Claude Goumoëns, Geneviève Huguet, Gilles Bély et Yves Violler à La Maison chaumoise

Les Sables d’Olonne – L’Association des Ecrivains de Vendée sur les terres de Jean Huguet




Les Sables d’Olonne – L’Association des Ecrivains de Vendée sur les terres de Jean Huguet

[emaillocker]

Les Ecrivains de Vendée ont tenu leur Assemblée Générale le 12 avril 2017 aux Sables d’Olonne, à l’Abbaye Ste-Croix. Cette association – présidée par Gilles Bély – fêtant ses 40 ans, elle a trouvé légitime de venir rendre un hommage à Jean Huguet (1925 – 2006) sur ses terres, lui qui fut à l’initiative de la création de la Société des Ecrivains de Vendée avec, notamment, les auteurs Joseph Rouillé et Yves Viollier.
Le programme prévoyait le déroulement de l’assemblée générale, suivie d’un déjeuner au Roc St-Jean près de Cayola puis, en début d’après-midi, la visite par Geneviève Huguet, son épouse, de la demeure de Jean Huguet, « La Maison chaumoise »  rue du Moulin à La Chaume.

Didier Gallot, Geneviève Huguet, Gilles Bély, Claude Goumoëns

Didier Gallot, le maire des Sables d’Olonne, fut présent à l’ouverture de l’Assemblée générale, se disant très honoré que cette AG se déroule aux Sables d’Olonne pour les 40 ans de la Société des Ecrivains de Vendée. Il a salué la présence de Geneviève Huguet.
Celle-ci a ensuite pris la parole en se remémorant les débuts de la carrière d’auteur de son mari Jean Huguet. Elle revint sur des moments mémorables dont les séances de dédicaces à la Librairie de la Presse ainsi que les demandes faites à Jean de chanter la célèbre chanson « La Mer est belle. »
« Mon mari, je le sais, est près de nous, sa présence, intacte, est vivante » dit-elle devant l’assistance des Ecrivains de Vendée. On ne peut faire plus belle déclaration de tendresse envers un époux disparu.

Jean de Rainiac, Geneviève Huguet, Gilles Bély, Claude Goumoëns, Yves Viollet et Jacques Bernard.

(Photo: Yves Viollet (chemise rouge) fut présent à la création de la Société des Ecrivains de Vendée. Jeune auteur, il fut publié aux Editions du Cercle d’Or, maison d’édition de Jean Huguet.)

Puis Claude Goumoëns, présidente des Amis de Jean Huguet, passionnée par l’oeuvre de ce dernier, a rappelé quelques souvenirs:
« La première fois que j’ai entendu prononcer le nom de Jean Huguet, c’était lors de mes études à Paris, à propos d’un ouvrage conseillé par l’un de mes professeurs. Il s’agissait de « La Bibliothèque idéale de Poche » de Jean Huguet et Georges Belle, paru aux Editions universitaires en 1966, un prodigieux panorama de la littérature que les bibliothécaires ont longtemps utilisé comme outil de travail pour choisir leurs acquisitions! (…) »
Claude Goumoëns fut par la suite, en 1992, nommée Conservateur à la Bibliothèque des Sables d’Olonne.
Au hasard des échanges, elle demanda alors à l’une des bibliothècaires – Françoise Guégan – si elle connaissait l’ouvrage de Jean Huguet.
Celle-ci lui répondit: « Je suis sa nièce! » Le hasard des rencontres…

 


Claude Goumoëns poursuit sur une autre rencontre qui, on le sent bien au travers de son émotion, l’a profondément marquée. Celle avec Jean Huguet.
« C’est à cette époque que j’ai rencontré Jean Huguet, à « La Maison chaumoise », dans sa bibliothèque. Je fus impressionnée. Par l’homme et par le lieu, à la fois bureau et musée, havre de paix et d’écriture, (avec ses) murs de livres, (ses) livres ouverts (aux) feuilles parcourues d’une écriture fine et agile!. Sur le bureau trônait « Le monde du Silence » de Max Picard*
. Mais je fus invitée à un festin de paroles! »
* (NDLR: PUF 1948-53 – Un livre du philosophe suisse Max Picard. Il y est question du silence et de sa fonction qui peut être positive. Le silence est plus qu’une absence « Le silence de la nature est discordant pour l’homme. Il rend heureux, car il fait pressentir le grand silence qui était avant la parole et de qui tout naît. » L’auteur traite aussi de la relation nuptiale entre le regard et la parole, de la nature transparente et aérienne du silence qui rend la parole elle-même transparente et aérienne, et du dialogue entre le silence et la parole. Le silence recèle un versant positif. Max Picard s’élève contre la conception purement négative du silence.)

