Rentrée scolaire en Vendée – Décisions académiques Carte scolaire




Rentrée scolaire en Vendée – Décisions académiques Carte scolaire
Ajustements de rentrée scolaire

Comme souvent, on est entre soulagement et mécontentement selon les décisions académiques de maintien, fermeture ou ouverture de classes.
D’autant que les municipalités voient tous les maintiens ou ouvertures comme la consécration de leurs efforts en matière de rajeunissement de leur population.
Sept projets de fermetures ont finalement été abandonnés, les nouveaux effectifs permettant de contrecarrer ces décisions. A La Chaume, l’ouverture d’une classe dans la Maternelle a été actée. La 5ème classe de Clemenceau aux Sables d’Olonne a finalement pu rester ouverte et les parents sont satisfaits. A l’opposé, une quarantaine de parents et des élus ont manifesté devant l’inspection académique à La Roche-sur-Yon, et ont bloqué des classes, en raison de la fermeture de la 4ème classe à Lairoux.

Toutes les décisions mentionnées ci-dessous l’ont été après avis du Comité technique spécial départemental qui s’est réuni le 5 septembre 2017.

En Vendée, pour cette nouvelle rentrée scolaire de 2017, les évolutions dans le 1er degré sont donc désormais connues:
– 5 ouvertures de classes (attributions d’emplois)
*Commequiers / Ecole publique (prim.)
Les Sables d’Olonne / La Chaume rue Lt-Anger (matern.)
St-Georges-de-Pointindoux / Paul-Emile Victor (prim.)
St-Michel en l’Herm / La Terre conquise (prim.)
La Tranche-sur-Mer / La Mer (prim.)

– 12 fermetures sont décidées dont 4 anciens gels (retraits d’emplois)
* Bellevigny / Saligny – Le Sablier du Frêne (prim.)
Bouin / Sébastien Luneau (prim.)
Chavagnes-en-Paillers / Jules Verne (élém.)
Coex / Jules Verne (prim.)
Fontenay-le-Comte / Les Jacobins (matern.)
Fontenay-le-Comte / C. Bourron – R. Massé (élém.)
La Genetouze / Gustave Eiffel (prim.)
Lairoux / Les Bergeronnettes (prim.)
Mouilleron-le-Captif / Crayons de soleil (élém.)
La Roche-sur-Yon / Les Pyramides (matern.)
Sainte-Hermine / Gérard Jamin (matern.)
Saint-Gervais / Les Guernovelles (prim.)

– 7 projets de fermetures abandonnés (retraits d’emploi annulés)
* Château d’Olonne / Les Nouettes (élém.)
Fontenay-le-Comte / Florence Arthaud (élém.)
Notre-Dame de Riez / F-E Voisin (prim.)
RPI Pouille St-Valérien
Les Sables d’Olonne / Clemenceau (élém.)
St-Christophe du Ligneron / L’Arc en Ciel (prim.)
Ste-Flaive des Loups / Les P’tits Loups (prim.)

La Directrice académique, Mme Anne-Marie Bazzo, précise par ailleurs que:
– les effectifs dans le premier degré sembleraient assez conformes aux prévisions sur le plan départemental.
– la baisse de la démographie scolaire se réalise, même si son ampleur paraîtrait moins forte qu’attendue.
– les constats locaux sont variables. C’est à ce niveau que des fluctuations apparaissent avec de nombreux mouvements de population pendant l’été – arrivées comme départs – qui peuvent impacter çà et là les structures.

Des syndicats contestent la gestion de la carte scolaire en Vendée. Ils regrettent la décision de la Direction académique de contrebalancer toute nouvelle mesure positive par une mesure négative.
Il est vrai que si l’on comptabilise les évolutions en nombre, 5 ouvertures et 7 projets de fermeture abandonnés contrebalancent exactement les 12 fermetures. Une gestion donc purement comptable qui est contestée.
Ce qui étonne d’autre part, c’est que 7 projets de fermeture soient abandonnés, soit des modifications importantes par rapport à des prévisions qui devraient être bien plus fines que cela. D’un côté, l’administration met cela sur les fluctuations estivales (« les fluctuations apparaissent avec de nombreux mouvements de population pendant l’été qui peuvent impacter çà et là les structures. ») De l’autre côté, des syndicats regrettent que l’administration ne veuille pas conserver la réalisation de prévisions de carte scolaire durant le mois de juin ce qui permettrait une vision plus précise des besoins (or là les évolutions ne sont prises en compte qu’à la rentrée), et conteste la date de réalisation de cette carte qui est établie bien trop tôt, au mois de janvier!

Pour la Vendée, des syndicats dénoncent donc la façon de procéder et constatent que:
– sur 5 ouvertures de classe, seuls 2 avaient été anticipées;
– sur 12 fermetures de classe, 8 n’avaient pas été anticipées !
– 7 fermetures actées en février ont finalement été annulées.
Parmi les conséquences, ces syndicats précisent que des enseignants ont quitté leur poste en cas de fermeture alors qu’ils auraient pu rester si la carte scolaire avait été élaborée en juin. Dans le cas des fermetures non-anticipées, les parents d’élèves comme les enseignants apprennent ces mesures au moment de la rentrée, créant un trouble certains pour ceux-ci, et entraînant parfois des surnombres pour les autres classes de l’établissement.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée – Après les granulats le département vote une motion sur l’éolien

Vendée – Après les granulats le département vote une motion sur l’éolien Lors de la session du département de Vendée des 7 ...