Bénéteau - Vendée

Bénéteau Nautisme Vendée – Résultats intermédiaires et Prévisions financières

 




 

Bénéteau Nautisme Vendée – Résultats intermédiaires et Prévisions financières

Le plan stratégique de Bénéteau – « Let’s Go Beyond ! » – se déroule conformément au calendrier prévu et la direction indique que ce « plan commence à porter ses fruits. »

Il est cependant à constater que certains marchés sont en forte baisse. Il en est ainsi de celui de la vente de bateaux aux loueurs.
Bénéteau indique cependant que, grâce à son positionnement de multi-spécialiste, le groupe réussit à amortir la forte baisse de certains par la croissance d’autres segments, par exemple  les hors-bords.

La crise sanitaire devrait entraîner une baisse de 25 à 30%
Les effets de la crise sur le dernier quadrimestre 2020 restent significatifs avec une activité attendue en retrait de 25 à 30% par rapport à l’an dernier.
Des mesures sont en cours de réalisation afin d’adapter les capacités de production et les frais de structure aux volumes en baisse actuels du marché. La réduction des coûts ainsi réalisés devrait atteindre 45 à 65 M€ en année pleine.

 

Résultats intermédiaires à fin août 2020
(sur 12 mois, sur un exercice de transition de 16 mois clôturant le 31 décembre 2020)
Ces résultats sont meilleurs que prévus grâce à la bonne activité estivale constatée à la sortie du confinement.

 

ROC = Résultats opérationnel courant

 

Le Groupe Beneteau déploie le plan stratégique « Let’s Go Beyond ! » présenté le 9 juillet dernier
Avec la refonte de la Maison des Marques, l’offre est recentrée autour de 8 marques fortes, couvrant autant de segments de marché que précédemment avec 12 marques.
Cette rationalisation a permis de réduire de 30% les investissements du Groupe en 2020 par rapport à 2019 (-26M€), tout en maintenant une forte activité de création de nouveaux modèles : 18 nouveautés ont été présentées à nos clients cet été.
D’autres nouveautés sont en préparation, visant des segments très prometteurs, comme les petits catamarans à moteur hors-bord ou les bateaux à propulsion électrique pour les lacs et les rivières.
Cette évolution de l’offre accompagne une nouvelle stratégie industrielle de la division Bateau centrée notamment sur une plus grande spécialisation des unités de production par type et taille de bateaux et sur l’accélération des cycles de développement.

 

Dans un environnement adverse, le Groupe bénéficie de son positionnement de multi-spécialiste mondial
Après la sortie du confinement, le Groupe a pu réaliser un chiffre d’affaires meilleur que prévu sur la période juin/août 2020, tant dans le Bateau que dans l’Habitat, grâce notamment un niveau soutenu de livraisons pendant la période estivale et à des reports de commandes plus faibles qu’anticipés.
Présent sur tous les segments de la plaisance, le Groupe profite de la croissance des ventes sur le segment du dayboating (bateaux moteur jusqu’à 45 pieds) qui compense partiellement la baisse des ventes aux loueurs (voile mono et multicoque) et des unités moteur inboard.

 

L’activité du Groupe durant le dernier quadrimestre 2020 sera toutefois en retrait par rapport à l’an dernier
Le chiffre d’affaires de la période septembre/décembre 2020 devrait être en retrait de 25 à 30% par rapport à la même période de 2019, principalement en raison de la baisse importante d’activité des loueurs et des facturations de la division Habitat.

Compte tenu de la forte saisonnalité de ses activités, l’EBITDA et le ROC du Groupe sur la période septembre/décembre sont traditionnellement négatifs.
Ainsi, les éléments pro-forma sur la période septembre/décembre 2019 montraient un EBITDA de -8,1M€ et un ROC de -35,3M€ pour un chiffre d’affaires de 247,8M€.

Les éléments non courants relatifs au plan « Let’s Go Beyond ! » et aux mesures d’adaptation industrielle seront comptabilisés à fin décembre 2020.
Ils sont évalués à ce stade entre 75 à 90 M€ et comprennent à la fois les dépréciations d’actifs découlant du plan stratégique « Let’s Go Beyond ! » et les coûts d’adaptation des capacités de production et des frais de structure à l’évolution attendue des marchés post Covid-19.

 

Le Groupe Bénéteau a engagé rapidement les mesures d’adaptation conjoncturelles nécessaires
La division Bateau a procédé à des ajustements de ses capacités de production dans tous les pays pour répondre à l’évolution de ses marchés.
Cela s’est traduit par la mise en sommeil progressive, la fermeture ou la cession de cinq sites, le transfert des productions vers les autres sites et le recours à l’activité partielle en France et en Italie.
Pour faire face à l’annulation de la plupart des salons d’automne, de nouvelles initiatives innovantes ont été prises par toutes les marques : l’organisation d’événements, d’essais privés et de journées exclusives en France (Cannes-Mandelieu, La Rochelle, Les Sables d’Olonne) et à l’étranger (Monaco, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Allemagne, Etats-Unis). Le Groupe prépare également l’ouverture de salons virtuels (du 10 au 12 décembre 2020) et la création de nouveaux formats digitaux plus immersifs et interactifs.
La division Habitat préserve ses capacités de production pour saisir les rebonds de ses marchés domestiques et internationaux envisagés pour 2022-2023. Parallèlement, le Groupe a continué à réduire fortement ses coûts de structure directs et indirects.
L’ensemble de ces mesures d’adaptation devrait permettre de réduire les charges du Groupe de 45 à 65M€ en année pleine, dont 25 à 35M€ de charges de structure.

