Le vase de Soissons de Clovis

Clovis et le Premier Royaume – Le fantastique destin du roi des Francs à l’affiche du Puy du Fou 2019

Clovis et le Premier Royaume – Le fantastique destin du roi des Francs à l’affiche du Puy du Fou 2019



Le Puy du Fou va ouvrir dans quelques jours, le samedi 6 avril 2019. Et il poursuit sur la lancée des années précédentes avec de forts investissements. Dont un nouveau spectacle, Le Premier Royaume, qui met en scène le roi de Francs, Clovis. Le coût de réalisation du spectacle est de 13 millions d’€. Pour 14 univers (scènes) qui seront parcourus lors d’une déambulation d’environ 20 minutes. L’ensemble représente 2200m2 sur lesquels ont été positionnés 27 vidéo-projecteurs, 151 pistes audio et 1250 projecteurs lumière.
Objectif ? Permettre à chacun des visiteurs une totale immersion dans le spectacle.

Statistiques
Le Premier Royaume sera joué par 12 acteurs. Le coût est donc de 13 millions d’€ contre 10 millions d’€ pour Le Mystère de la Pérouse. Sur l’année, Le Puy du Fou aura investi 30 millions d’€ dont: 3,5 millions pour les nouvelles entrées, 13 millions pour le Premier Royaume et 13,5 millions en investissements divers (installations techniques, manège équestre pour les cavaliers, matériels pour des effets nouveaux dans les spectacles, nouvelle infirmerie etc…).
Le Puy du Fou salarie 2100 personnes en saison (contre 2000 en 2018) auxquels il faut ajouter les 200 en Espagne, et 50 aux Pays-Bas.

 

 

 

Le style architectural des nouvelles entrées

Le Fer de lance de la saison 2019
Le Premier Royaume sera le fer de lance de la saison pour le Puy du Fou. D’autres nouveautés sont, bien sûr, à l’affiche. Une totale rénovation du système des entrées physiques – qui avait 25 ans – avec un doublement des postes – dans un style architectural empruntant aux XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles – permettant d’accueillir 6000 visiteurs à l’heure au lieu de 3000, et réduisant ainsi les délais d’attente.
Autre nouveauté, un changement dans la restauration avec la volonté de proposer des produits de très grande qualité et de mettre en avant les valeurs gustatives.

Clovis, roi des Francs

« Le Premier Royaume » est une narration artistique du destin de Clovis.
Au Vème siècle, en pleine chute de l’Empire Romain, ravagé par les hordes d’Attila, Clovis – un grand stratège – est partagé entre deux orientations: celle de suivre les traditions ancestrales de son peuple et une voie nouvelle destinée à fonder le Premier Royaume.
Le spectacle se veut totalement immersif au travers d’un défilement de 14 univers permettant de découvrir les premiers balbutiements de ce qui sera la France. Le Puy du Fou n’a pas lésiné sur les moyens afin de donner à voir une mise en scène qui devrait être éblouissante au regard des premiers éléments découverts. Le Puy du Fou – 2ème Parc de France avec 2,3 millions de visiteurs – confirme vouloir poursuivre sur des « excellence artistique et exigence technique »  – par exemple en analysant les éléments iconographiques existants – tout en empruntant au légendaire et au fantastique, et en faisant à nouveau appel à l’innovation avec des effets spéciaux inédits. 80 costumes réalisés en respectant les codes ancestraux et les traditions mérovingiennes seront utilisés afin de coller au plus près de l’authenticité historique.

Les univers immersifs que rencontreront les visiteurs durant leur déambulation
Rares sont les sources scientifiques qui témoignent de cette période de l’Histoire de France. L’écriture de ce spectacle a donc nécessité un travail pointu d’analyse de ces documents datés de plus de 1500 ans.
Malgré cette volonté de coller à l’authenticité, Nicolas de Villiers tient à préciser quelle est la vocation du Puy du Fou: « Nous n’avons surtout pas la vocation d’être des historiens scientifiques, nous ne sommes pas historiens, nous sommes des artistes et nous considérons que notre vocation est celle du poète qui jette simplement un regard sur l’histoire, un regard qui est celui de la légende plutôt qu’un regard scientifique, c’est pourquoi (il faut considérer) nos spectacles comme des romances historiques. »

