Vendée. Port de Jard-sur-Mer: une évolution en douceur (rédaction des Sables-d’Olonne)




 

Jard-sur-Mer Vendée. Port de Jard-sur-Mer: une évolution en douceur

Concernant l’évolution du port de Jard-sur-Mer – construit en 1973 -, les décideurs ne veulent pas se précipiter. Ils entendent prendre toutes les précautions afin de ne pas dénaturer ce port tranquille à l’identité certaine et qui porte en lui une certaine majesté.
Situé en coeur de ville, dans un site harmonieux surplombé par le Moulin de Conchette, à l’entrée du pertuis breton, il est l’un des rares qui conserve le charme d’un stationnement par échouage (à l’inverse de la majorité des ports qui sont en eau profonde) et représente un lieu de promenade très apprécié sur la côte vendéenne.

Gestion
Rappelons que les deux ports du territoire, celui de Jard-sur-Mer et celui de Port-Bourgenay (situé sur la commune de Talmont-St-Hilaire) dépendent désormais – depuis 2018 – juridiquement de la Communauté de Communes de Vendée Grand Littoral, présidée par Maxence de Rugy.
La maire de Jard-sur-Mer, Sonia Gindreau, est président des deux Conseils portuaires.

Tant la maire que le président du Conseil d’exploitation portuaire Pascal Loizeau ont indiqué que le port de Jard-sur-Mer était loin d’être immobile; des travaux sont régulièrement réalisés, des dragages sont effectués tous les deux ans afin de limiter l’ensablement, et l’absence de bateaux durant l’hiver n’est due qu’à une raison technique, les proprétaires les mettent à sec afin de les protéger des attaques hivernales.


Spécificité du Port de Jard-sur-Mer

Le port de Jard propose deux types de stationnement:
– par échouage avec un corps mort et par chaîne-mère (300 places);
– et depuis 2007 avec trois pontons (200 places).
(par comparaison, Port Bourgenay bénéficie de 650 places sur pontons en eau profonde).

Le port par échouage, avec un accès aux bateaux grâce à de petites annexes, s’il a un désavantage en matière d’horaires d’accessibilité présente l’avantage de permettre des tarifs plus accessibles (environ 500€ annuels contre environ 1500€ pour un anneau sur ponton).
Il a aussi l’intérêt pour les plaisanciers d’être proches des services, commerces, marchés, office de tourisme…

Tarifs:
https://tinyurl.com/y8t27jf9

Complémentarité avec Port Bourgenay
Le port de Jard-sur-Mer a l’avantage d’être complémentaire à celui de Port Bourgenay. Le premier reste à ce jour à échouage tandis que Port-Bourgenay est en eau profonde. L’un ou l’autre ont leurs attraits, leurs particularités, leurs qualités.
Certains bateaux sont plus adaptés à l’un qu’à l’autre et inversement. On notera, pour ceux qui ne sont pas des spécialistes de ces ports, que celui à échouage (le bateau se trouve sur le sable ou la vase à marée basse) ne permet une sortie / entrée que 2 heures avant et deux après la haute mer. Alors que Port Bourgenay est accessible toute le temps, à toute heure, sauf lors des très grandes marées basses.
A noter, pour éviter toute confusion, que les deux ports sont gérés financièrement de manière totalement séparée, chacun par un SPIC spécifique. La comptabilité et la gestion de l’un n’interfère jamais dans celles de l’autre. Et donc les recettes d’un port restent obligatoirement dans les comptes de ce port.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les investissements pour le Port de Jard se font de manière plus étalée. En effet, celui-ci ne peut compter que sur des recettes de 400.000 € par an alors que chaque dragage coûte 140.000 €, ce qui limite les possibilités de projets et contraint à des emprunts plus étalés.

A LIRE  Covid France. Statistiques LIVE et Carte mondiale (Rédaction des Sables-d'Olonne)

Il est prévu de proposer des offres commerciales conjointes entre les deux ports, en mtière d’anneaux ou pour une conciergerie nautique.

Les projets pour le Port de Jard

Une preuve, s’il ne était besoin, que le port de Jard ne reste pas immobile, c’est que les décideurs ont pris la décision de recruter, depuis février 2021, un directeur des Ports (Bourgenay et Jard) en la personne de Fabrice Guyon (le port fonctionne aussi avec un agent technique et parfois par des renforcements ponctuels par des agents de Port Bourgenay, soit 1,6 poste à l’année).
Quant aux investissements, pour aller vers une plus grande modernité tout en gardant – a priori – l’échouage – ils se poursuivent en fonction des possibilités. Elus et décideurs le savent, le port de Jard a une infrastructure vieillissante.
La Communauté de Communes a également en charge les poteaux de démâtage, la cale de mise à l’eau, les infrastructures etc…
Ces dépenses incitent au développement de la zone de la Plage de Morpoigne – qui jouxte le port – avec des activités connexes comme le jet-ski, le surf, les balades guidées, ainsi que des redevances de parking.
Cette année, de nouvelles activités touristiques viennent même renforcer l’offre. Déjà présent sur le port de Jard-sur-Mer, Atlantic Jet Ski est rejoint en 2021 par trois  nouveaux acteurs du tourisme : Ohana Foil (surf foil), Côte & Mer (balade guidée à bord d’un semi rigide de 10 m), Fun Evad (sortie à la voile).

A LIRE  St-Hilaire-de-Riez Vendée. Secours à une femme en cours de noyade (Rédaction des Sables-d'Olonne)

 

UN PROJET EN COURS: “PORT DE JARD-SUR-MER, DEMAIN”
Pour tourner le port de Jard-sur-Mer vers l’avenir et renforcer son rayonnement et son attractivité, la Communauté de communes lance le projet « Port de Jard-sur-Mer, demain » autour de plusieurs objectifs.

Mettre en œuvre un programme de travaux d’amélioration des infrastructures
Lancement, en 2020, d’une étude d’agitation (conclusion rendue en février 2021).
L’hiver prochain sera effectué le remplacement des chaînes, très usées, rendant certains zones inutilisables alors que normalement le stationnement de voiliers de 8 à 10 mètres peut être effectué. Le coût en sera de 300.000 €…

Lancer une étude stratégique sur le Port de Jard-sur-Mer
Cette étude, qui sera menée par Atout Port en collaboration avec tous les acteurs locaux, vise à analyser l’ensemble des dimensions du port :
– économie (coût, retour sur investissement), juridique (autorisations…), environnement (impacts écologiques, rejets de dragage…), commercial (évolution des pratiques, réponses aux besoins, offres mutualisées entre les 2 ports…).

Les résultats de cette étude seront délivrés à l’été 2021, et feront l’objet d’un programme d’investissement étalé dans le temps.

La Maire l’a souligné. Toutes ces évolutions et ces projets montrent que le Port de Jard-sur-Mer n’est pas oublié !

Evénement: Journées nautiques les 9 et 10 juillet 2021 avec la présence des chantiers et des associations nautiques.

 

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

lereportersablais@gmail.com

 

 




 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Bloqueur de PUB détecté

Bonjour - Vous utilisez un logiciel de blocage de publicités. Nos articles sont gratuits et nos seuls revenus proviennent donc de la publicité. Merci d'ajouter www.lereportersablais.com à votre liste d’exceptions dans votre logiciel de blocage.