Les Sables d’Olonne – Stérilisation des goélands argentés

Nouvelle campagne de stérilisation des oeufs de goélands argentés – Inscription jusqu’au 2 mai 2017
La nouvelle campagne de stérilisation des œufs de goélands débutera début mai aux Sables d’Olonne et durera 5 semaines afin de couvrir la totalité de la période de ponte.
En  2016, 856 nids ont été traités, soit un total de 1463 œufs stérilisés.

Signalement des nids
Pour signaler la présence d’un nid de goélands argentés sur votre toit, il vous suffit de remplir le formulaire dédié disponible à l’accueil de la Mairie ou en ligne sur le site de la ville www.lessablesdolonne.fr (rubrique Mairie/ Démarches administratives), afin d’activer le passage des équipes de stérilisation des œufs. Cette inscription permet à chaque résident de donner l’autorisation ou, au contraire, de s’opposer à ce que l’on monte sur son toit.
Aux Sables d’Olonne, le nombre élevé de goélands crée des nuisances pour la population : cris stridents, salissures ou encore dégradations des toitures. Pour y faire face, la Ville a recours depuis 1994 à la méthode de stérilisation des œufs de goélands pendant la période de reproduction.
Le procédé mis en place consiste à pulvériser un mélange de formol et de paraffine sur les œufs de goélands. La paraffine stoppe le développement de l’œuf alors que le formol permet de le conserver afin que le goéland continue de couver. En continuant de couver, l’animal ne cherche pas à se reproduire.
Quand il découvre le leurre, il est trop tard pour reprendre son cycle d’éclosion, créer un nouveau nid et effectuer une nouvelle ponte. Il s’aperçoit que le site n’est plus propice à sa reproduction et fuit.
La stérilisation concerne les trois espèces de goélands présents sur notre territoire, avec un quota plus important pour le goéland argenté (Larus argentatus).
L’opération est réglementée par arrêté préfectoral car le goéland est une espèce protégée. Il est interdit de le tuer et de détruire son nid.
Pour l’efficacité de l’opération, il faut que les oiseaux continuent à couver jusqu’à ce que la pulsion de reproduction soit passée.
Il est donc recommandé pendant la période de traitement :
– de ne pas ôter les œufs des nids, ce qui entraînerait une deuxième ponte
– de ne pas détruire les nids qui seraient alors rebâtis par le couple nicheur
– de faciliter l’accès de votre toit aux équipes de spécialistes
– de ne pas nourrir les oiseaux.

Interventions
Les interventions sont faites par une entreprise spécialisée, accompagnée par des agents de la Police Municipale. Attention aux escrocs qui se présenteraient en demandant de l’argent : cette prestation est gratuite !
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
(avec communication)

À propos Le Reporter sablais

2 plusieurs commentaires

  1. quelle honte!!! c’est un génocide de masse organisé! vous me faites horreur.

  2. caillon claudine

    Humanus horribilis, tout est dit dans ces 2 mots .La décadence humaine est en marche depuis longtemps .Pour me consoler ,il me reste à souhaiter que lors de notre disparition définitive de cette planète ,les oiseaux nous survivrons .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée – Après les granulats le département vote une motion sur l’éolien

Vendée – Après les granulats le département vote une motion sur l’éolien Lors de la session du département de Vendée des 7 ...