Cargo Fri Dolphin

Cargo Fri Dolphin – Les marins du cargo parti des Sables d’Olonne auraient été intoxiqués par du phosphure d’aluminium

 




 

 

Le 13 février 2020, en fin d’après-midi, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Corsen coordonne l’évacuation de marins du cargo Fri Dolphin intoxiqués par des fumigations.
Le cargo se trouve alors à 60 nautiques (111 km) au Sud-Ouest de Lanvéoc (29).
L’équipe médicale du SAMU a été hélitreuillée à bord dans des conditions météorologiques très mauvaises.
Déployée à bord elle a constaté le décès de l’un des quatre marins.
L’état de santé des trois autres marins n’a pas permis une évacuation par voie aérienne (hélitreuillage) compte tenu de conditions météorologiques très dégradées (vagues de plus de 6 mètres).
Le navire fait alors route vers Brest où, en rade, les blessés sont transbordés à bord du canot tous temps SNS 097 Notre-Dame-de-Rocamadour de la station SNSM de Camaret-sur-Mer avant leur évacuation vers l’hôpital de la Cavale Blanche.

 

Mise à Jour
A l’issue de l’évènement de mer ayant conduit au décès d’un membre de son équipage et à l’évacuation médicale de trois autres, sur un total de sept marins à son bord, le cargo Fri Dolphin  est prévu d’accoster au port de commerce de Brest le vendredi 14 février 2020, en début de soirée.
Cette décision, prise par les autorités maritimes en concertation avec l’armateur du Fri Dolphin et les autorités départementales, vise à garantir la sécurité du navire, notamment en prévision de la dégradation météorologique à venir. L’équipage est pris en charge par l’armateur et sera hébergé dans la région.
Une enquête technique du Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) Mer des Bahamas (Etat du pavillon du cargo Fri Dolphin), assisté du BEA Mer français, a été ouverte pour déterminer les circonstances techniques de cet événement de mer.

A LIRE  Montaigu Vendée - Une maison de 200 m2 entièrement embrasée


2ème Mise à Jour

Les quatre marins – 3 Russes et 1 Lithuanien -, dont l’un est décédé,  auraient été intoxiqués par du phosphure d’aluminium.

Le phosphure d’aluminium est un sel de phosphore et d’aluminium, à l’aspect de poudre blanche.
Il est hydrolysant (il réagit avec l’eau), c’est pourquoi il doit être maintenu au sec, car mélangé à l’eau ou à un acide, il subit une hydrolyse et donne un hydroxyde et de la phosphine, un gaz très dangereux, toxique et inflammable.
Il peut être utilisé comme rodenticide. (Sources Wikipedia).
Extrêmement toxique, le phosphure d’aluminium a souvent été utilisé pour des suicides. Sa fumigation (émanation de fumées) a couramment provoqué des morts non intentionnelles.

Rappelons que le cargo partait des Sables d’Olonne et rejoignait Hull (Angleterre). Long de 88 mètres, battant pavillon des Bahamas, il transportait 2750 tonnes de maïs.
Le phosphure d’aluminium est utilisé pour tuer des bêtes et autres insectes (charançons) susceptibles d’endommager les céréales transportées.
Il s’agit d’une fumigation par diffusion de gaz. Le problème est que des reliquats de ces fumigations persistent souvent dans les cales.

Une enquête est donc en cours pour déterminer les causes de ces intoxiquations.
 

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne POLICE Vendée. Violences conjugales: communiqué de la Police nationale de Vendée

    POLICE des Sables d’Olonne 31 juillet 2020 VIOLENCES CONJUGALES : ON NE LAISSERA RIEN PASSER !     COMMUNIQUÉ « Cette ...