’ores et déjà, une nouvelle ambition collective.

Il a ensuite donné quelques chiffres marquants : un nouveau territoire de 53.000 habitants étalé sur 17.000 hectares. Voilà ce que constitue la nouvelle agglomération, avec une diversité assise sur l’urbain, le rural et le littoral. La nouvelle Agglomération est désormais administrée par un président, Yannick Moreau, treize vice-présidents chacun chargé de domaines particuliers avec un total de 48 administrateurs élus. Yannick Moreau s’est ensuite attaché à mettre en lumière l’intérêt de la construction de cette nouvelle Agglomération. D’abord des synergies dont l’une est essentielle, celle concernant le tourisme ; grâce à l’Agglo, une stratégie cohérente va pouvoir être mise en place. Les Sables d’Olonne Agglomération, c’est par exemple 86.000 lits d’hébergements touristiques. Ensuite, d’autres synergies vont pouvoir voir le jour, à propos des ports de plaisance et aérodrome « qui sont de beaux atouts » au sein de l’Agglo.
Pour ce qui est des moyens, c’est Les Sables d’Olonne Développement qui sera à la manoeuvre avec Daniel Drouhin comme directeur, afin d’accompagner les entreprises et tout faire pour les inciter à venir s’installer sur le territoire. Un moyen de parvenir à développer l’emploi.
Pour revenir au tourisme, Les Sables d’Olonne Destination va permettre de réduire par cinq les centres de décision grâce à une rationalisation des Offices de Tourisme. Cette nouvelle synergie, avec l’appui d’une stratégie adaptée, va permettre d’accroître encore davantage la notoriété de la destination.
Puis Yannick Moreau a rappelé que, grâce à différents contrats avec l’Etat et la Région, dont le contrat « Vendée territoires », ce sont 10 millions d’euros de soutiens sur quatre ans qui vont permettre le développement de l’Agglomération : « Avec ces outils et ces moyens, nous disposerons de tous les atouts pour faire la course en tête » a précisé Yannick Moreau.

Cliquez sur les photos pour agrandir

Les Sables d’Olonne Agglomération est actuellement la deuxième agglo de Vendée. Mais son président fait part d’une nouvelle ambition: « Je suis convaincu que l’on dispose de tous les atouts pour en faire la locomotive de la Vendée. » Après avoir précisé que nous disposions d’un cadre de vie et d’une qualité de vie exceptionnelles qui assuraient une forte attractivité au territoire, il a précisé que cela se voyait dans les chiffres puisque l’Agglomération avait vu son nombre d’habitants augmenter de 2% avec 1000 habitants de plus entre 2015 et 2016. Les Sables d’Olonne Agglomération apporte 15% de la hausse des habitants au département de la Vendée.
« A partir de 2017, il n’y aura donc (pour nous) plus qu’une seule marque, Les Sables d’Olonne ! » a encore ajouté Yannick Moreau.
Il en est venu ensuite aux zones d’attractivité en soulignant que 17 hectares étaient disponibles mais « avec des visibilités et des prix très différents. » Il ajouta que la Communauté d’Agglomération allait établir une stratégie en matière foncière « en ouvrant 15 nouveaux hectares pour les entreprises à La Vannerie. » Il a également rappelé que le Centre Numérimer (à côté de l’hôpital) avait été mis en place pour les entreprises du numérique.
En quelques chiffres, il a tenu à souligner les différents atouts dont disposait Les Sables d’Olonne Agglomération ; cette dernière réalise ainsi 360 millions d’euros de chiffres d’affaires annuel. Les transports Oléane ont vu le nombre de passagers augmenter de 10% entre 2015 et 2016, les distances parcourues étant de 900.000 km. Le port de pêche des Sables d’Olonne est le 1er vendéen et le 4ème en France en valeur de poissons débarqués. En matière de sport, la thalassothérapie, le golf, la piscine Aqualonne etc.. confortent l’attractivité du territoire. Sur le plan culturel, l’Abbaye de Ste-Croix, le Conservatoire de musique, les médiathèques sont des atouts indéniables.
Le déploiement de la fibre optique avec une projection de 90% de foyers raccordés en 2020 sera un accélérateur de croissance. Quant au nombre d’entreprises artisanales, il a cru de 21% sur l’Agglomération tandis que 75% des marchés de l’agglo ont été remportés par des entreprises vendéennes.

Un Palais des Sports de 2000 places
A écouter le discours de Yannick Moreau, on aurait pu croire que tout était parfait dans le meilleur des mondes. Heureusement, il nous a presque rassuré en affirmant « qu’il manquait deux ou trois équipements » pour satisfaire tout le monde, et notamment un qui serait d’utilité publique à ses yeux:
– un Palais des Sports sablais, nouveau et adapté pour les sept communes et pouvant recevoir 1500 à 2000 spectateurs pour différents événements avec des productions classiques et de variétés comme peuvent le faire les Zénith.
(Note de la rédaction : auditorium Les Atlantes: 800 places, Vendéspace: 1000 à 4900 places, Zénith de Nantes: 2200 à 9000 places / en maxi avec des places debout).
« Ce Palais des Sports est nécessaire pour une future agglomération de 60.000 habitants et sera un équipement qui fera rayonner le territoire » a assuré Yannick Moreau en déclarant qu’il demandera prochainement au Conseil de lancer une étude sur le sujet.
L’établissement qui devrait être situé entre Pierre Levée et l’Hôpital, à moins de dix minutes des différents centres, « sera un outil qui marquera une nouvelle étape de notre développement. »
Pour conclure, Yannick Moreau a indiqué que Les Sables d’Olonne Agglomération avait une capacité d’investissement annuelle de 13 millions d’euros, ce qui en faisait un outil idéal pour le développement sous toutes ses formes sur ce territoire.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

France – Il a volé ce matin une ambulance du Samu: la suite est incroyable…

    Ça s’est passé ce matin dimanche 18 août 2019. Voulant sans doute mettre fin à une balade pédestre, un individu ...