Come In Vendée lors du départ le 6 août 2016 à Port Olona

Vendée Globe : des circonstances exceptionnelles pour ne pas effectuer la course qualificative!

Samedi 3 septembre 2016 – Jeff Pellet vient d’annoncer sur les réseaux sociaux qu’en raison de « pétole » (absence de vent) son arrivée dans le chenal des Sables d’Olonne était décalée de 17h à 19h puis sans doute entre 19 et 21h. Le navigateur de « Come In Vendée » revient d’un parcours effectué en « auto-qualification » , c’est-à-dire sans accord officiel, avec l’objectif de faire le nombre de milles habituellement demandés. Sauf qu’aucune validation officielle ni contrôle du parcours n’est réalisé et que le règlement prévoit la participation à une « vraie » course.

Jeff Pellet n’aura pourtant pas ménager sa peine, entre les recherches de sponsors, les réunions d’information, les communications régulières, les tableaux et affiches artistiques, les expositions, les produits dérivés et, bien sûr, les travaux à réaliser sur le bateau depuis son achat.
Depuis le 6 août 2016, il est en mer pour effectuer son propre circuit, en descente vers la Guadeloupe puis retour vers le Nord après un triangle et arrivée le 3 septembre 2016 aux Sables d’Olonne. Une sorte de parcours pour un dernier espoir de qualification officielle.

Jeff Pellet avait pourtant prévu de faire Les Sables – NY
Mais, depuis au moins 2 mois, l’organisation du Vendée Globe a annoncé qu’elle n’avait pas de solution pour lui dans la mesure où il n’a pas participé aux courses nécessaires dont celles de la dernière chance : la course « Les Sables d’Olonne – New-York – Les Sables d’Olonne » que plusieurs skippers ont effectué justement pour se qualifier et l’ultime course « Québec-Saint-Malo » .
Jeff ne l’a pas faite au regard des travaux qui étaient encore nécessaire sur le bateau (test de jauge négatif). Et pourtant il l’avait prévu : « Jeff s’est inscrit pour la New York – Vendée Les Sables.  C’est le meilleur moyen de gagner sa qualification sur l’eau. Notre skipper envisage un départ des Sables-d’Olonne vers le 10 mai pour effectuer une Transatlantique en solitaire.  Pour être au départ de New York le 29 mai » mentionnait peu de temps avant le site Come In Vendée.

Come In Vendée le 6 août 2016 au départ d'une auto-qualification

Come In Vendée le 6 août 2016 au départ d’une auto-qualification

Une course parallèle ne serait pas raisonnable
Quant au Président de la Saem Vendée Globe et du Conseil départemental de Vendée, Yves Auvinet, il déclarait il y a encore quelques jours que les sélections ne dépendaient pas de lui mais bien de l’organisation sportive, à savoir le directeur de course et la Fédération Française de Voile : « Certes, la Saem possède le Vendée Globe et l’organise mais nous ne sommes pas maîtres des règles sportives. Il s’agit d’une compétition sportive, il y a un Directeur de course (NDLR : Jacques Caraës), un jury, une fédération – la Fédération Française de Voile – qui valide ou non les courses qualificatives. Elle n’a d’ailleurs pas validé le projet de qualification de Jeff Pellet. Il y a aussi Imoca pour les critères de jauge. Je le répète, ce n’est pas moi qui ai la main sur les sélections sportives. »

A LIRE  La Roche-sur-Yon Les Sables-d'Olonne Vendée. Chèque énergie pour 46.000 ménages vendéens

Concernant les velléités de Jeff Pellet d’effectuer le parcours en « pirate » , parallèlement à la course, Yves Auvinet ajoutait : « (….) On ne peut faire d’exception. Imaginez que sa participation soit validée sans qu’il ait rempli les conditions et qu’un accident grave se produise ; on nous en ferait porter toutes les responsabilités !  (Quant à une course parallèle) ce ne serait pas raisonnable. S’il lui arrivait quelque chose, des coureurs officiels seraient obligés de partir à son secours et cela mettrait en péril leur propre course. »
(Lire notre article sur le sujet: http://www.lereportersablais.com/vendee-globe-le-reglement-ne-peut-quetre-applique-declare-yves-auvinet/ )

Des circonstances exceptionnelles
Lors de la Course Les Sables d’Olonne – New-York – Les Sables d’Olonne, nous avions interrogé le 7 juin 2016 de façon impromptue Jacques Caraës qui venait de prendre la Direction de Course du Vendée Globe à la suite de Denis Horeau, et qui avait alors bien précisé au Reporter sablais, à l’issue d’une vacationque « selon le règlement il fallait des circonstances exceptionnelles » pour qu’il y ait une dérogation à l’obligation de participer à une course de qualification.

7 juin 2016 - Jacques Caraës et Denis Horeau : 1ère rencontre après le passage de témoin

©Le Reporter sablais – 7 juin 2016 – Jacques Caraës et Denis Horeau : 1ère rencontre après le passage de témoin

Autant dire que Jeff Pellet ne sera pas autorisé à participer au Vendée Globe officiel car il ne présente pas de circontances exceptionnelles par rapport aux autres compétiteurs et parce que l’organisation du Vendée Globe entend préserver l’équité entre compétiteurs et assurer toute la sécurité possible dans cette course très difficile.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse