Christelle Morançais

France Pays de la Loire – Christelle Morançais inquiète à propos de la réforme de l’apprentissage


 

Christelle Morançais inquiète à propos de la réforme de l’apprentissage

Les Pays de la Loire « font aujourd’hui la course en tête » avec une progression de plus de 18% du nombre d’apprentis depuis 2016.
Pour Christelle Morançais, Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, la ministre du Travail Muriel Pénicaud « doit lever les incertitudes sur la mise en oeuvre de la réforme de l’apprentissage et répondre aux inquiétudes des acteurs. »

Après avoir réaffirmer la mobilisation de la région des Pays de la Loire pour le développement de l’apprentissage, Christelle Morançais se dit inquiète sur la pérennité de la dynamique enclenchée depuis 2016 « car avec la réforme qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2020, la région ne pilotera plus l’apprentissage. »

Or, Christelle Morançais considère « qu’il ne s’agit pas d’une bonne réforme. »
« Aujourd’hui, mes inquiétudes et celles de nombreux acteurs du territoire se confirment car beaucoup d’incertitudes pèsent toujours sur la mise en oeuvre de la réforme » ajoute la Présidente du Conseil régional.

Christelle Morançais veut être sûre que cette réforme n’aboutira pas à un système d’apprentissage à deux vitesses.
Elle craint des inégalités ou des concurrences déloyales et demande donc à la ministre de « répondre à ces interrogations et de rassurer les acteurs. »

A LIRE  La Roche-sur-Yon Vendée. Convention de revitalisation du bassin d’emploi entre l’Etat et Michelin: 3,7 millions d'€

Parmi ses craintes, une réforme au détriment des CFA situés en zones rurales et péri-urbaines.
Et un risque d’inégalité et de concurrence déloyale avec le nouveau système de financement en fonction d’un coût au contrat fixé par les branches professionnelles.

Enfin reste le problème des financements car, même si la compétence de la région sur l’apprentissage disparaît, Christelle Morançais confirme que la région souhaite « continuer à accompagner le développement de l’apprentissage au plus près des acteurs et des territoires.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

Note de la Revue: depuis la fin de l’autorisation administrative, le ministère a enregistré une hausse de plus de 500 demandes d’ouvertures de CFA, aussi bien de la part d’organismes de formation que de collectivités, entreprises ou branches professionnelles.
La loi Avenir Pro adoptée le 5 septembre 2018 avait pour vocation de réformer l’apprentissage.

 

 


 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée. Bruno Retailleau Annick Billon et Didier Mandelli pour les sénatoriales en septembre

    Vendée Sénatoriales. Bruno Retailleau: Emmanuel Macron adorerait supprimer le Sénat… Le 27 septembre 2020, le Sénat* renouvellera la moitié des ...