Noirmoutier Vendée. Le belvédère du port de l’Herbaudière a été inauguré (Rédaction Les Sables-d’Olonne)

 

Noirmoutier L’Herbaudière. Un magnifique belvédère au-dessus du port

Le Département de la Vendée assure la gestion de 13 ports de pêche, de plaisance ou de commerce.

Désormais, le port de l’Herbaudière à Noirmoutier bénéficie d’une passerelle en surplomb du port et d’un belvédère à mi-chemin de cette passerelle.
Une vraie réussite tant la vue est agréable à la hauteur qui a été choisie.
On peut toujour, ensuite, poursuivre sur la jetée connue de tous, depuis laquelle on peut contempler de magnifiques couchers de soleil.

Amélie Rivière (Conseillère dép.), Florence Pineau (Conseillère dép.), Alain Leboeuf, Président du Conseil départemental, Arnaud Ringeard (CCI), Yan Balat (Maire de Noirmoutier), Noël Faucher (Conseiller dép.)

L’initiative n’avait pas qu’une vocation touristique
Afin de permettre aux activités portuaires de se dérouler en toute sécurité, tout en offrant aux marins et au personnel de la criée le confort de travail nécessaire, la CCI de la Vendée – gestionnaire de la zone portuaire – et le Conseil départemental ont imaginé une solution originale mettant en valeur le site et les activités portuaires: une passerelle qui surplombe les quais de la criée et le port, tout en apportant une vue sur l’océan et les plages alentours.
Une cohabitation réussie entre les acteurs économiques et les touristes ou promeneurs.

Le Port de l’Herbaudière
Siège d’une intense activité, le port départemental de l’Herbaudière est à la fois un port de pêche et un port de plaisance, et il accueille des entreprises aux multiples activités dont celles spécialisées dans la construction navale. Et aussi bien sûr le Centre de Marée. En 2020, plus de 1 500 tonnes de poissons y ont été débarquées.
Le résultat conduit à une intense présence des uns et des autres, les professionnels – et leurs allées et venues en bateau – et les touristes.
Il faut savoir que l’Ile de Noirmoutier passe en saison estivale de 9500 à environ 100.000 habitants !
Autant dire que la gestion des flux est d’importance pour contenter tout le monde.

Le coût d’un projet au long cours
A entendre certains élus, ce projet est dans les cartons depuis 25 ans !
La réalisation a nécessité une dépense de 800.000 € HT – à 50/50 entre la CCI et le département de la Vendée.
« Cette passerelle est le résultat d’une réflexion et d’une collaboration avec la CCI, a indiqué Alain Leboeuf, président du Conseil départemental. Elle va faciliter le travail de nos pêcheurs et la visite de nos touristes sans nuire à la sécurité de quiconque. C’est un investissement qui a du sens! ».

 

Architecture et concours
C’est à l’issue d’un concours d’architecture lancé en janvier 2020, qu’une équipe composée de l’agence d’architecture TICA, soutenue par le groupe ARTELIA, a été retenue pour la conception de cette passerelle.
(Bureau de contrôle APAVE SPS/MSB, Géotechnique/Igesol – Gros oeuvre: BGCV (Vendée) – Charpente métallique: DL Atlantique (Charente-Maritime), Eclairage: Allez (Vendée)

 

« Véritable trait de crayon dans le paysage, dessinée par un geste fort et sans ornement surperficiel, la passerelle mise sur une unique couleur signal qui dialogue avec les ambiances portuaires et navales: le jaune, couleur qui évoque instantanément les fameux cirés des pêcheurs – et qui permet de repérer rapidement un homme à la mer. »
Voilà pour le sens, l’esprit et le trait. En dehors du rapprochement avec les cirés, Le Reporter sablais a apprécié cette couleur qui donne de la lumière, du soleil et un éclat à l’Herbaudière, alors que les couleurs des ports sont souvent tristement ternes.
On notera aussi quelques éléments d’intérêts: des surlargeurs, la présence de bancs, du platelage bois avec ses lames caractéristiques, un vaste hauvent pour protéger des intempéries, et des structures qui rappellent la construction navale.
La passerelle, située à une hauteur de 4 mètres sous passerelle (et 7 mètres sous hauvent) et d’une longueur de 100 mètres.
Et elle permet, non seulement d’apporter une belle vue, mais aussi de faire la promotion des acteurs de la pêche en permettant de découvrir une partie de leurs activités.

Les travaux se sont déroulés entre mars et juin 2021 (durée totale du projet: 18 mois), en assurant la continuité d’activité de la criée qui assure 5 ventes hebdomadaires (arrivée des bateaux, fonctionnement des grues, ravitaillement en glace…).

 

Mickaël Dailly, photographe de l’exposition au Port de l’Herbaudière


Une exposition

Une exposition de 15 photos, réalisées par l’artiste Mickaël Dailly déjà reconnu pour son travail lié à l’univers maritime, présente l’univers de la pêche, le travail à la criée, des bateaux de pêche. On peut aussi découvrir des panneaux pédagogiques sur les différentes espèces pêchées par les marins-pêcheurs de L’Herbaudière.

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

Leave your vote

45 Points
Upvote Downvote
More

Laisser un commentaire

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.

X

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.