Travaux du Pont de l'Ile de Noirmoutier © Photo: Charier

Vendée Vieillissement – Pont de Noirmoutier: le département également au chevet des ponts âgés

 




 

 

Rénovation du Pont de Noirmoutier
Le Pont de Noirmoutier date de 1971: la première pierre a été posée en 1969 à Fromentine et il fut ouvert au trafic le 7 juillet 1971.
Il relie Barbâtre (sur l’île) à la Barre-de-Mont (sur le continent. Fromentine fait partie de La Barre-de-Monts). Il a nécessité 8000 m3 de béton.

A l’époque, en tenant compte des données architecturales et des atteintes que subirait le Pont de Noirmoutier (pression des marées, dégradation par les attaques du sel, mouvements dus au vent, rouille des tiges métalliques), il était prévu une durée de vie – forcément approximative – de 50 ans.
Or, nous sommes désormais arrivés à ces cinquante années. Il est à noter aussi que, il y a 50 ans, en plus des attaques naturelles, les qualités des matériaux comme le béton n’étaient pas aussi performantes qu’aujourd’hui.

Lors d’une visite de Presse en mars/avril 2019 avec le président du département, Yves Auvinet, le président de la Communauté de Communes de Noirmoutier, Noël Faucher, Alain Leboeuf conseiller départemental chargé des équipements, ainsi qu’avec les représentats des entreprises en activité sur le pont, nous avions pu découvrir l’ampleur des travaux à réaliser.
Et aussi la détermination du département à effectuer tous les travaux nécessaires pour maintenir cet équipement – qui est le plus grand ouvrage d’art de Vendée – dans les meilleures conditions.
Un gage de sécurité pour les 8700 véhicules qui l’empruntent chaque jour, ce chiffre dépassant les 20.000 véhicules par jour en période estivale.
Dès 2016, le département a fait réalisé une expertise totale du pont de Noirmoutier ce qui a permis de mettre en lumière les zones dégradées: les piliers, le tablier, des culées…

Renforcement des fondations
Lors de notre visite, les travaux prévus et qui avaient démarré concernaient le renforcement des fondations des piles centrales (piles 5 et 6) avec l’installation en bas de chaque pile d’une protection entourtant la pile, tel un sarcophage.
Une plateforme spécialisée, auto-élévatrice Cézembre, de la société Charier était alors est en place pour ces travaux.
« Ces travaux maritimes vont nécessiter le battage de palplanches de grande longueur (24 m de long) et le coulage de 2800 m3 de béton. »
Le programme des travaux est prévu sur 3 ans, de 2019 à 2022.

 

 

 

Coût des travaux
Le département de la Vendée consacre près de 10 millions d’€ à cette rénovation.
Il faut dire que les conditions de travail sont délicates et que le chantier emploie 25 ouvriers. I
l est nécessaire de faire travailler des ouvriers, non pas seulement sur une plate-forme, mais aussi sur des nacelles et même, pour certaines zones, sur une corde comme sur un site montagneux.

vidéo ci-dessous

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 

 

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables d’Olonne Vendée – FRANCE Politique – FLASH. Valéry Giscard d’Estaing est décédé à 94 ans

      FLASH FRANCE Politique – Valéry Giscard d’Estaing est décédé à 94 ans dans sa propriété d’Authon dans le Loir-et-Cher. ...