Les ambiances différentes de chaque salle sont portées par des effets technologiques novateurs (vidéo projection, mapping 3D, etc.), mais aussi par des décors riches, des effets de lumière uniques et des mouvements de décors surprenants. Tout est pensé pour plonger le visiteur au coeur de l’action. Par exemple, les effets d’eau, présents dans un certain nombre de salles, permettent une immersion visuelle permanente. De nombreux mécanismes ont été inventés afin de faire léviter des objets, faire respirer les parois de pierre écrasantes, ou reproduire le mouvement d’objets immergés sous l’eau. L’eau en lévitation, l’impression d’immersion sous-marine, les jets de lave en fusion sont autant d’innovations qui immergent le visiteur dans un univers qui emprunte parfois au fantastique.
A également été ajoutée une véritable expérience olfactive avec des encens du « Scriptorium », des effluves d’herbes fraîches sous le manteau de Saint Martin ou des parfums inconnus et délicieux.

Déambulation
– C’est au détour d’une allée de pierres levées, dans le sanctuaire du roi Childéric, le père de Clovis, que les visiteurs débutent leur voyage, à la fin du Vème siècle. Ils découvrent alors le tumulus où Childéric repose, dans un sous-bois abritant des totems et des colonnes funéraires. Une fortification de bois gauloise leur fait face et les mène vers un scriptorium mérovingien. Plongé dans la pénombre d’une atmosphère studieuse, le jeune Clovis, alors âgé de 5 ans, est plongé dans la lecture d’un manuscrit enluminé. Il y découvre l’histoire de l’invasion du Nord de la France par les hordes d’Attila. Tout autour de lui, des moines copistes encapuchonnés oeuvrent avec sérénité sur des lutrins, en dépit des vicissitudes des guerres qui font rage au dehors. Le scriptorium est coiffé de grandes voûtes et de vitraux, d’où les visiteurs aperçoivent les hordes barbares qui ravagent le pays.

 

Le Dieu Wotan

En quittant le scriptorium, les visiteurs découvrent un immense visage inquiétant, fait d’entrelacs germaniques. Il s’agit du dieu Wotan, l’idole de la mythologie nordique. Par la bouche de ce visage, les visiteurs sont invités à entrer dans une armurerie impressionnante, où sont forgées les armes et armures du futur roi des Francs. Toutes les armes sont en mouvement et provoquent une sensation opressante pour les visiteurs. La salle semble vivante, incandescente, elle se meut au son des coups portés par les forgerons. Les visiteurs se frayent un chemin entre les grands soufflets ardents et arrivent au coeur d’une batisse mérovingienne où Clovis, adolescent, est hissé sur le pavois. Les coups de boutoir de l’armée romaine secouent la maigre palissade qui protège à peine les visiteurs, pris en étau entre les deux armées. Le jeune roi, tout juste proclamé, s’apprête à chasser les romains de Syagrius et gagner la bataille de Soissons.
La victoire est acquise et les visiteurs découvrent une allée romaine jonchée d’armures romaines dépouillées. L’armée franque chante sa joie et conduit les visiteurs jusque dans le Palais de Syagrius, le général romain déchu, au sein duquel sont entassés de nombreux trésors de guerre. Les spectateurs surplombent le palais où ils assistent à un dialogue entre Clovis et l’un de ses soldats à propos du vase de Soissons. Clovis veut rendre le vase à Rémi, à Reims. Mais le soldat entend soumettre son chef aux vieilles coutumes germaniques : le vase doit être partagé entre tous les guerriers. C’est alors qu’il brise le vase dans un éclair assourdissant.

 

Laurent Albert, Dir. Gal et Nicolas de Villiers, prés. autour de certains acteurs du Premier Royaume

