Armel Le Cléac'h reçoit son Trophée du Vendée Globe 2016 - © Photo: Le Reporter sablais

Vendée Globe – Armel Le Cléac’h couronné Champion du monde IMOCA




Vendée Globe – Armel Le Cléac’h couronné Champion du monde IMOCA

Le vainqueur du Vendée Globe, Armel Le Cléc’h, vient de décrocher pour la seconde fois le titre de Champion du Monde IMOCA, pour le cycle 2015-2016 qui se terminait avec le Vendée Globe.
Il avait obtenu son premier titre en 2008. Le skipper de Banque Populaire succède à Jean Le Cam.
Preuve du niveau très relevé de ce Championnat IMOCA, Armel devance au classement Alex Thomson, Jérémie Beyou, Yann Eliès et Jean-Pierre Dick…Voici le classement 2015-2016.
On notera que sur un total de coefficients de 22 pris en compte pour le classement, le Vendée Globe en comptait 10, ce qui apporte un avantage certain, mais normal, au vainqueur du Vendée Globe dans la course au titre mondial Imoca.

Imoca

 

Les dix premiers du Championnat du Monde IMOCA 2015-2016
1. Armel Le Cléac’h : 351 points
2. Alex Thomson : 331 points
3. Jérémie Beyou : 329 points
4. Yann Eliès : 328 points
5. Jean-Pierre Dick : 283 points
6. Fabrice Amedeo : 281 points
7. Louis Burton : 266 points
8. Eric Bellion : 255 points
9. Jean Le Cam : 240 points
10. Nandor Fa : 223 points

Les épreuves comptabilisées au classement du Championnat IMOCA
2015 (total des coefficients : 8)
– Rolex Fastnet Race : coefficient 1
– Transat Jacques Vabre 2015 : coefficient 3
– Transat Saint-Barth/Port-la-Forêt : coefficient 4

2016 (total des coefficients : 14)
– Transat New York-Vendée : coefficient 4
– Vendée Globe 2016 : coefficient 10

A chaque course a été attribué un coefficient, de 1 (pour la Fastnet Race) à 10 (pour le Vendée Globe). C’est principalement grâce à sa 2e place dans la Transat Jacques Vabre (coefficient 3) avec Erwan Tabarly et à sa superbe victoire dans le Vendée Globe 2016-2017, qu’Armel Le Cléac’h se retrouve tout en haut du classement du Championnat du Monde.

Armel Le Cléac’h : « Une belle manière de quitter le circuit IMOCA »

« Je suis heureux de ce deuxième titre de Champion du Monde qui récompense une certaine régularité dans les résultats et constitue une belle reconnaissance », se réjouit le skipper de Banque Populaire. « Je partage cette récompense avec toute mon équipe qui a travaillé dur pour en arriver là. Nous avons mis en place une méthode qui a consisté à ne jamais se mettre dans le rouge pour arriver à remplir un objectif : faire un beau Vendée Globe et gagner. L’histoire du projet IMOCA de Banque Populaire a commencé en 2011 et nous avons bien fonctionné dans la durée, avec deux superbes bateaux dont un que nous avons construit. Nous avons marqué les esprits avec notamment une 2e place puis une victoire dans le Vendée Globe. Ce titre de Champion du Monde, c’est une belle manière de quitter le circuit IMOCA avant de partir sur de nouveaux projets en Ultime où nous essayerons de faire aussi bien. »

A LIRE  Vendée - Un poids-lourd frigorifique percute un poteau électrique à Bouin: des dizaines d'abonnés sans électricité

Un Top 10 entre valeurs sûres et belles surprises

Cumulant un total de 351 points, Armel Le Cléac’h dispose d’un matelas de 20 points d’avance sur son dauphin, le Britannique Alex Thomson (331 points) qui l’avait poussé dans ses retranchements lors du Vendée Globe. Deux petits points derrière Alex, on retrouve Jérémie Beyou (329 points) qui a conservé sa place sur le podium pour seulement un point, au détriment de Yann Eliès (328 points), 4e. Si des figures du circuit IMOCA se font une place dans le Top 10 du Championnat 2015-2016 (comme Jean-Pierre Dick, Jean Le Cam ou Nandor Fa), certaines belles surprises sont à signaler comme la 6e place de Fabrice Amedeo, suivi de Louis Burton (7e) et Eric Bellion (8e).

Antoine Mermod : « La valeur du Championnat est reflétée par la grande qualité des skippers qui composent le podium »
Président de la Classe IMOCA, Antoine Mermod se montre enthousiaste quant à l’identité des marins qui composent le podium du Championnat 2015-2016 :
« Armel Le Cléac’h a réalisé un formidable Championnat sur les deux années, occupant constamment les avant-postes avec une impressionnante régularité. Ce cru 2015-2016 couronne l’un des plus grands marins de l’histoire de l’IMOCA, qui a notamment décroché deux 2e places et une victoire dans le Vendée Globe. La Classe IMOCA est très fière qu’Armel soit son Champion du Monde. La valeur du Championnat IMOCA est reflétée par la grande qualité des skippers qui composent le podium. La Classe tient aussi à saluer les performances d’Alex Thomson et de Jérémie Beyou. Alex est l’un des skippers les plus expérimentés en IMOCA, la prochaine fois il sera peut-être sur la première marche du Championnat… Quant à Jérémie, il a su se placer sur les podiums des plus grandes courses à bord d’un bateau qui n’était pas de dernière génération. Nul doute qu’avec son nouveau bateau lui aussi l’un des favoris pour le prochain titre. »

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
(avec communication)

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée – Talmont St-Hilaire Golf de Bourgenay: le projet de Bail emphythéotique repoussé de 9 mois

      Le Golf de Bourgenay et son futur statut d’exploitation En juin 2019, nous avions publié un article indiquant que ...