*NEWS

Vendée Olympisme JO Paris 2024. PRÉFET : détails sur la sécurisation de la Flamme olympique (Réd. les Sables-d’Olonne)


Sécurisation du relais de la flamme des Jeux Olympiques en Vendée

La France se prépare à accueillir du 26 juillet au 11 août les Jeux Olympiques d’été pour la première fois depuis un siècle. Du 28 août au 8 septembre, elle organisera également les premiers Jeux Paralympiques d’été de son histoire.

Temps fort incontournable de cette olympiade, le Relais de la Flamme sillonne le territoire français jusqu’à la cérémonie d’ouverture à Paris le 26 juillet 2024.

Le 4 juin 2024, 7 communes accueilleront la Flamme Olympique en Vendée : Beauvoir-sur- Mer avec le passage du Gois (sans public), Fontenay-le-Comte, Montaigu-Vendée, les Epesses au Puy du Fou, La Roche-sur-Yon, l’Aiguilon-la-Presqu’Île à la Pointe d’Arçay (sans public) et Les Sables d’Olonne avec la Cérémonie du chaudron.

La préfecture de la Vendée est responsable de la sécurité et des secours tout au long de cette journée de célébration aux côtés des collectivités impliquées dans le parcours de la flamme. Les services de l’État sont fortement mobilisés, depuis plusieurs mois, pour assurer le bon déroulement du relais et garantir la sécurité de tous pour cette grande fête populaire.

La sécurisation du convoi de relais de la flamme est assurée par une bulle de sécurité composée de personnels du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, notamment de policiers et de gendarmes en charge de lutte anti-drone, de motocyclistes, de militaires du GIGN, de runners et d’un gardien de la flamme.

L’ouverture et la fermeture des convois sont assurées par les forces de police et gendarmerie de chaque département traversé. La sécurisation de l’itinéraire de la flamme reposera également sur la mise en place d’un dispositif de jalonnement de forces de sécurité intérieures et de policiers municipaux, et d’un dispositif secours/santé assuré par le service départemental d’incendie et de secours (SDIS), les personnels de santé et les associations de sécurité civile.

Plus de 2 800 personnels et bénévoles seront ainsi mobilisés en Vendée le 4 juin prochain pour la sécurisation du parcours :

  • 121 policiers de la Direction départementale de la police nationale (DDPN),
  • 326 gendarmes,
  • 5 unités de force mobile,
  • 72 policiers municipaux,
  • 1775 bénévoles (hors sécurité sivile),
  • 277 sapeurs-pompiers,
  • 103 bénévoles d’associations de sécurité civile,
  • 161 agents de sécurité privée.

Des moyens nautiques (gendarmerie maritime, unité littorale des affaires maritimes) seront également engagés ainsi que des équipes de déminage et un hélicoptère de la gendarmerie.

Afin d’encadrer le passage du Relais de la Flamme, des mesures de polices administratives permettant de sécuriser le parcours seront prises par le préfet (notamment des restrictions de circulation, de stationnement et de survol par drone). Regroupant les services de l’Etat et les partenaires de gestion de crise, le centre opérationnel départemental (COD) à la préfecture sera activé, afin de coordonner tous les moyens nécessaires. En complément, un poste de commandement opérationnel (PCO) sera ouvert sur chacune des communes traversées.

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

(avec Préfecture)

 

 



Notre article du 25 mai 2024

Passage de la Flamme olympique. Gérald Darmanin : augmentation des contrôles MICAS par les PRÉFETS

Sur instruction de Gérald Darmanin et à l’approche des Jeux olympiques et paralympiques, les préfets ont eu pour consigne de renforcer de manière significative les mesures d’entraves administratives des personnes suivies par les services de renseignement.


Visites domiciliaires et MICAS

Parmi ces mesures figurent notamment les visites domiciliaires ou encore les Mesures Individuelles de Contrôle Administratif et de Surveillance (MICAS), qui ont été multipliées par deux.
Ces dernières permettent notamment d’empêcher un individu à la dangerosité caractérisée de se rendre dans une zone déterminée pour une durée limitée.

« Depuis le début du relais de la flamme olympique, qui se passe sans incident grâce à la mobilisation exceptionnelle des services du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer » précise le Ministère de l’Intérieur, le nombre de MICAS délivrées par les préfets a fortement augmenté :
– 77 sont aujourd’hui en cours.
Les mesures d’entraves continueront d’être renforcées à l’approche des Jeux olympiques.

Interpellation en Gironde le jeudi 23 mai 2024
En marge du passage de la flamme olympique en Gironde, Gérald Darmanin vient d’annoncer l’interpellation de 2 individus particulièrement surveillés par les forces de l’ordre, issus de la mouvance islamiste, et ayant violé la Mesure Individuelle de Contrôle Administratif et de Surveillance (MICAS) dont ils font l’objet.

Selon le Ministère de l’Intérieur, ils tentaient de se rendre dans une zone qui leur était interdite en raison de la Mesure Individuelle de Contrôle Administratif et de Surveillance (MICAS) prise à leur encontre.
– Le premier individu, âgé de 33 ans, a été condamné en janvier dernier pour apologie publique du terrorisme. – Le second, âgé de 23 ans, était connu des services de renseignements pour des propos pro-djihadistes répétés sur la voie publique. Il avait par ailleurs été condamné à une peine d’emprisonnement ferme en octobre 2022.

« Grâce au dispositif de surveillance renforcé qui avait été mis en place, ces derniers ont été rapidement interpellés et placés en garde à vue afin d’être présentés à la justice », a conclu le Minsitère.

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

.

Publiez vos annonces légales:
https://www.lereportersablais.com/annoncesjudiciairesetlegales/
.

Philippe Brossard-Lotz

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page