Direction de course du Vendée Globe ©J-Marie Liot - DPPI - Vendée Globe

Vendée Globe : prendre 5 heures dans la vue dès le départ!

Le départ du Vendée Globe sera donné le 6 novembre 2016 soit dans 10 jours. Les plus grands médias suivront cet événement mondial, ce qui explique un départ fixé à 13h02, deux minutes après les prises d’antenne des journaux télévisés. Mais comment se déroule ce départ ?

©Photo de Une : Jean-Marie Liot – DPPI / Vendée Globe
Direction de course : Hubert Lemonnier, Matthias Louarn et Guillaume Evrard, les directeurs adjoints, et Jacques Caraës, à droite, Directeur de Course.

Le départ s’effectue en baie des Sables d’Olonne, une ligne de départ étant virtuellement créée entre un bateau de la direction de course et une bouée. La ligne mesure 2 milles soit environ 4 km, ce qui représente une belle longueur adaptée à la présence des 29 géants des mers qui prendront le départ, les Imoca 60 pieds (18,28m).
Les skippers devront positionner leur bateau pour être le plus proche de la ligne à l’heure dite, donc à 13h02. Certains, après des manoeuvres adaptées arrivent à se situer à quelques mètres à peine derrière la ligne ce qui montre déjà une belle expertise. D’autres skippers n’ayant pu prendre le vent comme il l’aurait fallu peuvent se retrouver au moment du départ à 50 ou 100m de la ligne de départ.
Cela dit, vu la distance à parcourir pendant les trois mois de course, quelques dizaines de mètres n’obèrent en rien les chances des skippers.

Direction et Comité, deux instances distinctes
La Direction de course et le Comité de course sont deux entités différentes. Jacques Caraës dirige la première est sa mission est d’organiser sur le plan nautique le Vendée Globe tout en s’assurant de la plus grande sécurité apportée aux concurrents. Ainsi, avant la course, plusieurs réunions ont été organisées pour présenter aux concurrents certains principes et règles en la matière.
Quant au Comité de course il s’occupe de ce que l’on peut appeler les règles sportives, comme le ferait un arbitre de football ou un arbitre d’un match de tennis. Les membres de ce comité, désignés par la Fédération Française de Voile, vont contrôler les bateaux, leurs contenus, les plombs /scellés bloquant certains mécanismes (par exemple le moteur d’appoint) et, pour ce qui concerne plus particulièrement le présent article, ils vont contrôler et juger du respect des règles lors des départs et arrivées. Mais, une fois les départs effectuées, toute l’organisation revient à la Direction de course, le Comité de course suivant toutefois les trajectoires en course des bateaux afin de les analyser et déterminer si des règles auraient été enfreintes.
Au total, pour les contrôles, il y a 15 personnes concernées : 3 pour le comité de course, 5 pour le jury et 8 pour la jauge et le contrôle des équipements de sécurité.
Les Instructions de course, qui ont été établies par la fédération française de voile, l’organisation du Vendée Globe et la Classe Imoca doivent être strictement respectées par le skippers ; à défaut des pénalités sont prévues !

A LIRE  Vendée - Incendie à la Mairie de La Ferrière

Pénalités 
Les pénalités sont établies selon cinq plages :
Plage 0 : Pénalité financière (marquage des bateaux par exemple)
Plage 1 : de 0 à 6h (rupture de plomb déclarée par exemple)
Plage 2 : de 2 à 24h (mouillage perdu par exemple)
Plage 3 : de 24h à DSQ (entrée non réparée dans la Zone d’Exclusion Antarctique par exemple)
Plage 4 : DSQ (assistance par exemple).
DSQ = disqualification

Départ Vendée Globe 2012 ©J-Marie Liot - DPPI / Vendée Globe

Départ Vendée Globe 2012 ©J-Marie Liot – DPPI / Vendée Globe

Franchissement prématurée de la ligne lors du départ

Guillaume Evrard, directeur-adjoint de la Course du Vendée Globe

Guillaume Evrard, directeur-adjoint de la Course du Vendée Globe

Nous avons demandé à Guillaume Evrard, directeur-adjoint de la course, ce qu’il se passait si l’un des skippers franchissait la ligne de départ virtuelle avant l’heure définie pour le top à 13h02.
Le Reporter sablais : Guillaume, imaginons qu’un skipper subit des assauts soudains du vent juste avant la ligne de départ et qu’il la franchit bien involontairement avant que le départ ne soit donné ?
Guillaume Evrard : Le skipper n’a que deux solutions, soit il continue et il prend alors une pénalité de 5 heures, soit il fait demi-tour en tournant autour de la bouée pour franchir à nouveau la ligne.
Le Reporter sablais: Est-ce déjà arrivé lors d’un départ du Vendée Globe ?
Guillaume Evrard : Oui, par exemple lors du dernier départ en 2012, François Gabart qui en a été le vainqueur, a franchi la ligne avant le signal et il a choisi de faire demi-tour pour contourner la bouée et la refranchir. Ils étaient trois dans ce cas, François Gabart, Kito de Pavant et le polonais Zbigniew « Gutek » Gutkowski.
____
Note: Sur la photo du départ ci-dessus, nous avons entouré les trois bateaux en tête qui ont franchi trop tôt le départ et qui seront pénalisés : Macif (François Gabart), Groupe Bel de Kito de Pavant, et Energa de Gutek.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

La Roche-sur-Yon Vendée – Le sculpteur Yvan Mercier a réalisé le bronze qui sera inauguré mardi sur l’Esplanade Simone Veil

      Yvan Mercier est un sculpteur-ferronnier réputé qui réside à Beaulieu-sous-la-Roche. Il a remporté le concours – face à quatre ...