Un nouveau collège à Talmont-St-Hilaire en 2024

Vendée – Collège de Talmont-St-Hilaire en 2024: l’avis du maire Maxence de Rugy

Vendée – Collège de Talmont-St-Hilaire en 2024: l’avis du maire Maxence de Rugy


© Photo: Le Reporter sablais – Pierre Berthomé, Laurent Boudelier, Maxence de Rugy (maire de Talmont), Yves Auvinet, Alain Leboeuf et Séverine Bulteau, conseillers départementaux, Yves Auvinet en étant le président. Maxence de Rugy est Conseiller régional.

Nous l’annoncions dans un article hier: un nouveau collège à Talmont-St-Hilaire sera disponible en 2024.
Toute construction d’un nouveau collège doit être inscrite au sein d’un Plan validé par le département, un plan qui tient compte des évolutions démographiques et qui fait l’objet d’arbitrages.
Le nouveau Plan Collèges s’étalera de 2019 à 2026. Il est finalisé et sera dévoilé dans toutes ses composantes dans quelques semaines.
Nous pouvons d’ores-et-déjà indiquer que la construction d’un nouveau collège à Talmont-St-Hilaire est actée. Toutes les démarches administratives, appel d’offres etc… devraient être finalisées en 2022 et la construction achevée pour la rentrée scolaire de septembre 2024.
Une session du département de la Vendée aura lieu très bientôt et durant celle-ci sera décidée la capacité d’accueil. La zone de recrutement du futur collège devrait concerner Talmont-St-Hilaire, Grosbreuil, Jard-sur-Mer, Avrillé, Le Bernard, St-Vincent-sur-Jard, Poiroux, St-Hilaire-la-Forêt et Longeville-sur-Mer.

Voici le Communiqué du maire de Talmont-St-Hilaire suite à cette décision:
« Il ne s’agit pas de prédire l’avenir mais de le rendre possible » disait Saint-Exupéry.
La décision du Département d’implanter un collège à Talmont-Saint-Hilaire est une décision capitale et visionnaire qui assure à la ville une garantie pour son avenir :

  • Pour répondre au défi démographique: Car si la ville de Talmont-Saint-Hilaire est une commune relativement jeune, l’avenir de son équilibre démographique restait fragile et constituait un défi majeur pour les années à venir.
  • Pour répondre au défi de la proximité: Actuellement, près de 400 collégiens du bassin talmondais sont contraints de se rendre à Moutiers-les-Mauxfaits ou à Château d’Olonne pour étudier. Certains effectuent même jusqu’à 2 heures de trajet quotidiennement, ce qui occasionne des problèmes de transports scolaires.
  • Pour répondre au défi de l’attractivité: Avec l’arrivée du collège, la ville peut regarder l’avenir avec confiance : cette décision garantit son développement, conforte son rôle de locomotive du territoire et lui permettra d’être demain un véritable bassin de vie à l’échelle départementale.

En effet, l’absence de collège avait pour effet de sanctuariser le littoral et de fragiliser le développement de notre commune et notre volonté d’accueillir des jeunes familles. La venue d’un collège est donc une très bonne nouvelle pour la dynamique démographique et par conséquent la dynamique économique de la ville.
Sur le plan Départemental, cette décision permet un développement équilibré de la Vendée. Le Département, qui gère actuellement 34 collèges publics, accueille 7000 nouveaux habitants chaque année en Vendée. Un collège à Talmont Saint Hilaire permet donc à la ville de devenir une véritable terre d’accueil, capable de répondre aux besoins des vendéens de demain. »

 

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais


 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Golf de Bourgenay – Réflexion sur un nouveau statut d’exploitation

Golf de Bourgenay – Réflexion sur un nouveau statut d’exploitation   . Cliquez sur la photo pour agrandir Le golf de Port ...