Bruno Retailleau © Le Reporter sablais

Législatives 2017 – Pour Bruno Retailleau, Emmanuel Macron ne serait qu’un Colosse aux pieds d’argile




Législatives 2017 – Pour Bruno Retailleau, Emmanuel Macron ne serait qu’un Colosse aux pieds d’argile

Après avoir souligné que ce second tour des élections législatives « confirme en l’amplifiant l’abstention record du premier tour et de la présidentielle » Bruno Retailleau va beaucoup plus loin en allant jusqu’à considérer que « c’est une mauvaise nouvelle pour la démocratie » (…).

Un Colosse aux pieds d’argile
Pour Bruno Retailleau, Emmanuel Macron ne serait qu’un Colosse aux pieds d’argile: « Ce soir, Emmanuel Macron est un colosse aux pieds d’argile. Avec une majorité écrasante mais peu représentative, il devra se garder de la tentation hégémonique. »

La droite n’est pas anéantie
Bruno Retailleau ajoute qu’il est triste pour les candidats LR, et notamment pour les députés sortants « qui se sont battus pendant 5 ans au service de leurs concitoyens et de nos valeurs. »
Il ajoute que la droite n’est pas anéantie et qu’elle n’est pas soluble dans le macronisme! :
« Ce soir la droite a perdu mais elle n’est pas anéantie. Je félicite nos députés élus, ils constitueront le premier groupe d’opposition à l’Assemblée Nationale . Nous aurons besoin d’eux pour constituer une opposition vigilante et pour préparer l’avenir.
La droite n’est pas soluble dans le macronisme. Elle doit désormais de renouveler en profondeur pour que nos convictions puissent demain convaincre à nouveau les Français. »
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais



Booking.com




À propos Le Reporter sablais

Un commentaire

  1. REGIS REGUIGNE

    Le pied seulement ? Bon , il reste pas mal d ‘ éléments en … tour d ‘ ivoire ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Santé – Communiqué de la sénatrice Annick Billon

Santé – Communiqué de la sénatrice Annick Billon   © Photo: Annick Billon – La sénatrice Annick Billon a proposé ce jeudi ...