le Havre du Payré éligible "Grand Site de France"

Talmont – Le Havre du Payré éligible au label « Grand Site de France »




Talmont – Le Havre du Payré éligible au label « Grand Site de France »

Le Conseil départemental gère aujourd’hui 2 680 hectares d’espaces naturels sensibles sur plus de 150 sites répartis sur l’ensemble du territoire vendéen: 700 ha de forêts,  550 ha de sites littoraux,  415 ha de marais,  320 ha de bords de rivières,  380 ha de lacs et étangs,  160 ha de parcs et jardins,  155 ha de bois et landes.
Il a l’ambition pour ses espaces naturels sensibles de protéger et faire découvrir une faune et une flore souvent méconnues, de rendre ces sites accessibles aux Vendéens et aux touristes et de sensibiliser les visiteurs au respect de l’environnement.

Le soutien du département
Dans ce cadre, le Conseil Départemental de la Vendée soutient les communes de Talmont Saint-Hilaire et de Jard-sur-Mer pour que le site remarquable du Havre du Payré  obtienne le label « Grand Site de France » en raison de ses paysages, ses activités traditionnelles et sa géologie.

Dossier de candidature et éligibilité
C’est en septembre 2014 que la démarche de classement du Havre du Payré, en tant que « Grand Site de France » a été initiée par les communes de Talmont Saint-Hilaire et de Jard-sur-Mer soutenue par le Conseil Départemental de la Vendée, en engageant une étude de préservation et de mise en valeur du site naturel du Payré. S’en est suivie la visite d’Isabelle Poulet, chargée de mission Grands Sites en juillet 2015.
Le 27 mars 2017, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a accepté qu’un dossier de candidature soit réalisé et déposé afin que le Havre du Payré obtienne le Label de « Grand Site de France ». Le Havre du Payré est donc désormais éligible à l’obtention du label « Grand Site de France » mais la démarche « Opération Grand Site » peut durer entre 3 et 6 ans, l’attribution étant valable 6 ans. Le Département est chargé de rédiger et de déposer le dossier « Opération Grand Site » auprès de la Commission Nationale de la nature, des sites et des paysages d’ici 12 à 18 mois.

Le Label Grand Site de France dispose d’une forte notoriété
L’Etat peut attribuer le Label « Grand Site de France » à des sites disposant d’une forte notoriété et d’une forte fréquentation touristique, ce qui est le cas pour le Havre du Payré. Particularité de ces sites, ils se distinguent tous par un caractère naturel (Marais Poitevin), artistique (Montagne Sainte Victoire et Cézanne), historique (Pont du Gard) ou pittoresque (Camargue). A ce jour, le Réseau des Grands Sites de France compte 40 sites (contre 17 à sa création en l’an 2000) qui accueillent près de 32M de visiteurs.
Obtenir le Label « Grand Site de France » pour le Havre du Payré contribuerait à accroître l’attractivité de la Vendée, et plus particulièrement de la côte vendéenne.
Avec ce Label, le Havre du Payré rejoindrait une liste de sites prestigieux : le massif du Canigou, le Pont du Gard, le Puy de Dôme, la Baie de Somme, les Iles Sanguinaires, la Montagne Sainte Victoire, Saint Guilhem le Désert… et le Marais Poitevin, l’unique « Grand Site de France » de la Région des Pays de la Loire.

Enfin, à l’image du Havre du Payré, plusieurs sites sont éligibles à intégrer le Réseau Grands Sites, tels que la Dune du Pilat, Vézelay, la cité de Carcassonne, le Ballon d’Alsace, le Canal du Midi, l’Arsenal de Rochefort…

A LIRE  Vendée Sapeurs-Pompiers - Accident de la route entre 2 véhicules à La Roche-sur-Yon

 

LE HAVRE DU PAYRÉ
Le Havre du Payré est un espace naturel remarquable qui s’étend sur 2800 hectares; c’est une richesse naturel qui s’expose dans tous les films de promotion de la Vendée.
Le Payré est une petite rivière qui trouve sa source dans le massif granitique d’Avrillé. Trois cours d’eau se rejoignent à quelques mètres de la côte pour former l’estuaire du Payré, véritable abri naturel derrière la dune du Veillon. Le Havre du Payré s’étend de l’estuaire du Payré au Sud, du château de Talmont au Nord, du bois du Veillon à l’Ouest et de l’abbaye du Lieu Dieu à l’Est à Jard sur Mer. Le site mêle marais, massifs forestiers, dunes, estuaire, grandes cultures, la pointe du Payré…Le Payré est un haut lieu géologique national, avec un sous-sol d’une incroyable richesse car c’est un point de contact unique entre le massif armoricain et le bassin aquitain.
Enfin, il s’agit d’un milieu naturel très riche du point de vue de la faune et de la flore avec de nombreuses espèces protégées : cynoglosse des dunes, libellule, crapaud, loutre d’Europe, l’oiseau Circaète Jean le Blanc…

