Florence Pineau, ass. des femmes et familles de marins péris en mer

SNSM Sauveteurs – Florence Pineau fait le bilan des dons reçus à la suite du drame du 7 juin aux Sables d’Olonne

 


 

Florence Pineau, présidente de l’Association des femmes et familles de marins péris en mer, montre l’un des 3 gros classeurs réunissant une partie des missives reçues à la suite du drame du 7 juin 2019 aux Sables d’Olonne.
Des dessins, des petits mots de soutiens, des cartes de visites émouvantes, de nombreux dons viennent un peu réconforter les uns et les autres.
Après le naufrage, l’association présidée par Florence Pineau a servi de relais et de point de destination pour les milliers de dons reçus, 5 à 6000 au total, provenant de l’ensemble de la France, de l’outre-mer et même de pays étrangers.
Un mouvement solidaire exceptionnel.
Il faut ici aussi remercier cette association qui s’est investie sans compter son temps, avec peu de ressources humaines, pour traiter tous ces courriers, les référencer, baliser les sommes, envoyer des reçus financiers aux personnes morales (associations et entreprises), et classer tous les courriers. Un travail de bénédictin qui n’est pas achevé car les dons continuent à arriver.

« Il y a eu un élan extraordinaire » nous dit Florence Pineau, qui semble presque étonnée de tant de générosité mais s’en félicite pour les familles des disparus qui vivent des moments difficiles.

« Beaucoup de personnes âgées ont donné » précise-t-elle. Et, pour l’ensemble des dons, l’éventail des montants va de 5€ à 10.000€. Les dons sont venus de toutes parts, y compris de tout petits villages en plein centre de la France, et non uniquement des zones littorales même si la Bretagne, très impliquée, a été une des régions les plus donatrices.
Et aussi en provenance d’associations ayant organisé des événements comme des chorales, des Loto etc.. .
Des élèves du 109ème Rég. d’Infanterie qui avaient suivi un stage au Centre de Formation CFI ont aussi effectuer des dons.
Un Maire a envoyé une boîte entière contenant toutes les pièces de monnaies versées.
Si les associations donatrices étaient réparties sur l’ensemble du territoire, les dons des entreprises provenaient pour l’essentiel de Vendée et de la Région parisienne.
A noter aussi que les autres stations SNSM ont bien sûr participé activement à cette campagne de dons.
Pour l’anecdote, une enveloppe qui a été reçue aux Sables d’Olonne et transmise à l’association portait seulement la mention « Naufrage – Les Sables d’Olonne ».
Chacun a donné en fonction de ses moyens et avec son coeur, voilà ce qu’il faut retenir de cet élan de générosité.

A LIRE  Saint-Martin-des-Noyers Vendée. Un véhicule diesel prend feu: toute la circulation coupée sur la route de La Ferrière

Florence Pineau en profite pour indiquer qu’au regard du nombre de dons reçus, le choix a été fait de ne pas envoyer de lettre personnelle à chacun des donateurs car cela aurait entraîné des coûts et frais postaux importants et qu’il est préférable que la totalité des sommes soit transmise aux familles.
La Presse est donc mise à contribution pour relayer les immenses remerciements que la présidente Florence Pineau tient à transmettre à tous les donateurs.
Bien entendu, Florence Pineau relaie un message identique de la part des conjointes des disparus qui ont été très touchées par tous ces dons et qui remercient vivement l’ensemble des donateurs.

Florence Pineau explique ensuite l’ensemble des actions qui ont été menées, avec un travail réalisé avec l’assistante sociale du service maritime. Elle rappelle que le but premier a été de fournir un peu d’argent dès le départ afin d’éviter d’ajouter au drame humain des complications financières, et cela avant que les assurances personnelles ou maritimes (ENIM assurance des Marins), ou SNSM national, ne prennent le relais avec souvent un temps de retard.
Des dédommagements ont pu aussi être versés aux survivants pour des biens perdus comme les lunettes, téléphones, clés etc… puisque la SNSM nationale n’a aucune couverture pour ces biens personnels.

A LIRE  Saint-Gilles-Croix-de-Vie Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: résultats du dépistage au Pays de St-Gilles

Cet élan de générosité a permis de récolter 130.000€ au niveau national par le siège de la SNSM.
Et plus de 500.000€ aux Sables d’Olonne par l’association présidée par Florence Pineau. La majorité des sommes sablaises ont été versées aux trois familles des disparus. Florence Pineau tient à préciser que ces familles n’ont rien demandé elles-mêmes, n’ont rien réclamé, et que les sommes qu’elles reçoivent ne sont que la résultante d’un élan national qui soit s’est créé seul soit a été impulsé par des stations Snsm ou des élus. Elle ajoute que bien plus que l’argent, ces trois femmes préféreraient avoir auprès d’elles leur conjoint.
Au surplus, elles ont demandé qu’une partie des sommes soit versée aux trois survivants qui peuvent être parfois un peu oubliés dans ce drame. Certes ils sont là, mais tout est compliqué, les jours, les nuits ne sont pas forcément faciles à vivre psychologiquement. Car eux aussi doivent accomplir un processus de deuil, même s’il est différent.
« Pour les conjointes comme pour eux, le regard des gens peut aussi être quelque chose de difficile. Il y aura pour eux un avant et un après 7 juin » ajoute Florence Pineau.

Des discussions se poursuivent sous l’égide de l’association pour la répartition à faire entre les conjointes et les enfants. Seul but à ce processus, permettre à toutes les personnes meurtries par ce drame de bénéficier de l’élan de générosité national.
Florence Pineau le répétera plusieurs fois: elle ne peut répondre personnellement et remercier chaque donateur, mais elle transmet par la Presse ses immenses remerciements à tous.
Voilà qui est fait, le message est passé.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
lereportersablais@gmail.com

 


 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée. Le futur sportif de l’Agglo est en marche

  Une première présentation du projet de Complexe sportif de l’Agglo des Sables d’Olonne a eu lieu aujourd’hui par le cabinet Ferret. ...