Mairie Les Sables d'Olonne

Les Sables d’Olonne – Conseil municipal – Début de crise

Les Sables d’Olonne – Conseil municipal – Début de crise




Les comptes ne sont pas bons ! Au dernier Conseil d’Agglo, le vote pour le 9ème Président avait donné comme score 26 pour le dissident contre 22 pour la candidate du Château d’Olonne désignée par son maire et soutenue par le maire des Sables d’Olonne.
Des défections dans les votes qui ont été jugées inadmissibles par ces maires qui espéraient au minimum une égalité des voix à 24/24 et si possible une victoire. Or le résultat en lui-même fut pour eux la découverte qu’ils étaient en minorité! Ce qui semble avoir fait déborder le vase….
On a apprit qu’aujourd’hui le maire Didier Gallot avait décidé de retirer à Armel Pécheul sa délégation de signatures (Armel Pécheul est 2ème adjoint à l’administration générale et à l’inter-communalité, et également Vice-président de la Communauté d’Agglo des Sables d’Olonne).
Au vu des votes, le maire a sans doute pensé qu’il n’avait plus le soutien d’Armel Pécheul. L’isoloir demandé pour le vote aurait-il transpiré?
Toujours est-il que Didier Gallot a annoncé qu’il « retirait sa délégation à Armel Pécheul en raison d’une perte de confiance et car il compromettait l’action municipale. »

 

Didier Gallot et Armel Pécheul: une crise qui couvait…

 

Il faut savoir que le coup de Trafalgar du vote durant le Conseil d’Agglo a marqué les esprits. Car, Didier Gallot et ses soutiens tenaient sans doute à montrer à Joël Mercier, leur allié d’un vote – et/ou de ceux à venir – qu’ils étaient des partenaires loyaux (en soutenant le candidat de Joël Mercier plutôt que celui d’Annick Billon, devenue l’empêcheuse de tourner en rond). Et c’est en ce sens que Didier Gallot était intervenu durant la séance du conseil d’Agglo.

Pour le premier point – perte de confiance -, le résultat du dernier vote lors de la séance à l’Agglo ne serait pas le seul fautif. Il se dit que des réunions auraient eu lieu entre dissidents afin d’empêcher Didier Gallot de se faire élire en 2019 (Mise à jour: pour d’autres observateurs, il ne s’agissait que de réunions sur des projets d’urbanisme), élection municipale interne après fusion des trois villes du Pays des Olonnes. Pour le deuxième point, on sait que Didier Gallot avait repris le dossier du développement de l’Institut du Tourisme, délégué au départ à Armel Pécheul, dossier qui avait du mal – selon lui – à aboutir. Mais on ne peut s’empêcher aussi de se rappeler ce que disait Didier Gallot lors du Conseil d’Agglo: qu’il était nécessaire que les candidats au Bureau de l’Agglo soient présentés par leur maire afin d’éviter les conflits, apporter la sérénité et asseoir leur légitimité.
Mais, ce que certains nous ont indiqué sous le sceau du secret, c’est que la loi NOTRe prévoit – de manière très complexe – des modifications concernant les attributions de compétences. Or, quelques-unes des attributions de compétences seraient remontées (d’après ces informateurs) à l’Agglomération alors qu’elles auraient pu rester au sein de la Ville des Sables d’Olonne pour conforter son importance en tant que Ville phare. On n’en sait pas plus sur cet argument et quel département cela concernerait. En tout cas pas le tourisme, puisque Didier Gallot faisait partie de ceux qui souhaitaient voir le tourisme géré au niveau de l’Agglo pour une force de frappe et une identité améliorées.
L’Agglo étant présidée par Yannick Moreau, certains auraient vu dans ces transferts de compétences une sorte de gage à celui-ci, ou de compromission. Rien n’est pourtant prouvé.
(Mise à jour pour précisions: C’est la loi NOTRe qui oblige à un certain nombre de transferts de compétences: tourisme, commerce, économie, ports etc… Pour la compétence Urbanisme dont le PLU, les permis de construire etc…, le transfert se fait sauf en cas de minorité de blocage avec 20% des votes. En l’occurence le transfert ne s’est pas fait puisqu’il y a eu blocage des Sables d’Olonne et de L’Île d’Olonne. La revoyure se fera en 2020. A priori, il n’y a donc pas de compétences remontées à l’Agglo – comme voudraient le faire croire certains observateurs – sauf celles obligatoires mais seulement le souhait de passer l’Urbanisme à l’Agglo comme le prévoyait la loi NOTRe en mars 2017. Ce qui donc ne s’est pas fait en raison de la minorité de blocage.)

A LIRE  Vendée - La Roche-sur-Yon vient de rendre un hommage mérité à Simone Veil en lui dédiant une de ses plus belles places

Le prochain Conseil municipal aura lieu le 7 novembre 2017. Par arrêté municipal du 5 octobre 2017 la totalité des délégations de signature attribuées précédemment à Armel Pécheul ont été transférées au Maire Didier Gallot.

Une délibération sera présentée au vote du Conseil municipal le 7 novembre 2017, demandant la suppression de la « fonction » de 2ème adjoint actuellement dans les mains d’Armel Pécheul. A ce dernier de choisir ensuite de rester au Conseil municipal ou non. En tout cas, il sera considéré comme ne faisant plus partie de la majorité municipale. Une telle décision avait déjà été prise envers Didier Planson.
Légitimité, respect, camp, voire même parfois trahison sont des mots qui surgissent au gré de chuchotements qui franchissent rarement la porte de la Mairie des Sables d’Olonne.
Pour l’instant, la crise est limitée au cas Armel Pécheul. Y aura-t-il prochainement une implosion et d’autres cas? Il se dit que le Maire se serait bordé avec plus que des paroles ou des promesses afin d’empêcher certains de franchir la ligne jaune: plusieurs intervenants au coeur du sujet nous ont confirmé que des élus ont signé des lettres de démission en blanc!! Des lettres que l’ont utilise quand on veut se débarrasser de quelqu’un de gênant…!

Les signatures de pacotilles, les langues fourchues, les compromissions, les engagements la main sur le coeur sont désormais de mise. On se croirait revenu aux Sables d’Olonne des années 20 et 30, lorsque les élus se faisaient une guerre sans fin….
Hier, avait lieu la Conférence de Presse de la Golden Globe Race dont l’Agglomération est partenaire. L’occasion de découvrir les micmac des coulisses. La Ville des Sables d’Olonne avait reçu une invitation à « assister »  alors qu’elle pensait être conviée comme un invité de marque. Didier Gallot déclina donc l’invitation de Yannick Moreau. La 1ère adjointe, Brigitte Tesson, se rendit sur place mais ne fut pas acceptée sur l’estrade. Refusant de rejoindre le premier rang parmi les invités, Brigitte Tesson improvisa un petit discours et quitta la salle.
Camps, ambitions, élections….2018 va être une année très difficile politiquement pour le Pays des Olonnes! Certains élus, membres des camps de l’opposition, de droite comme de gauche, restent pour l’instant spectateurs et disent attendre de voir les programmes proposés pour pouvoir se prononcer.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

La Bretonnière-La-Claye Vendée – Deux personnes sauvées dans une voiture immergée sous un pont…

        Les Sapeurs-Pompiers ont été appelés le dimanche 15 décembre 2019 à 9h27 pour une voiture dans l’eau sur ...