Le Havre du Payré, une histoire millénaire !
C’est au Veillon que l’on trouve une centaine d’empreintes de dinosaures vieilles de 210M d’années, visibles lors des grandes marées, ce qui en fait un site paléontologique majeur en Europe.
Le Payré est un patrimoine historique remarquable avec un triangle composé du château de Talmont (début de la fondation au XIème siècle), le manoir du Veillon et l’abbaye du Lieu Dieu (fondée en 1190 par Richard Cœur de Lion). Le cœur historique de Talmont Saint Hilaire, autour du château, a été inséré dans le périmètre, en tant que berceau historique.
Le Havre du Payré a un lien très fort entre paysage et activité humaine, un lien qui remonte à plus d’un millénaire, avec les moines qui ont domestiqué le marais pour lui donner sa configuration actuelle. Pendant de nombreuses années, le Payré servait à transiter les marchandises vers la forteresse de Talmont, et le Port de La Guittière servait à exporter le sel. Aujourd’hui, l’estuaire renferme plus de 800ha de marais à poissons et de marais salants. Le village ostréicole de La Guittière est l’un des plus petits bassins ostréicoles de France (500 tonnes par an d’huîtres à la coque brune). Le Havre du Payré est également un site idéal pour l’aquaculture (bars, daurades, anguilles…), le tourisme (48 000 lits à Bourgenay, Jard, Talmont…), l’élevage ovin et bovin…

Le Département, un propriétaire et acteur majeur de l’aménagement du Havre du Payré
A ce jour, le Conseil Départemental de la Vendée est propriétaire de 61 ha à Talmont Saint Hilaire : marais de La Guittière (marais salants et marais à poissons), bois des Bouries (pins maritimes), bois du Grand Quezeau, bois de Bourgenay (chênes verts) avec des sentiers pédestres le long du chenal du Payré. Il est aussi propriétaire de 59 ha sur le secteur des Sables de la Grange à Jard-sur-Mer car c’est un point de passage très fréquenté des oiseaux migrateurs.
Sur tous ces secteurs, le Département, avec l’appui du Conservatoire du Littoral, continuera à user de son droit de préemption pour faire l’acquisition des terrains naturels, en vue de les préserver et de les ouvrir au public, notamment sur la pointe du Payré, les Sables de la Grange, le Marais du Lieu Dieu, le marais de La Guittière, le bois du Veillon, le bois des Bouries…

A LIRE  Vendée Sapeurs-Pompiers - Grave accident de la route à La Chaize-le-Vicomte entre une voiture et un tracteur

Préservation du paysage et de la biodiversité associée à un accueil touristique
Le label « Grand site de France » exige de concilier développement touristique et préservation du paysage. Pour l’obtenir, des aménagements sont nécessaires. L’objectif principal est de protéger ce paysage d’exception et sa biodiversité, tout en conservant les activités traditionnelles qui préservent le paysage et tout en assurant un accueil optimal des touristes.

Sur le terrain, un programme d’actions a été imaginé pour obtenir le Label « Grand Site de France » pour le Havre du Payré :
– Protection de la dune et de la plage du Veillon à Talmont Saint Hilaire,
– Aménagement de la plage et de la dune de la Mine à Jard (stationnement, plantations, sentiers pédestres, parking vélos, piste cyclable…)
– Nouveau balisage des sentiers littoraux pour encadrer les flux de passants,
– Restauration du haut de falaise sur la Pointe du Payré (clôtures, escalier en rondin de bois, drainage, terrassement de sentiers, plantations…),
– Nouvel aménagement du port de La Guittière (parking paysagé, plantation de pins maritimes, sentiers pédestres, aire de pique-nique, espace de travail pour les ostréiculteurs, aire de jeux pour enfants, vues sur le paysage…),
– Rendre le Havre du Payré accessible aux personnes à mobilité réduite,
– Mise en valeur des points de vue remarquable, notamment la dune du Veillon (vue sur l’océan et l’estuaire), les collines de cul d’âne (vues sur les marais à poisson du Veillon), les dunes du port (vues sur le port de La Guittière et le fond de l’estuaire), le chemin belvédère du Payré (vues sur les marais à poissons et les prés salés), l’observatoire des marais (vues sur les marais), les haut de falaise à Jard (vues sur l’océan) et la Pointe du Payré,
– Destruction de certains points noirs tels que des cabanons qui ne servent pas à l’activité agricole ou touristique pour rendre un caractère original au site,
– Lutte contre l’occupation illicite de certaines parcelles naturelles.

A cela s’ajoute un programme complet d’équipements et d’animations pour renforcer l’attractivité touristique du Havre du Payré
En plus des sentiers pédestres, l’aménagement de nouvelles pistes cyclables est programmé, notamment le maillon manquant entre La Guittière et l’abbaye de Lieu Dieu et ainsi assurer la continuité de la Vélodyssée sur le littoral. A terme, le site proposera un programme d’animations : sports, randonnées, rando croquis, lecture de paysage, concours photo, sorties nature…

Depuis 1975, date de l’achat du Bois du Veillon afin d’éviter toute promotion immobilière, l’objectif est de préserver ce lieu unique.
Voir ci-dessous la vidéo
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
(avec communication)

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée – Accident mortel sur le chantier Ylium E. Leclerc des Sables d’Olonne: les conditions de l’accident se précisent

    Accident mortel sur le chantier Ylium E. Leclerc des Sables d’Olonne Un accident mortel s’est produit sur le chantier Ylium ...