Netflix

International – Netflix chute en bourse en raison d’une déception due au nombre d’abonnés

International – Netflix chute en bourse en raison d’une déception due au nombre d’abonnés





Les investisseurs en bourse sont décidément très sévères. La fameuse plate-forme de streaming, Netflix, qui pourtant satisfait pleinement ses abonnés, connaît depuis ce matin un trou d’air en avant-marché à la bourse du Nasdaq (des transactions peuvent avoir lieu en pré-marché avant l’ouverture de 15h30, heure française).
Vendredi dernier, 13 juillet 2018, l’action avait déjà perdu plus de 4%, passant de 415,50 $ à 395,80 $. Lundi, l’action était restée stable, mais à l’après-marché de lundi soir et au pré-marché de ce matin, Netflix est déjà en baisse d’environ 13% à 350$.
Les investisseurs sont déçus des résultats du 2ème trimestre, la plate-forme n’ayant pas atteint ses prévisions de nouveaux abonnés qui étaient de 6,2 millions. Seuls 5,15 millions ont été enregistrés. Le même chiffre que l’année dernière.

Netflix avoisine désormais 130 millions d’abonnés, le chiffre d’affaires est de 3,9 milliards de $ à +39% et le bénéfice net pour ce 2ème trimestre atteint 384 millions de $ (+ 480% !): des chiffres remarquables surtout pour le bénéfice net.
Mais les investisseurs restent focalisés sur l’évolution du nombre d’abonnés. Et sur ce plan là, ce sont 1 million d’abonnés prévus qui ne sont pas au rendez-vous… puisque 5 millions étaient envisagés à l’international et 1,2 million aux Etats-Unis. Or l’international n’a recueilli que 4,5 millions d’abonnés et les Etats-Unis seulement 670.000.

A LIRE  Vendée - Une nouvelle boulangerie en centre-bourg pour St-Cyr-en-Talmondais

Netflix a recueilli de nombreux abonnés en raison de la large panoplie de ses programmes, notamment les séries disponibles. Il investit beaucoup pour l’achat de programmes avec plus de 10 milliards d’achats par an. Mais il n’est pas le seul et la concurrence (YouTube, Amazon, Disney, HBO…) d’autres plates-formes n’est pas neutre. Le coût publicitaire pour la promotion et la fidélisation des abonnés est important: 500 millions de $ en marketing.
On saura à la mi-octobre 2018 avec les chiffres du 3ème trimestre si ce creux n’est que passager.
Netflix semble être plus prudent sur ces prévisions du 3ème trimestre puisqu’il ne table que sur 4,35 million de nouveaux abonnés pour l’international (contre 4,5 millions réalisés et 5 millions estimés au 2ème trimestre) et 650.000 aux Etats-Unis (contre 670.000 réalisés et 1,2 million estimés). Cela ne plaît bien sûr pas aux investisseurs boursiers.
On saura à 15h30 heure française, si les cotations électroniques du Nasdaq pour Netflix restent similaires à celle de l’avant-marché, à moins 13%, ou si avec la masse des investisseurs avertis de la baisse des abonnés prévus, elle ne s’écroule encore davantage.
Mise à jour: l’ouverture à 15h30 s’est faite à 347 $ soit une baisse de 13,36%. Mais le cours de l’action s’est repris tout au long de la séance pour ne finir, à 22h heure française, qu’avec un repli de 5,24% à 379,48 $.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 

A LIRE  Manche Agon-Coutainville - Trois enfants décèdent dans un naufrage




 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée Les Sables d’Olonne – Dispositif du CCAS et nouvelles actions

    La Ville des Sables d’Olonne avec le CCAS: la mobilité au coeur du dispositif. Après la rentrée scolaire, la rentrée ...