Claude Goumoëns nous met l’eau à la bouche, on voudrait en savoir plus, connaître par le détail et le récit le contenu de sa rencontre avec Jean Huguet, découvrir – au-delà de ses écrits – qui était Jean Huguet. On n’en saura pas plus, du moins aujourd’hui…
Mais Claude Goumoëns nous dira malgré tout combien elle fut influencée par Jean Huguet: « Je dois à l’écrivain mes lectures vendéennes et ma curiosité pour Les Sables d’Olonne et La Chaume. » Plus tard, elle rédigea un ouvrage sur « Les Ecrivains des Sables d’Olonne » dont le concept consistait à pénétrer au coeur de la bibliothèque de ceux-ci. La bibliothèque de Jean Huguet n’en fut pas absente et ce fut certainement une manière pour elle de le retrouver à travers la découverte de ses lectures. C’est souvent à travers les lectures d’un homme que l’on peut découvrir une partie de son âme.
Plus tard, en 2009, Claude Goumoëns prit la présidence des Amis de Jean Huguet, à la suite du neveu de ce dernier, Roger Lescop. Une association dont le but est de perpétuer la mémoire et l’oeuvre de l’écrivain: concours de nouvelles, rencontres littéraires, flâneries chaumoises, publication de lettres (L’Aile de la mémoire), telles sont ses réalisations. On notera aussi la réédition d’un ouvrage remarqué de Jean Huguet, Equinoxes, aux Editions Gestes ainsi que la réalisation d’un DVD.

Lire en Vendée 2017

(Photo: Sommaire de « Lire en Vendée » 2017: « Les 40 ans de la Société des Ecrivains de Vendée – Les Prix littéraires vendéens – Hommage au Chanoine Duret et à Claude Mercier – Les salons vendéens – Théâtre et cinéma – Les pages de Vendée Historial – 32 pages de présentations de livres parus dans l’année – Le coin du CVRH et la page des Ecrivains de la Mer.« )

Cliquez sur les photos pour agrandir

(Photo de gauche: Le 1er numéro, paru en 1977, avait pour titre « Ecrire en Vendée.« )

Gilles Bély, président de l’Ass. des Ecrivains de Vendée a ensuite évoqué le rôle de Jean Huguet dans la fondation de l’association qu’il préside. C’était il y a 40 ans. L’association s’appelait à l’origine « Comité vendéen des Ecrivains de l’Ouest » et elle fut créée, comme il se doit, dans une…. bibliothèque!
Il retraça les grandes lignes de son historique et indiqua qu’une exposition sur ce thème aurait lieu au Salon du Livre de Grasla les 22 et 23 juillet 2017. Il souligna que la revue annuelle de la société des Ecrivains de Vendée, « Lire en Vendée« , édition 2017, comprenait – dans partie historique relative à la création de la Société – des documents qui pour la plupart provenaient de chez Geneviève Huguet.
Lors de l’AG, des précisions relatives aux Prix annuels des Ecrivains de Vendée et au Centre Vendéen de Recherches historiques furent également apportées. Il fut également question de la recherche d’un rédacteur pour la page BD de la revue, d’une exposition sur les Ecrivains de Vendée réalisée par la Bibliothèque départementale, de séances de dédicaces des Ecrivains de Vendée dans les bibliothèques du réseau, de reprises de parts dans TV Vendée, d’un magazine littéraire animé par les Ecrivains de Vendée tous les jeudis soir sur Radio RCF sous le titre de « Vous m’en lirez tant« , de présentations et dédicaces dans une salle du Casino des Atlantes et de la diffusion du magazine « Lire en Vendée » tiré à 6000 exemplaires.
Enfin, rendez-vous fut donné à l’année prochaine, dans un autre lieu, puisque l’Association organise son Assemblée Générale à chaque fois dans un lieu différent, un lieu marqué par la présence ou l’oeuvre d’un des auteurs vendéens.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

Alain Perrocheau, Marcel Grelet, Thérèse Davesne, Roland Mornet et Angel Sanchez

Alain Perrocheau (1er à gauche) fut présent à la création de la Société des Ecrivains de Vendée. Il était alors un jeune poète.

[/emaillocker]

Booking.com




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Automobile – Thomas Laurent remporte une belle 2ème place au FIA-WEC Endurance LMP2

Automobile – Thomas Laurent remporte une belle 2ème place au FIA-WEC Endurance LMP2     En milieu d’année, Thomas LAURENT avait créé l’émotion ...