FLNC Corse

Corse : le FLNC menace les islamistes radicaux de représailles si la Corse est touchée

Le FLNC vient d’adresse un message clair et déterminé à l’endroit des islamistes radicaux. Ce communiqué envoyé à Corse-Matin fait également référence à la « philosophie moyenâgeuse » de Daech. Enfin, il dénonce le laxisme de l’Etat français vis-à-vis des salafistes.

Le mouvement clandestin nationaliste corse du FLNC du 22 octobre a déclaré avoir déjouer un attentat sur le territoire corse dans un lieu fréquenté par le public. En conséquence, et au vu de la propagation terroriste sur le territoire métropolitain, le FLNC vient d’avertir les islamistes radicaux de Corse que toute attaque envers la Corse déclencherait de leur part « une réponse déterminée, sans aucun état d’âme. »
Le FLNC poursuit en déclarant que « La volonté des salafistes est clairement de mettre en place chez nous la politique de Daech et nous nous y sommes préparés. Votre philosophie moyenâgeuse ne nous effraie pas. L’amalgame n’existe que dans l’esprit des faibles et le peuple corse est fort (…) de choix politiques difficiles qui ne nous ont jamais fait basculer comme vous dans la barbarie« , ajoute le FLNC.
Dans ce message, le FLNC s’adresse aussi à l’Etat français qui aurait « si un drame devait se produire chez nous (…), une part importante de responsabilité car il connaît les salafistes en Corse ». Précisant qu’ils « seraient au nombre de huit« , le FLNC ajoute savoir « avec certitude que l’un des imams de Corse est un indicateur de police. »
Au surplus, le FLNC donne une leçon de stratégie à l’Etat français en déclarant : « Il faudra que la France cesse sa propension à intervenir militairement et à vouloir donner des leçons de démocratie à la terre entière, si elle veut éviter que les conflits qu’elle sème à travers le monde ne reviennent comme un boomerang sur le sol ».
Aux musulmans de Corse, le FNLC demande par ailleurs de « prendre position en manifestant à (ses) côtés contre l’islam radical » , et à tous les Corses, il demande de signaler les éventuelles dérives qu’ils pourraient constater « chez les jeunes désœuvrés, tentés par la radicalisation« .
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
(avec AFP et Corse-Matin)

A LIRE  Les Sables-d'Olonne. La galerie Ylium est ouverte

 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée – Parking Indigo-ex-Vinci: on vous donne tous les chiffres…

    Le contrat des parkings Indigo a toujours été considérée comme un véritable boulet financier pour la Ville des Sables d’Olonne. ...