Bénéteau en bourse

Vendée Nautisme – Bénéteau peine à rebondir en bourse

Vendée Nautisme – Bénéteau peine à rebondir en bourse






Rebond incertain en bourse pour Bénéteau
Après une chute en bourse le mercredi 11 juillet 2018 de plus de 20%, le titre Bénéteau a poursuivi sa baisse le jeudi avec -2,47% à 12,64 € (avec un plus bas à 12,48€).
Aujourd’hui, vendredi 13 juillet 2018, l’action tente un rebond mais reste à la peine car la hausse à 16h (fermeture de la bourse à 17h35) reste limitée à un peu plus de 5%. Un rebond relativement faible au regard du plongeon précédent et qui reste purement technique, des acheteurs se positionnant à l’achat à moindre coût. Mais rien qui relève pour l’instant d’un sentiment de baisse excessive et qui entraînerait une forte correction à la hausse. Le plus bas de la journée, à 16h, s’est inscrit à 12,68€.

Rappelons que la cause de cette chute vient des prévisions pour l’ensemble de l’exercice 2017/18 (1er sept. 2017 au 31 août 2018), revues à la baisse:
– ainsi, la croissance du CA annuel pour la division Bateaux est attendue entre + 7 à 8% (à taux de change constant) contre des prévisions de 8 à 10%;
– une baisse des prévisions pour le résultat opérationnel courant (ROC) annuel qui ne devrait progresser que de 7 à 8% (à taux de change constant) contre 10 à 12% envisagé.
De quoi refroidir les actionnaires…!

Une inquiétude qui était déjà apparue fin juin 2018 avec les batailles commerciales entre grands de ce monde, les Etats-Unis, la Chine et l’Union européenne.
Car, certes, le Groupe Bénéteau (Bénéteau, Jeanneau, Laggon, Prestige, Monte-Carlo Yachts, CNB et les marques de Rec Boat) est un groupe de construction marine vendéen, mais il possède une usine à Marion, en Caroline du Sud, depuis trente ans, et a racheté en 2014 les marques de Rec Boat aux Etats-Unis (Four Winns, Glastron, Scarab et Wellcraft). Et il va donc tomber, pour ses exportations depuis l’Amérique, sous le coup des droits de douane augmentés dans le cadre de la guerre commerciale Etats-Unis / Canada / Union européenne. Avec à la clé, une baisse à venir du chiffre d’affaires dont il se serait bien passé.

A LIRE  Hauts-de-France Pas de Calais - Un homme chute depuis une digue à Boulogne-sur-Mer

CA et résultat pour les 9 premiers mois de l’exercice / 1er septembre 2017 au 31 mai 2018
Bénéteau a annoncé il y a deux jours que le CA consolidé pour les neuf premiers mois s’élevait à 885,8 millions d’€, en hausse de 3,8% (+6,2% à taux de change constant). Que la division Bateaux avait réalisé un CA 9 mois de 722,9 millions d’€ contre 695,20 millions d’€ pour l’exercice précédent en progression de 4% (+6,9% à taux de change constant) grâce à une bonne dynamique sur les marchés européens. Le reste du CA concernant la division Habitat.

La hausse concerne les segments bateaux hors-bord, bateaux inboard de 30 à 60 pieds; par contre, il est constaté un ralentissement des ventes de grands yachts. En voile, la société bénéfice d’une toujours bonne progression des catamarans.
Mais il ne s’agit que des chiffres pour les 9 premiers mois. Et déjà pour le troisième trimestre, avril-mai 2018, le chiffre d’affaires a commencé à baisser passant de 422,9 millions d’€ à 420,9 millions d’€ (il a cependant évolué de + 1,7% à taux de change constant.) Les évolutions sur les 12 mois de l’exercice – qui seront présentés en octobre 2018 – laissent présager de mauvais chiffres.
En cause le ralentissement des prises de commandes pour les grands yachts avec un retrait de 20 millions d’€ prévu par rapport à l’objectif; la guerre commerciale et les droits de douane afférents avec le Canada et l’Union européenne devraient impacter à la baisse (pour les exportations depuis les Etats-Unis de 4 des marques appartenant à Bénéteau) le chiffre d’affaires de la construction marine d’environ 4 à 5 millions d’€. Et l’arrêt de la construction de navires professionnels (CNB Pro) – dont la rentabilité paraît insuffisante à Bénéteau – réduira le CA de 3,7 millions d’€.

A LIRE  Vendée Municipales - Comme une belle promise Les Sables d'Olonne fait tourner les têtes...

Evolutions du périmètre commercial
A la cessation de son activité liée aux navires professionnels (CNB Pro) s’ajoutera l’arrêt de l’activité Habitat résidentiel. A l’inverse, l’Habitat de loisirs (mobil-home) sera poursuivie. Très récemment, le 9 juillet 2018, Bénéteau a procédé à l’acquisition en Slovénie de la société Seascape spécialisée dans la conception, la construction et la commercialisation de voiliers sportifs (4 modèles existants et un CA de 4,2 millions d’€).

Bénéteau reste optimiste pour l’exercice suivant, 2019/20; mais cette opinion n’est, à ce jour, pas du tout prise en compte par les investisseurs en bourse.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 





 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

La Roche-sur-Yon Vendée – Demain matin dimanche 22 septembre 2019 les 12.000 Joséphine vont s’élancer: voir notre vidéo

      La Joséphine, 5ème édition de cette course et marche 100% féminine au profit de la Ligue contre le Cancer. ...