*NEWS

Les Sables-d’Olonne Vendée. Histoire. VIDÉO 3h : Soutenance de la Thèse universitaire sur LES GENS DE MER par Hervé Retureau

.

Les Sables-d’Olonne Vendée. Histoire. Soutenance Thèse universitaire sur LES GENS DE MER
par Hervé Retureau

Hervé RETUREAU, après avoir enseigné l’histoire-géographie pendant plus de vingt ans, est aujourd’hui chargé de mission en Patrimoine maritime à la Ville des Sables-d’Olonne.
Lauréat de l’Académie de Marine (2006), il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les Sables-d’Olonne.
Egalement Chercheur associé au laboratoire CRHIA (Centre de recherches en histoire internationale et Atlantique-EA 1163) de l’Université de Nantes.
Herév Retureau a été Président de la Société historique sablaise « Olona ».

 

Thèse : Ce travail a demandé trois années avec des recherches importantes, notamment dans les archives maritimes de Rochefort.

Tout au long de la soutenance qui a duré plusieurs heures, on peut affirmer que l’ensemble des directeurs de thèse et des membres du jury ont félicité Hervé Retureau pour la qualité de ses recherches, le travail fourni, la précision de la méthodologie, la qualité des plans et graphiques. Ils ont éclairé le doctorant sur des améliorations ou précisions possibles, notamment sur le chapitre du cabotage. Ils l’ont tout particulièrement félicité sur la précision des lieux de vie et quartiers, sur les descriptions des tranches de vie, sur les différents aspects sociaux, économiques et démographiques.
Tous ont considéré que ce travail ferait date et que cette thèse deviendrait une référence en la matière. Ils l’ont donc incité à la publier, ainsi qu’un autre document de référence, mentionné en annexe de la thèse, et qui relate avec précisions la vie maritime à cette époque.

La thèse était en préparation depuis le 28 octobre 2016 dans le cadre des Sociétés, Temps, Territoires (STT).
Hervé Retureau est désormais docteur de l’Université de Nantes (CRHIA).

 

Philippe Brossard

Le Reporter sablais

 



VIDÉO (voir en bas de page)

En vidéo, filmé en direct à Nantes par Le Reporter sablais, la thèse de doctorat en Histoire soutenue par Hervé Retureau – sous la direction de Martine Acerra et de Thierry Sauzeau -, dont le titre est :

« Gens de mer, sociétés littorales et activités maritimes dans un port en mutation : l’exemple des Sables-d’Olonne (1747-1866) »

(Thème : France 18e siècle, France 19e siècle, Les Sables-d’Olonne, Marins, Ports de pêche, Prosopographie, Pêche traditionnelle).

 

Cette thèse a été soutenue le 20 février 2020, à Nantes, dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers), en partenariat avec le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (Nantes).
Le président du jury était Bruno Marnot (Université de La Rochelle). Le jury était composé de Bernard Michon (Université de Nantes) et Philippe Hroděj (Université de Bretagne Sud).
Les rapporteurs étaient Bruno Marnot et Caroline Le Mao (Université de Bordeaux).
Résumé par l’auteur
Les gens de mer forment aux Sables-d’Olonne, port de pêche ancien, un groupe social homogène tout au long de la période étudiée (1747-1866); un groupe qui a su s’adapter à l’évolution des pêches et à la transformation interne de la ville-port.
L’approche prosopographique de cette thèse portant sur un corpus de 682 individus permet de suivre les carrières de ces hommes depuis leur entrée dans le métier en tant que mousse jusqu’à leur inscription aux Hors-service.
L’histoire de ces hommes au bas de l’échelle sociale amène à mieux cerner les aspects sociaux et économiques du port des Sables sur la longue durée. Chacune des strates sociales est ainsi appréhendée : de la masse des matelots à l’élite des capitaines de navires sans négliger pour autant le monde des négociants et armateurs.
Un port qui abandonne après la Révolution française ce qui fit sa renommée à savoir la Grande pêche à Terre-Neuve pour s’enraciner dans une nouvelle activité vers 1830-1860 reposant sur l’exploitation de la sardine. Cette pêche en plein essor va révolutionner la ville qui, dès lors, se métamorphose par l’ouverture de nombreuses usines, le développement d’infrastructures portuaires et l’arrivée massive de migrants venus compléter à la fois les équipages et fournissant aux femmes, un emploi saisonnier rendu possible par le travail du poisson.
Cette thèse est une histoire d’hommes, de femmes et d’enfants tous ensemble liés et tournés vers la mer dans un port en profonde mutation.



 

PARUTION EN LIBRAIRIE

Un ouvrage est paru en octobre 2021 aux Editions La Geste, sous le titre :

« Gens de mer sablais – Un peuple en mutations (XVIIIe-XIXe siècles) » par Hervé Retureau.

360 pages – 35 €
ISBN : 979-10-353-1078-3

Découvrez comment le XIXe siècle a bouleversé les codes traditionnels et les repères des gens de mer à travers la thèse de l’historien local Hervé Retureau. Comment les Sables-d’Olonne, premier port morutier de France sous Louis XIV, va-t-il devenir au milieu du XIXe siècle un port sardinier de référence, avec ses conserveries et une nouvelle flottille sortie tout droit de ses chantiers réputés sur toute l’Atlantique ? L’entrée en guerre en février 1793 a marqué l’arrêt irréversible des campagnes outre-Atlantique sur le grand Banc et la fin de l’Empire en 1815 consacre la disparition de la « Grande pêche ».
Avec l’invention de la stérilisation alimentaire, par Colin à Nantes en 1824, la vie sablaise s’est transformée, métamorphosée. La pêche côtière à la sardine supplée la pêche lointaine et cette nouvelle économie a des répercussions multiples dans la société sablaise : extension et développement des infrastructures portuaires, migration de nouvelles populations attirées par un marché en plein essor, apparition de quartiers ouvriers en lien avec l’ouverture des usines notamment dans le quartier maritime de La Chaume.
A travers le prisme portuaire c’est l’ensemble de la société maritime qui est passé au crible fin depuis les mousses jusqu’aux « garçonnes ».



Vidéo
Lien : https://youtu.be/8hX742d_h48?si=oE82nP6rPeSIdrmz



 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page