Yves Auvinet, prés. département, et Benoît Brocart, préfet de la Vendée.

Tour de France 2018 en Vendée – Un incroyable dispositif de sécurité

Tour de France 2018 en Vendée – Un incroyable dispositif de sécurité




Le Préfet de la Vendée, Benoît Brocart a présenté le dispositif de sécurité mis en place pour le Tour de France 2018. Il était accompagné de sa directrice de Cabinet, Sybille Samoyault, d’Yves Auvinet, président du département de la Vendée et du Procureur de la République de La Roche-sur-Yon, Hervé Lollic.
Il a indiqué que le Tour de France 2018 appelait une sécurité à la hauteur de cet événement exceptionnel, et que la priorité n°1 de l’Etat était bien sûr la sécurité, une condition impérative de la réussite de ce Tour. L’objectif étant que l’on ne soit pas, durant le Tour, appelé à parler de sécurité, ce qui prouvera que tout ce sera passé parfaitement, le plus discrètement possible.
Cette sécurité est, dit-il, partagée avec d’autres acteurs comme les collectivités locales et départementales, et l’autorité judiciaire qui ont des responsabilités, par exemple, en matière de police, de routes, ou de justice. D’autres acteurs, non publics, interviennent également pour assurer cette sécurité.
Le Préfet poursuivit en précisant qu’il s’agit d’un investissement considérable en matière de moyens humains qui, s’il n’a pas de prix a cependant un coût social. Il faut en être conscient car si le Tour de France 2018 quittera la Vendée le 8 juillet 2018, d’autres actions se poursuivront en Vendée avec le commencement de la saison de vacances pour des centaines de milliers de touristes et vacanciers.

La mise en place des mesures de sécurité a commencé à l’automne dernier et a nécessité une cinquantaine de réunions, ce qui montre l’ampleur des questions à traiter et du nombre de partenariats nécessaires qui ont été mis en oeuvre. Il faut dire que l’empreinte territoriale du Tour de France est considérable; ce sont ainsi, pour les deux étapes qui traverseront la Vendée, 37 communes (1ère étape) et 29 communes (2ème étape) qui seront traversées sur une longueur de parcours de 400 km. A cela, il faut ajouter, le 5 juillet 2018, la présentation des équipes à La Roche-sur-Yon avec probablement plusieurs dizaines de milliers de personnes présentes.
Des mesures administratives ont été prises comme la signature d’arrêtés préfectoraux fixant les conditions de passage dans chacune des communes pour ce 105ème Tour de France cycliste. Arrêtée aussi la fixation d’une zone temporaire de survol de l’espace aérien pour 8 hélicoptères ainsi que 3 avions servant de relais pour les images.

Dispositif de sécurité Tour de France 2018 en Vendée: Hervé Lollic, Procureur, Yves Auvinet, prés. Vendée, Benoît Brocart, Préfet, Sibylle Samoyault, sous-préfète et dir. de Cabinet.

La sécurité nécessite de mettre en place des processus relatifs aux déplacements et à la circulation, aux secours, à l’ordre public et à la réglementation.
– Le premier item nécessite une privatisation de l’itinéraire et transforme le parcours cycliste en un immense stade avec un public varié et, en raison des cohabitations nécessaires et qui ne sont pas sans risques, un barrièrage rigoureux sera mis en place.
– Cela implique aussi la fermeture des routes sur une durée de 5 heures ! Soit 1h avant que ne passe la caravane publicitaire et 2h après le passage des coureurs.
– La sécurisation des accès sera effectuée par la police, la gendarmerie et aussi des bénévoles. A cet effet 1200 barrières seront mis en place.
– Est également prévue la mise en place de points de cisaillement.
– Ce sont 1000 à 1500 personnes par jour qui seront ainsi déployées.

Alors que ces forces seront mises en place, il ne faut pas oublier que les activités quotidiennes et habituelles de sécurité et de secours doivent être maintenues. Cela a donc nécessité de prendre un certain nombre de mesures par anticipation…!
Celles qui sont les plus étonnantes mais nécessaires sont celles consistant à transporter / déporter des centres de secours, des services d’incendie et même des commissariats afin de continuer à assurer le combat contre les feux de forêt (période actuelle de canicule), le secours en cas de noyade dans les stations balnéaires ou l’activité policière. En effet, la masse du public ainsi que l’imposant blocage des routes et voies de circulation pour le passage du peloton, pendant une durée de 5 heures, vont immanquablement bloquer dans leur activité et leur possibilité de « sortir » tous ces services. Le centre de secours de La Roche-sur-Yon, par exemple, va ainsi être déporté en périphérie sur le site du Sdis.

En Vendée, 400 personnes seront mobilisées en Sapeurs-Pompiers / Sdis, 25 pour le Samu avec hélicoptères et une centaine de bénévoles. Pour assurer l’ordre public, il faut ajouter 960 militaires de Gendarmerie pour le premier jour et 900 pour le deuxième. La police affectera 90 personnes y compris les CRS le premier jour, et 160 le deuxième jour en raison de l’arrivée du Tour à La Roche-sur-Yon. Compléteront le dispositif des renforts de l’opération « Sentinelle » – avec 28 militaires – ainsi que des membres des polices municipales. Des bénévoles s’occuperont de la pose des jalonnements sur les différents itinéraires.
L’organisateur, Amaury Sports Organisation (ASO) a, pour sa part, prévu une « bulle de sécurité » avec des agents privés pour couvrir l’ensemble des périmètres qu’elle privatise.

En cumul global ce sont 3000 personnes – gendarmes, policiers, sapeurs-pompiers, sauveteurs et divers agents – qui seront impliquées, à raison de 1500 par jours sur les deux jours vendéens, auxquelles il faut ajouter 160 personnes des services du département de la Vendée.
Sur le plan judiciaire, le Procureur Hervé Lollic indiqua qu’il y avait deux parquets en Vendée (La Roche-sur-Yon et Les Sables d’Olonne) et que les deux procureurs (lui-même et Carine Halley) prendront, si nécessaire, les décisions adaptées à propos de la vigilance en matière de dopage; la loi avec l’article 78-2-2 du Code de Procédure pénale permet des contrôles d’identité, la fouille des bagages et des coffres de véhicules par les services de police et de gendarmerie et ces contrôles, nous indique le Procureur, pourront être effectués « sur des zones que nous avons défini pour le Tour de France en Vendée. »

Heureusement que le Tour de France existe depuis 1903 et qu’il est entré dans l’histoire mythique des incontournables événements sportifs. « Heureusement qu’ASO a une équipe très professionnelle habituée à ce genre d’événements et aux grands départs »  comme le précisa Yves Auvinet, président du département de la Vendée.
Car de nos jours, en raison de tous les impératifs mentionnés ci-dessus, il serait impossible de lancer ce genre d’épreuves!
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




 

 

 

 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les Sables d’Olonne – Vie marine: des skippers de la GGR lancent un cri d’alarme

Les Sables d’Olonne – Vie marine: des skippers de la GGR lancent un cri d’alarme   Tapio Lehtinen vient de rentrer de ...