Evolution de la population dans les communes de Vendée

Vendée – Insee 2020: Evolution de la population des communes principales de Vendée

 


 

Tous les ans, à la même date, l’Insee fournit son marronier sur l’évolution statistique de la population française.
Un moyen efficace de connaître l’évolution des habitants d’une commune à l’autre mais avec un certain délai – 3 ans -.

Voici donc les chiffres officiels au 1er janvier 2017 (pour une collecte réellement effectuée entre 2015 et 2019) établissant les données officielles au 1er janvier 2020.
A partir de ces données sont évaluées, par exemple, des subventions étatiques.
La France, elle, comptait officiellement à la date du 1er janvier 2017:  66,524339 millions d’habitants (environ 1,3 million de plus que 5 ans avant).

27 Communes de Vendée au-dessus de 4750 habitants au 1er janvier 2019

Rappel:
Fusion au 1er janvier 2019:
– Les Sables d’Olonne: Les Sables d’Olonne, Olonne-sur-Mer, Château d’Olonne
– Montaigu-Vendée: Boufféré, La Guyonnière, Montaigu, St-Georges-de-Montaigu, St-Hilaire-de-Loulay
– Chanverrie: Chambretaud, La Verrie
– Les Velluire-sur-Vendée: Le Poiré-sur-Velluire, Velluire
– Rives-d’Autise: Nieul-sur-l’Autise, Oulmes

Fusions précédentes:
– Mouilleron Saint-Germain: Mouilleron-en-Pareds, St-Germain-l’Aiguiller (au 1er janvier 2016).
– Essarts-en-Bocage
– Sèvremont
– Aubigny-les-Clouzeaux
– Bellevigny
– Les Achards
– Chanverrie

 

Vendée / Chiffres au 1er janvier 2020 (comptabilisés au 1er janvier 2017)
Le département de la Vendée compte désormais 675.247 habitants.

2007 – 2012 – 2017
La Roche-sur-Yon  54565 – 56186 – 57366
Les Sables d’Olonne  15930 – 14562 – 45445  (fusion)
Challans  18671 – 19836 – 21318
Montaigu-Vendée  5049 – 5268 – 20744 (fusion)
Les Herbiers  15449 – 16188 – 16421
Fontenay-le-Comte  15259 – 14803 – 13906
St-Hilaire-de-Riez  10467 – 11025 – 11381
Luçon  10096 – 9891 – 9928
Aizenay  7702 – 8665 – 9665
Essarts-en-Bocage  4919 – 5256 – 9092 (fusion)
St-Jean-de-Monts  7891 – 8439 – 8843
Le Poiré-sur-Vie  7408 – 8359 – 8726
Chantonnay  8384 – 8689 – 8732
St-Gilles-Croix-de-Vie  7425 – 7611 – 7879
Talmont-St-Hilaire  6815 – 7444 – 7836
Sèvremont  2364 – 2616 – 6703
Aubigny-les-Clouzeaux  2885 – 3411 – 6671 (fusion)
Mortagne-sur-Sèvre  6256 – 6182 – 6097
Bellevigny  3675 – 3928 – 6124
Chanverrie  3731 – 3916 – 5650 (fusion)
Pouzauges  5554 – 5722 – 5695
La Ferrière  4585 – 5115 – 5408
Les Achards  2448 – 2900 – 5166 (fusion)
La Garnache  4363 – 4723 – 5093
Mouilleron-le-Captif  4385 – 4928 – 5032
L’Île d’Yeu  5026 – 4726 – 4909
Noirmoutier-en-l’Île  4978 – 4687 – 4756

A LIRE  Les Sables d'Olonne POLICE Vendée - Souffrant d'addiction au jeu il détourne 12.800 € chez son employeur


Pour l’Insee, la Vendée reste dans une dynamique très soutenue malgré un ralentissement marqué.
Au 1er janvier  2017, 675 247 personnes résident en Vendée. Elle gagne 26 345 habitants entre  2012 et  2017, l’équivalent des communes de Challans et Bellevigny réunies.
Ce département reste très dynamique.
Ainsi, alors que la Vendée ne représente que 18% des résidents dans les Pays de la Loire, elle contribue pour 21 % au gain de population de cette Région.

La population de la Vendée progresse de 0,8 % en moyenne chaque année.
Ce rythme, plus élevé que la moyenne régionale est aussi deux fois supérieur à la moyenne nationale, et place le département au 14e  rang des départements métropolitains.
Cependant, dans les Pays de la Loire, la Vendée se démarque puisque c’est le département qui connaît le plus fort ralentissement démographique.
En effet, sur la période précédente, la Vendée, avec un taux de croissance annuel moyen de 1,3 %, avait la plus forte croissance de la région et se classait au 4e rang des départements métropolitains (contre 14ème aujourd’hui).
Le recul concerne tous les EPCI vendéens sauf l’agglomération des Sables-d’Olonne qui se distingue en gagnant deux fois plus d’habitants qu’auparavant.

Les + et les –
Il est particulièrement élevé pour la CC du Pays des Achards et celle de Vie et Boulogne où le taux de croissance annuel moyen est au moins deux fois supérieur à la moyenne régionale.
A contrario, deux communautés de communes – Pays de Fontenay-Vendée et Pays de la Châtaigneraie – ne gagnent plus de population contrairement à la période entre 2007 et 2012.

A LIRE  Chantonnay Vendée - Accident: une jeune-femme bloquée dans une voiture au fossé

Toujours la bande littorale
Les communes en croissance démographique se situent principalement sur une large bande littorale allant de Notre-Dame-de-Monts à La Tranche-sur-Mer et au nord du département.
Les communes gagnant le plus d’habitants entre 2012 et 2017 sont Les Sables-d’Olonne (+ 2280), La Roche-sur-Yon (+ 1 565), Challans (+ 1 515) et Aizenay (+ 1 015).

La dynamique est moindre dans le sud-est de la Vendée.
Les plus fortes baisses de population concernent Fontenay-le-Comte (– 820), L’Aiguillon-sur-Mer (– 135), La Châtaigneraie (– 120), L’Île-d’Olonne (– 110) et Le Langon (– 100).

 

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
(Sources: Insee)

 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Palluau Vendée – Feu de garage et dans un pavillon de 110 m2

      Début d’intervention (les données sont susceptibles d’évoluer ou d’être précisées au cours de l’intervention) Les Sapeurs-Pompiers ont été appelés ...