Canot Empereur Napoléon 1er

Brest Bretagne – L’incroyable histoire du canot de l’Empereur Napoléon 1er !

 




 

Canot impérial de Napoléon 1er – 1810 – Musée national de la Marine – © Photo: P. Dantec


Hier, mercredi 5 février 2020
, l’installation définitive du Canot de l’Empereur a été effectuée à l’aide de deux bras de grue situés de part et d’autre du socle pour un levage simultané.
Une opération délicate qui s’est déroulée avec succès.
Cette pièce majeure des collections du musée national de la Marine sera exposée en majesté dès juillet 2020 devant l’entrée du futur Pôle d’Excellence Maritime de Brest, baptisé 70.8.

Dans le cadre de la rénovation de son site parisien, le musée national de la Marine a décidé de présenter, en partenariat avec Brest métropole, le Canot de l’Empereur au sein des Ateliers des Capucins, où les visiteurs pourront admirer librement cette oeuvre exceptionnelle.

L’exposition du Canot complètera l’offre du musée national de la Marine à Brest et enrichira l’expérience de visite du musée situé au Château de Brest.

Une opération millimétrée
Lors de son arrivée à Brest aux Ateliers des Capucins en octobre 2018, le Canot de l’Empereur a été temporairement installé dans son châssis de transport, aux côtés des 14 caisses contenant les sculptures déposées et conditionnées à part.
Dans le cadre de son exposition aux Ateliers des Capucins, une scénographie conçue par l’Agence Le Conte/Noirot et Auger Structure a été spécialement réalisée sous la maitrise d’ouvrage de Brest Métropole Aménagement.
Les ouvrages scénographiques destinés à la mise en valeur du Canot se décomposent en deux modules principaux :
– le dais, composé d’un miroir positionné au-dessus du Canot,
– et le socle de présentation supportant les bers.

Durant cinq semaines, plusieurs opérations techniques se succèderont afin de procéder au déplacement et à l’installation de cette pièce unique de 19 mètres de long et 6 tonnes sur ces ouvrages scénographiques.

© Photo: BLP architectes / WH architecture / Leconte-Noirot

Du 22 au 31 janvier 2020, l’équipe technique de la société Bovis, qui a assuré le transfert du Canot de Paris à Brest, a procédé au démontage du caisson protecteur et a déplacé le Canot, après l’installation de vérins hydrauliques sous le châssis, vers son futur espace d’accueil.

Installation définitive
Hier 5 février 2020, l’installation définitive a été effectuée à l’aide de deux bras de grue situés de part et d’autre du socle pour un levage simultané.
Mi-février, après le démontage du socle métallique, les équipes procèderont aux réglages altimétriques des bers et plots. Cette opération sera réalisée en collaboration avec l’entreprise Britton, chargée de la fabrication et de l’installation des ouvrages scénographiques.

Exposition d’un joyau du patrimoine national
De mars à fin juin 2020, le musée mettra en place tous les mercredis après-midi des visites flash lors desquelles une médiatrice racontera aux visiteurs l’histoire du Canot et les détails du chantier de restauration. Le chantier débutera en avril pour une période de deux mois.
Grâce au miroir du dais et à des baies vitrées entourant le Canot, le public pourra assister au travail des restaurateurs et comprendre le travail nécessaire à la conservation de telles pièces.

Enfin, mi-juillet 2020, le Canot se dévoilera officiellement aux yeux de tous lors de l’inauguration du Pôle d’Excellence Maritime.
Face à l’entrée de 70.8, sur la place des machines, le public découvrira en accès libre une médiation pédagogique à la hauteur du rôle qu’a joué le Canot dans l’histoire. Une opération de financement participatif sera lancée fin mars 2020 en partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour soutenir la restauration du Canot.

L’histoire du Canot de l’Empereur
La construction du Canot a été décidée dans le plus grand secret au printemps 1810, lorsque l’Empereur Napoléon Ier décida de se rendre à Anvers pour visiter l’arsenal, dont il avait ordonné la création quelques années plus tôt.
Le 30 avril 1810, le Canot d’apparat fait une entrée remarquée dans la ville d’Anvers, avec à son bord Napoléon et la jeune impératrice Marie-Louise.
Pendant plusieurs jours le Canot assure les déplacements de l’Empereur qui visite le vaisseau amiral Le Charlemagne, assiste au lancement spectaculaire du Friedland et inspecte l’ensemble de sa flotte.

En 1814, à la chute de l’Empire, le Canot trouve refuge au port militaire de Brest.
Son ornementation est complétée mais reste sobre, avec un aigle à la proue. Puis il subit de nouvelles modifications dans sa décoration avant la visite à Brest de Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie en 1858.

C’est de cette époque que datent les éléments sculptés actuels, notamment la figure de proue représentant Neptune, le groupe arrière avec les armes impériales et, surmontant le rouf, une grande couronne soutenue par quatre angelots.
Même les rames sont ornées de somptueux motifs peints.

Le miracle du Palais de Chaillot
Destiné à l’oubli, le Canot de l’Empereur aurait pu finir sous les bombes qui anéantirent Brest à la fin du deuxième conflit mondial. Le miracle veut que le musée de la Marine soit alors en préfiguration au Palais de Chaillot ; l’espace n’y est pas compté : l’embarcation impériale peut en être le fleuron.
Avec l’accord des autorités allemandes, le Canot quitte Brest le 9 mai 1943. Le voyage en train dure huit jours.
De la gare Montparnasse au Palais de Chaillot, la traversée de Paris en camion est un vrai spectacle pour les badauds. Toute l’opération est contrôlée, mesurée, minutée, mais à Chaillot rien n’est prévu pour permettre au Canot d’entrer dans le musée : les portes sont trop étroites !
En août 1945, une énorme brèche est pratiquée dans le mur du Palais de Chaillot et, tout doucement, le Canot impérial entre dans la grande galerie du musée, après avoir été entreposé sur le parking de l’aile Passy du Palais de Chaillot.
En octobre 2018, l’opération est reproduite lors du transfert du Canot de Paris à Brest. Ce retour à son port d’attache permet au musée national de la Marine de renforcer sa présence dans cette ville, dans un lieu emblématique de l’histoire maritime de Brest, devenu un pôle culturel et économique.

 

Calendrier des opérations » 22 janvier : ouverture du coffrage » 23 janvier : déplacement du Canot » 27 au 31 janvier : démontage de la structure métallique » 5 février : levage du Canot et installation sur le socle » 11 au 13 février : réglage des bers avec l’entreprise Britton » 17 au 18 février : démontage du châssis » Mars : analyse des offres pour le marché de restauration » Avril – Mai : chantier de restauration » Juin : fin des travaux de scénographie » Juillet : inauguration officielle

Le Canot de l’Empereur et la scénographie en chiffres » 6 tonnes » 19,04m de longueur » 3,70m de largeur » 5,45m de hauteur » 32 décors amovibles dont la couronne sommitale, le trident de la figure de proue et les 22 rames » Miroir du dais : 22m de longueur, 10m de largeur, suspendu à 9,10m au-dessus du sol » Estrade : 20,55m de longueur, 85,5m de largeur

 

 

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 

 

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables d’Olonne Vendée – FRANCE Politique – FLASH. Valéry Giscard d’Estaing est décédé à 94 ans

      FLASH FRANCE Politique – Valéry Giscard d’Estaing est décédé à 94 ans dans sa propriété d’Authon dans le Loir-et-Cher. ...