 

Des résultats intermédiaires à fin août meilleurs que prévus, qui sont impactés par la fermeture des usines pendant 6 semaines à cause de la crise sanitaire
Pour mémoire, le Groupe Beneteau ayant changé sa date de clôture, les chiffres présentés ci-dessous sont des résultats intermédiaires à 12 mois, d’un exercice de transition de 16 mois qui sera clôturé au 31 décembre 2020.
Le chiffre d’affaires est en retrait de -14% comparé à 2019, mais supérieur aux prévisions qui se situaient entre -16% et -18%.
Cette amélioration s’explique par une fin de saison dynamique sur le segment du dayboating (bateaux moteur jusqu’à 45 pieds) et par une bonne exécution des livraisons de mobil-homes.
La marge d’EBITDA est proche de 10%, meilleure que la prévision de 8%, grâce à des mesures de variabilisation de coûts mises en œuvre dès les premières semaines de confinement.
Le taux de ROC à 2,6% est également supérieur aux prévisions, commençant a bénéficier du plan de rationalisation des investissements.

 

L’impact économique du Covid-19 sur le ROC de la période
Il est estimé à 53,6 M€, dont 67,5 M€ liés aux 6 semaines d’arrêt de production (60 M€ pour le Bateau et 7 M€ pour l’Habitat) et 9,6 M€ de coûts résiduels à la charge du Groupe des mesures d’activités partielles, compensés par 8,7 M€ de réductions de coûts indirects et un impact de 14,8 M€ sur l’intéressement et la participation.

 

La situation de trésorerie
Le Free Cash Flow à fin août s’est élevé à 90 M€ (contre -6,5 M€ en 2018/2019) grâce notamment à une réduction des stocks de 40 M€ et une baisse des investissements de 26,5 M€.
La trésorerie nette de dettes financières en fin de période ressort ainsi à 156 M€ en amélioration de 58 M€ par rapport au 31 août 2019, incluant une hausse technique de +9 M€ de l’endettement financier, conséquence d’une comptabilisation en dette financière des contrats de location, lors du passage en IFRS16.

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais
(avec communication)

 

Bénéteau Nautisme Vendée – Nouvelles nominations chez Bénéteau

Le Groupe Beneteau annonce ce jour les nominations à de nouvelles fonctions de Luca Brancaleon, Yann Masselot et Thomas Gailly au sein de la Direction Stratégie Marques et Produits, division Bateau.
Clément Himily est nommé Directeur Général de Construction Navale Bordeaux.

 

Luca Brancaleon

Luca Brancaleon, Directeur adjoint, Stratégie Marques et Produits
Directeur général de la marque BENETEAU depuis septembre 2017, Luca Brancaleon prend à compter du 15 octobre les fonctions de Directeur adjoint aux côtés de Gianguido Girotti, Directeur Général Délégué en charge de la Stratégie Marques et Produits. Luca Brancaleon rejoint la marque BENETEAU en mai 2017 en tant que directeur commercial, après avoir occupé des postes de direction commerciale dans des environnements internationaux et multimarques. Il a intégré le secteur de l’industrie nautique il y a 16 ans.

 

Yann Masselot

Yann Masselot, Directeur de la marque BENETEAU
Directeur Général de Construction Navale Bordeaux depuis septembre 2018 et Directeur des marques LAGOON et CNB YACHTS, Yann Masselot succède à Luca Brancaleon au poste de Directeur de la marque BENETEAU à compter du 15 octobre. Yann Masselot a rejoint le chantier Beneteau en 1992 et travaillé au commerce pour l’activité plaisance puis bateaux professionnels, successivement au Royaume-Uni et en France. En 2000, il a pris en charge l’activité commerciale de LAGOON et contribué au développement rapide du réseau de distribution, permettant à la marque de se hisser au niveau de leader mondial du catamaran de croisière dès 2003.

 

Thomas Gailly

Thomas Gailly, Directeur de la marque LAGOON
Directeur des services clients pour LAGOON, EXCESS et CNB YACHTS, Thomas Gailly succède à Yann Masselot au poste de Directeur de la marque LAGOON à compter du 15 octobre. Thomas Gailly a rejoint le Groupe Beneteau en 2005, et occupé différents postes au commerce des marques CNB YACHTS, LAGOON et EXCESS. Il dispose d’une solide connaissance du marché du catamaran et des réseaux de distribution.

 

Clément Himily

Clément Himily, Directeur Général, Construction Navale Bordeaux
Directeur des opérations industrielles chez Construction Navale Bordeaux, Clément Himily succède à Yann Masselot au poste de Directeur Général de la filiale du Groupe Beneteau. Clément Himily a rejoint le site bordelais en 2017 où il a d’abord eu sous sa responsabilité les fonctions support de production et plusieurs projets de transformation industrielle. Avant de rejoindre l’industrie nautique, Clément Himily a travaillé pendant 10 ans dans des fonctions Supply et Industrie pour l’industrie agroalimentaire.

 

Le Reporter sablais

 




 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée Globe. SAUVETAGE Emmanuel Macron en direct avec Kevin Escoffier et Jean Le Cam

  SAUVETAGE – EMMANUEL MACRON EN LIAISON DIRECTE AVEC KEVIN ESCOFFIER ET JEAN LE CAM Cliquez sur la vidéo en milieu de ...