Bruno Retailleau © Photo: Le Reporter sablais

Vendée. Egalim: Bruno Retailleau s’inquiète du niveau de vie des agriculteurs




 
Lors du vote de la Loi EGALIM, Bruno Retailleau avait émis de très fortes réserves sur son intérêt et son efficacité pour les agriculteurs.

Deux ans après la mise en application de cette loi, que le gouvernement présentait comme la solution aux difficultés du monde agricole, Bruno Retailleau intervient par le biais d’un communiqué:

« Le compte n’y est pas, loin s’en faut ! Les dernières négociations avec la grande distribution ont montré que rien n’a changé dans les méthodes parfois brutales utilisées à l’encontre des agriculteurs.
Le prix de vente des produits agricoles reste trop faible pour assurer un revenu décent aux agriculteurs, parfois même un revenu tout court.
Tandis que l’an passé les marges des marques distributeurs ont connu une progression à 2 chiffres.

Les agriculteurs nourrissent les Français, ils assurent l’indépendance alimentaire de notre pays, à ce titre ils méritent plus de considération et une juste rémunération.
En définitive, le gouvernement n’aura rien réglé concernant le niveau de vie de nos agriculteurs, les normes qui pèsent sur ces derniers n’ont cessé de se multiplier, et la répartition des richesses reste très déséquilibrée.

Notre souveraineté alimentaire doit être défendue coûte que coûte.
Dans moins de 5 ans si rien ne change la France importera plus de produits agricoles qu’elle n’en exporte.
Il y a urgence à réagir et à défendre avec fermeté la dignité de nos agriculteurs et notre souveraineté alimentaire » a-t-il indiqué.

A LIRE  La Roche-sur-Yon Vendée. Accès à la vaccination pour les prioritaires dont les Profs, Policiers et Gendarmes de plus de 55 ans

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse