Candidats Législatives 3° C. Vendée - Claire Legrand et Stéphane Buchou

Vendée Législatives – En Marche! – Stéphane Buchou présente sa suppléante sablaise et lance sa campagne




Vendée Législatives – En Marche! – Stéphane Buchou présente sa suppléante sablaise et lance sa campagne

[emaillocker]

La campagne est déjà lancée, mais les enregistrements en Préfecture signent le point de départ des officialisations. En Marche! présente donc ses candidats sur la 3ème Circonscription de Vendée – la Vendée dite littorale – avec Stéphane Buchou comme titulaire et Claire Legrand comme suppléante.
Stéphane Buchou: 43 ans, marié, beau-père de deux enfants, dir. adjoint de la société de communication C-V, a travaillé au Lycée François Truffaut. A effectué des études d’Aménagement du territoire à l’Université de Nantes. Manager de Centre-ville à La Roche-sur-Yon pour le concepteur-aménageur Oryon.

Il est actuellement élu de l’opposition au Conseil municipal de Notre-Dame de Monts, et cela depuis 2008. Lors des municipales de 2014, il était tête de liste avec des candidats de toutes sensibilités: « J’étais macroniste avant l’heure » dit-il.
Une raison de plus de s’engager derrière Emmanuel Macron lorsque celui commence à laisser entrevoir une candidature. Stéphane Buchou postule dès avril 2016 et adhère à En Marche!
Lorsqu’Emmanuel Macron entreprend une visite à La Roche-sur-Yon en août 2016, alors qu’il est Ministre de l’Economie, Stéphane Buchou a l’opportunité de le rencontrer. Un déclic qui ne fait que confirmer ses premières aspirations. Le lien avec En Marche! s’intensifie avec sa nomination comme référent départemental d’En Marche! à partir d’octobre 2016. Le mouvement comprend à ce jour 2500 adhérents en Vendée.

Une vision politique trop manichéenne
Pour Stéphane Buchou, la vision manichéenne de la politique est dépassée, avec des partis opposés les uns aux autres et dont les membres peuvent rejeter des projets intéressants sous le prétexte qu’ils proviennent de l’autre bord. Cependant, il ne veut pas s’inscrire dans le rejet des partis. Il note seulement qu’il y a des incompréhensions pour les gens qui ne se retrouvent pas – ou plus – dans ces schémas, et il regrette que certains raisonnent de manière individuelle et corporatiste et non dans l’intérêt général.
« On doit pouvoir faire travailler tout le monde sur des grands projets structurants. Ça se fait en local, et Emmanuel Macron est en train de réussir à mettre cela en place au niveau national » se satisfait Stéphane Buchou.
Parmi les réformes qui lui semblent essentielles, il note la réforme essentielle sur la « Moralisation de la vie politique » qui permettra de donner un signal important aux Français et la réforme du Code du Travail. Lorsqu’on lui indique que cette dernière réforme peut entraîner des réactions vives, il considère qu’avant une descente dans la rue il y a des négociations et des compromis qui peuvent être obtenus.

Stéphane Buchou – En Marche! 3°C. Vendée

Majorité présidentielle
Stéphane Buchou a bien conscience qu’Emmanuel Macron a besoin d’une majorité à la suite des prochaines Législatives. Mais il pense que si Emmanuel Macron n’a pas la majorité absolue nécessaire – avec ses troupes – bien des élus qui se retrouveront dans son programme le rejoindront. L’objectif est d’aboutir à autre chose que ce que l’on connaît depuis 40 ans!
Stéphane Buchou prévient qu’il ne veut pas rentrer dans les bisbilles et les attaques que connaît la 3ème Circonscription. Tout au plus, il considère que ses concurrents ont pour seul objectif de faire partie de l’opposition (NDLR: et obtenir une cohabitation). « Nous, notre volonté est différente, elle est de faire avancer les choses » déclare-t-il.

Notoriété
Stéphane Buchou ne considère pas que la notoriété soit le seul critère important pour les Législatives; l’efficacité est bien plus importante et il s’inscrit dans la logique du nouveau président de la République qui souhaite un renouvellement des visages. De plus, et il présente sa suppléante, Claire Legrand est bien connue aux Sables d’Olonne et sur le Pays des Olonnes, elle est adjointe au Maire des Sables chargée de la culture et des animations. Il considère donc que sa suppléante – il n’aime pas le mot et préfère celui de binôme – lui apporte la visibilité nécessaire sur Les Sables d’Olonne et son territoire.
Claire Legrand précise qu’elle n’a jamais été encartée, un  peu à l’image des membres de la liste menée par Didier Gallot lors des municipales. Elle déclare avoir voté pour Emmanuel Macron « car c’est le seul qui pouvait proposer un renouveau. » Passionnée par la culture, c’est alors qu’elle se trouvait au Grand R à la Roche-sur-Yon que la rencontre s’est faite avec Stéphane Buchou.
Mais, avant de se lancer dans l’aventure, elle a demandé un délai de réflexion puis elle s’est lancée:
« On m’a proposé cette aventure, cette mission, et j’ai adhéré. Maintenant, il faut absolument donner à Emmanuel Macron une majorité sinon son élection n’aura pas servi à grand chose » dit-elle comme pour convaincre les indécis. Sa pensée se tourne d’ailleurs tout de suite vers les abstentionnistes: « La forte abstention trouve ses racines dans la gestion des partis depuis 40 ans, le programme d’Emmanuel Macron devrait donner l’envie à ces abstentionnistes de retrouver le chemin du bureau de vote. »

Dossiers en cas d’élection
Stéphane Buchou pointe la désertification médicale, un problème prégnant dans un territoire avec une population âgée, le tourisme, la pêche, l’emploi. « De toute manière, dit-il, on s’inscrit dans un programme qui s’est construit avec nous, avec la base. »

Les chances de succès avec la double candidature LR?
Notre objectif est d’apporter une majorité claire à Emmanuel Macron. Certes, la division à droite fait augmenter nos chances, « des chances auxquelles je crois réellement pas uniquement à cause de la division mais aussi car les gens ont bien compris qu’après l’élection d’Emmanuel Macron, il fallait lui apporter la majorité nécessaire » ajoute Stéphane Buchou.
Il y croît car ses adversaires représentent la « vielle politique » . « Il faut essayer de dépasser les clivages qui nous enferment, tenter de changer de paradigme, non pas en votant pour un clan mais en choisissant l’efficacité » souhaite Stéphane Buchou.
Et pour cela, à ses yeux, il ne peut y avoir qu »En Marche! qui va mettre « en oeuvre un programme avec des gens divers venant de différents horizons. »
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

[/emaillocker]



Booking.com




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Automobile – Thomas Laurent remporte une belle 2ème place au FIA-WEC Endurance LMP2

Automobile – Thomas Laurent remporte une belle 2ème place au FIA-WEC Endurance LMP2     En milieu d’année, Thomas LAURENT avait créé l’émotion ...