Le parcours mène ensuite les visiteurs dans une grotte crayère où Clovis a rassemblé son armée. Le roi marche sur un pont rocheux, réprimande le soldat rebelle et, d’un coup de hache, frappe celui qui avait brisé le vase de Soissons. Soudain, les visiteurs basculent dans une atmosphère onirique, les voilà dans un rêve éveillé. Ils ont imperceptiblement rejoint les abysses. Rome a sombré, et les colonnes de pierre qui les entourent, ballotées par les courant sous-marins, se disloquent. La douce voix de Clothilde les invite à revenir à eux. Il faut choisir entre le Valhalla et les nouvelles croyances. Les visiteurs poursuivent leur pérégrination dans les entrailles de la terre au coeur du bouillonnant Valhalla, le fameux paradis des guerriers francs, autour de l’Yggdrasil, un arbre mythique aux vertus extraordinaires qui puise son nectar dans le sol. Les visiteurs traversent un univers de laves rougeoyantes et découvrent le roi Clovis implorant la statue du dieu Wotan de lui donner la victoire contre les Alamans, à Tolbiac.
Les visiteurs vont maintenant s’arracher aux profondeurs pour arpenter l’énorme tronc d’un arbre de Tolbiac. Ils marchent à la verticale dans une forêt incendiée. Autour d’eux, la bataille de Tolbiac fait rage et l’armée de Clovis est malmenée. Le roi des Francs se résout alors à abandonner ses idoles et implore le dieu de Clothilde de l’aider.
Le destin du combat se retourne. Clovis sort finalement victorieux et les visiteurs aperçoivent bientôt la statue de Wotan effondrée, dans un puits de lumière dramatique. Ils sont ensuite recueillis dans le manteau de Saint Martin, que Clovis avait choisi comme exemple. C’est entre les hautes colonnes de pierre que les visiteurs découvrent alors le baptême de Clovis qui conclura son règne. L’eau semble jaillir de toutes parts, comme une pluie sculptée, l’orfèvrerie fondatrice d’une nouvelle civilisation naissante.

 

A LIRE  Vendée Municipales - Dominique Verhaeghe-Grillo investie comme candidate En Marche! à Fontenay-le-Comte

Vidéo: Le Puy du Fou et la Chine

Vidéo: Ouverture du Puy du Fou / Clovis: Le Premier royaume

 

Restauration: un spectacle dans l’assiette
Le Puy du Fou vient de sceller une nouvelle alliance avec Compass Group France et sa filiale « La Puyfolaise de Restauration » pour réinventer totalement son offre de restauration. Ce partenariat vise à donner un nouveau souffle à l’offre culinaire du parc et à faire de chaque repas un véritable spectacle. Pour atteindre cette ambition, il a été demandé à Yannick Alléno – Chef de 4 restaurants étoilés au guide MICHELIN (dont deux restaurants trois étoiles) – d’imaginer l’art de prolonger, dans les assiettes, ce voyage dans le temps afin de prolonger les émotions des visiteurs. Les filières courtes seront privilégiées afin de valoriser les métiers de l’agriculture locale et les richesses du terroir qui entoure le Puy du Fou.

Croustillant farci au saumon, chou farci au foie gras, asperge

 

Promotion / Affiche / Visuels
Une nouvelle affiche servira la promotion du Puy du Fou. Elle reprend sous forme pyramidale l’essentiel des personnages et des héros qui participent à la notoriété du Puy du Fou. Le personnage central, Clovis, domine la scène avec sa grande cape rouge. Elle est parfaitement en phase avec le slogan du Puy du Fou datant de 2015: « L’histoire n’attend que vous. » Les personnages du Mystère de la Pérouse, du Dernier Panache, des Amoureux de Verdun ou de Mouquetaire de Richelieu ne sont pas absents. Un vrai voyage dans le temps, à la découverte de mondes et d’époques que l’on croyait à jamais disparus et qui, pourtant, sont toujours présents dans la forêt centenaire du Puy du Fou.
Le visuel a été réalisé par Jean-Noël Leblanc-Bontemps et l’agence Les Gros mots (avec Le Puy du Fou depuis 2009).
Il faut avoir aussi dans cette composition le souhait de marier les époques. En regardant attentivement, on peut voir que, parfois, les armes et les vêtements et capes sont prolongées afin de servir deux ou trois personnages. Une robe devient une cape, ou une cape devient une toge, une épée devient une lance, un glaive une fourche…. La preuve vivante qu’au Puy du Fou on peut croiser toutes les époques.

