Les Sables-d’Olonne Vendée. RÉGIONALES Découvrez la liste d’Hervé Juvin RN

 




 

Rencontre en Vendée et Présentation des Têtes de liste en présence de Marine Le Pen, le 10 mai 2021


Vidéo de présentation avec Marine Le Pen (cliquez sur la zone ci-dessous pour accepter les cookies)

 

 

Présentation des candidats Rassemblement National aux élections régionales des Pays de la Loire à Laval

« En déplacement à Laval, Hervé Juvin a présenté ses candidats aux élections régionales des Pays de la Loire en présence de Jean-Michel Cadenas, tête de liste en Maine et Loire.

La liste représente une grande diversité de parcours, d’âges (la plus jeune candidate a un peu plus de 20 ans), et de situations professionnelles. De nombreux candidats travaillent dans le domaine de la santé comme Ombeline Gidoin, de l’enseignement comme Marie Cécini ou Pascale Rousseau, ou du droit comme Soizic di Biase, mais aussi des agriculteurs comme Pierre Vaugarny qui a joué un rôle dans les instances nationales de l’agriculture.

Des chefs d’entreprise comme Gabriel de Chabot et Lila N’Dong, qui vient d’ouvrir son agence immobilière ; Roland Pietrini qui créé des simulations de guerre ; Pierre Marionnet, qui a créé une entreprise de sûreté maritime et portuaire ; Raymond de Malherbe, qui a représenté de grandes entreprises en Asie avant de se réinstaller dans la Sarthe ; Jean René Bargain qui a créé une entreprise en Thaïlande et est passionné d’écologie. Ces candidats sont au cœur de l’ouverture sur le monde que mérite l’excellence de nos produits régionaux, que symbolise notre côte atlantique.

D’autres de nos candidats sont actifs dans le domaine de la culture, bien essentiel des Pays de la Loire, comme Jean-Patrick Fillet qui a géré des labels de disques rock et heavy metal, et Eric Mauvoisin, réalisateur de films.

 

 

Point et propositions pour le tissu économique mayennais
Après la présentation de la liste, Hervé Juvin a évoqué son expérience professionnelle dans la région de Laval et sa vision économique de celle-ci.
Le département de la Mayenne est une exception à bien des égards : la ville de Laval est une des moins touchées par le chômage, la Mayenne est le troisième département en termes de performances d’emploi avec 5 % de chômage.
Cette réussite n’est pas due au hasard. Il y a bel et bien un contrat social mayennais. En 2008, beaucoup d’entreprises ont fait de l’emploi leur variable d’ajustement à la crise en licenciant en masse. Les chefs d’entreprise à Laval ont eu recours au chômage partiel et aux formations, ils ont ainsi conservé l’outil de travail et la loyauté de leurs employés renforçant ainsi durablement la solidité du tissu économique.
La solidarité entre les entreprises est un autre facteur de résilience ; chacun sait bien que si ses fournisseurs et ses sous-traitants vont bien, il a aussi des chances d’aller bien ! Voilà pourquoi des dirigeants apportent fréquemment des fonds propres à leurs partenaires en difficulté temporaire.
Cette solidarité efficace s’exprime enfin par l’ampleur du secteur coopératif mutualiste et de l’économie sociale et solidaire.

L’exemple mayennais mérite d’être au cœur de notre projet pour les Pays de la Loire.
Nous développerons les outils de solidarité interentreprises. Nous revaloriserons les corps consulaires et les acteurs de l’économie sociale et solidaire. Nous souhaitons encourager les mutuelles municipales, telle qu’elles existent en Vendée, pour une économie coopérative et mutualisée. Ce modèle qui fonctionne doit être appliqué dans l’ensemble des Pays de la Loire.

Toujours dans un esprit de coopération et de mutualité, nous souhaitons que de nombreux habitants des Pays de la Loire soient directement sociétaires ou actionnaires des entreprises locales, et ainsi associés en responsabilité à la marche de l’économie.

Enfin, l’intégrité de l’État est un grand sujet d’inquiétude pour nous. Les attaques contre la fonction publique ont franchi un cap : la suppression de l’ENA, du corps des Préfets, sont autant de coups portés à l’État, aux métiers de la fonction publique. Les fonctionnaires exercent des métiers dans la durée, ils ne remplissent pas des missions payables par contrat. Nous refusons la logique de rentabilité importée d’outre-Atlantique que le gouvernent entend imposer à nos services publics. Nous créerons dans les Pays de la Loire, une école du management public, de la gestion des administrations publiques et des biens communs, d’abord pour promouvoir les métiers de la fonction publique territoriale, ensuite pour renouveler l’école française de l’administration. »

 

 

 

 

 

 

 

 


Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

 




 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.