Le Puy du Fou: Affiche 2019 © Le Puy du Fou / Agence les Gros mots / Jean-Noël Leblanc Bontemps

 

A LIRE  Vendée Port-Brétignolles - Black-out à Brétignolles-sur-Mer: stratégie de sécurisation

En 2015, la campagne promotionnelle s’était appuyée sur les photos de l’écossais Finlay Mac Kay, qui avait déjà collaboré avec de grandes marques sportives). Il avait alors réalisé pour Le Puy du Fou des photos en forme de grandes fresques guerrières, de scènes de bataille. 6000 photos et 6 mois de traitement plus tard, cela avait donné un résultat retentissant ! Des scènes dignes de Géricault.
© Le Puy du Fou / Finlay Mac Kay

(lire ci-dessous l’histoire résumée de Clovis)

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

L’histoire
Un peuple minoritaire occupe l’actuelle Île de France, avec à sa tête un jeune roi, Clovis, qui va progressivement mesurer les enjeux politiques de l’époque. Dans ce chaos généralisé, Clovis va fonder un véritable royaume en étendant son territoire. Il noue notamment une alliance avec les Burgondes, par son mariage avec la princesse Clothilde. À la fin de son règne, il abandonne ses anciennes croyances pour embrasser le christianisme. Sa destinée demeurera célèbre dans l’Histoire et Clovis entrera au panthéon des rois de France comme le roi fondateur. Issu de la lignée des Mérovingiens, l’enfant de Tournai est initié dès le plus jeune âge à l’art de la guerre et aux traditions germaniques de son peuple.

À tout juste quinze ans, en 481, Clovis est hissé sur le pavois à Tournai, et proclamé roi des Francs. Rapidement, le jeune roi affirme son autorité, fait preuve de bravoure au combat, regroupe les tribus locales et crée des alliances pour conquérir les terres convoitées par le général romain Syagrius et sa principale ville, Soissons. Il déclare la guerre aux Romains en 486 et triomphe aux portes de la ville. Ce grand stratège forme ainsi une armée permanente, dont il se servira pour étendre le royaume des Francs jusqu’à la Bretagne et la Loire.
La victoire de Clovis contre Syagrius est d’une importance clé : le général représentait jusqu’alors l’autorité romaine en Gaule. En remportant cette victoire, Clovis choisit d’assumer pleinement l’héritage de la civilisation romaine. Sa grande force sera d’opérer la synthèse entre romanité et francité. S’ensuit l’alliance avec les Ostrogoths en 492, puis avec les Burgondes.

 

Le fameux vase de Soissons (ici bien sûr volontairement apocryphe)

 

À l’Est, les Alamans se montrent de plus en plus agressifs et menacent l’unité du territoire. C’est lors d’une bataille mal engagée contre les troupes ennemies, en 496 à Tolbiac, que Clovis promet à Clotilde de se convertir au christianisme si ses prières lui offrent la victoire. Le chef alaman sera aussitôt vaincu et le roi respectera son engagement. Clovis et ses hommes seront ainsi baptisés en 508 par Rémi, l’évêque de Reims. C’est alors un peuple entier qui adopte une nouvelle croyance qui deviendra le fondement de toute la société.
Clovis est l’homme en qui se réunissent deux traditions, barbare païenne et romaine catholique. C’est de la fusion de ces deux forces antagonistes qu’est né le premier royaume Franc, la future France.

La conquête du royaume de Syagrius marque la première véritable victoire militaire de Clovis aux portes de Soissons. Les traditions franques établissaient le partage du butin entre le roi et ses hommes de manière strictement équitable. Le jeune roi décide pourtant de s’affranchir de cette coutume et de garder un précieux vase pour le rendre à l’évêque de Soissons. Malheureusement l’un de ses guerriers s’oppose farouchement à cette décision et accuse publiquement Clovis de s’affranchir des coutumes ancestrales. Entrant dans une rage terrible, il brise le vase en mille morceaux. Quelques temps après cet épisode, lors d’une revue militaire, le roi reconnaît ce guerrier et jette sa hache à ses pieds. Le soldat se baisse pour la ramasser et Clovis le frappe d’un coup de francisque en prononçant les mots fameux : « Souviens-toi du vase de Soissons ». La légende du célèbre vase de Soissons était née. Cet épisode illustre les premiers pas d’un roi vers la culture romano-chrétienne. C’est également la première affirmation d’une véritable autorité monarchique. Il s’émancipe des intérêts particuliers de son peuple, pour le bien commun. Clovis cesse d’être un simple chef tribal sur un pied d’égalité avec ses hommes d’armes. Il se sait appelé à devenir le roi de tout un peuple, qui comporte non seulement des Francs, mais aussi des Gallo-Romains.

 

 


 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée – Feu d’habitation à Fontenay-le-Comte

    Les Sapeurs-Pompiers ont été appelés à 14h55 le mardi 22 octobre 2019 pour un feu d’habitation sur la Commune de ...