Manche et Mer du Nord Atlantique Méditerranée. Nombreuses opérations de sauvetage auprès de baigneurs (Rédaction Les Sables-d’Olonne)

 

OPÉRATION DE SAUVETAGE DE TROIS BAIGNEURS EN DIFFICULTÉ SUR LA PLAGE DE GOUVILLE-SUR-MER (50)

Le samedi 13 août 2022, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg est informé par un témoin que trois baigneurs se trouvent en difficulté au large de la plage de Gouville-sur-Mer (50).

Après analyse de la situation, le CROSS Jobourg diffuse un Mayday Relay et engage plusieurs moyens pour porter secours aux personnes en difficulté :
– la vedette de sauvetage légère Sénéquet de la station de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Gouville-sur-Mer(50) ;
– l’hélicoptère Dragon 50 de la sécurité civile basé à Granville, avec à son bord un médecin ;
– un navire de pêche présent sur zone.

Le navire de pêche parvient à récupérer très rapidement les trois personnes en difficulté et les ramène sur la terre ferme, où ils sont pris en charge par le médecin embarqué par l’hélicoptère Dragon 50. Les trois personnes sauvées sont saines et sauves.


OPÉRATION DE RECHERCHE ET DE SAUVETAGE D’UN BAIGNEUR AU LARGE DE VEULETTE-SUR-MER (76)

Le samedi 13 août 2022, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez est informé par le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) 76 qu’un baigneur a disparu au niveau de la plage de Veulette-sur-Mer (76).

Après analyse de la situation, le CROSS Gris-Nez diffuse un message Mayday Relay et engage plusieurs moyens pour rechercher et porter secours à la personne disparue :
– le semi-rigide Le Petit Chalando de la station de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Veulette-sur-Mer ;
– un semi-rigide et une équipe subaquatique du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) 76 ;
– l’hélicoptère Dauphin de la Marine nationale, basé au Touquet (62).

L’hélicoptère Dauphin parvient à localiser le baigneur en difficulté, qui est récupéré et ramené à terre sain et sauf par le semi-rigide de la SNSM Le Petit Chalando.


IMPORTANT DISPOSITIF DE RECHERCHE D’UN BAIGNEUR DISPARU À MARSEILLE (13)

Le jeudi 11 août, vers 17h30, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer de Méditerranée (CROSS Med) est alerté de la disparition d’un baigneur, parti nager depuis la plage de Bonneveine dans la rade sud de Marseille. L’inquiétude est exprimée par ses parents qui n’ont plus vu cet adolescent de 15 ans depuis 15h15.

Immédiatement, le CROSS Med engage et coordonne plusieurs moyens pour conduire les opérations de recherche :

  • hélicoptère de la sécurité civile Dragon 131 ;
  • vedette de 1ère classe SNS 152 Bonne Mère de Marseille de la station SNSM de Marseille ;
  • vedette de gendarmerie maritime P619 Huveaune ;
  • plusieurs embarcations du bataillon des Marins-Pompiers de Marseille ;
  • équipe de plongeurs du bataillon des Marins-Pompiers de Marseille ;
  • hélicoptère Dauphin de la Marine nationale Guepard Victor de la flottille 35F de Hyères.

Les premières investigations côtières menées se révélant infructueuses, le CROSS décide d’élargir les recherches à toute la zone comprise entre les îles du Frioul et la côte marseillaise. Alors que la grande majorité de la zone est blanchie et que la nuit tombe, le Guepard Victor repère finalement le baigneur, peu après 21h, en difficulté à 300 mètres au large de la plage de l’Huveaune.

Immédiatement pris en charge par les moyens nautiques des marins-pompiers, en état d’hypothermie avancée et ayant avalé beaucoup d’eau, l’adolescent est ramené au port de la Pointe Rouge. Après un bilan médical complet par les marins-pompiers et le SAMU 13, il n’a pas été jugé nécessaire de l’évacuer vers une structure médicale.


IMPORTANT DISPOSITIF DE RECHERCHE DE DEUX ENFANTS DÉRIVANT SUR UN ENGIN DE PLAGE À MARIGNANE (13)

Le 9 août 2022 vers 19h, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer de Méditerranée (CROSS MED) est informé par le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (CODIS 13) de la disparition de deux enfants dérivant, par vent décollant, sur une bouée gonflable au large de la plage du Jaï dans l’étang de Berre. Aussitôt, le CROSS prend la coordination de l’opération de recherche pour laquelle sont engagés les moyens suivants :

  • patrouilles terrestres et moyens nautiques des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône ;
  • hélicoptère de la sécurité civile Dragon 131 médicalisé ;
  • semi-rigide SNS 682 de la station de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Martigues.

Le premier enfant, âgé de 3 ans, a été récupéré conscient et en hypothermie, par un semi-rigide des pompiers. Il a été évacué par un véhicule de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) médicalisé vers l’hôpital de La Timone à Marseille.

Le second enfant, âgé de 5 ans, a été récupéré en arrêt cardio-respiratoire, par le Dragon 131. En dépit des tentatives de réanimation exercées par le médecin du Dragon 131, puis par les équipes du SAMU 13, l’enfant a finalement été déclaré décédé par le médecin.


DÉCÈS D’UN BAIGNEUR DANS LE SECTEUR DE GOUVILLE-SUR-MER (50)

Le dimanche 07 août 2022 en fin d’après-midi, le CROSS Jobourg (50) est informé qu’un baigneur aurait disparu dans le secteur de Gouville-sur-Mer (50). Après analyse de la situation le CROSS, diffuse un message MAYDAY RELAY et engage de nombreux moyens.

Immédiatement, sont engagés :
– l’hélicoptère Dragon 50 de la sécurité civile, basé à Granville (50), qui sera relayé par l’hélicoptère Caïman Marine de la Marine nationale, basé à Maupertus (50) dans la soirée ;
– la vedette de sauvetage légère (VSL) Sénéquet de la station de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Gouville-sur-Mer (50) ;
– la vedette de sauvetage légère (VSL) Notre-Dame de Gonneville de la station SNSM de Gonneville-Blainville (50) ;
– le semi-rigide Caze-Coutain de la station SNSM d’Agon-Coutainville (50) ;
– une patrouille terrestre de la gendarmerie départementale ;
– un canot de sauvetage léger (CSL), deux véhicules légers tout terrain (VLTT) et un véhicule de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) 50.

En milieu de nuit et faute d’éléments nouveaux malgré plusieurs heures d’investigation, les recherches par moyens dirigés sont suspendues pour la nuit. Des messages MAYDAY RELAY ont continué à être diffusés toute la nuit.

Tôt dans la matinée du lundi 08 août 2022, les recherches reprennent avec les moyens suivants :
– l’hélicoptère Dragon 50 de la sécurité civile, basé à Granville ;
– une patrouille motorisée du SDIS 50 le long de la laisse de mer ;
– une patrouille de la gendarmerie départementale.

L’hélicoptère Dragon 50 repère finalement un corps inanimé en mer qui est récupéré par la VSL Sénéquet de la SNSM de Gouville. En parallèle, le CROSS contacte le SCMM et demande l’envoi d’un médecin sur zone.

De retour à quai, la victime est prise en charge par CODIS 50. Malheureusement, malgré l’intervention des secours, la victime n’a pas pu être réanimée et a été déclarée décédée par l’équipe médicale sur place.


DECES DANS LE BASSIN D’ARCACHON (33)

Le dimanche 7 août à 21h34, le navire Ti-bout informe le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Etel avoir récupéré à la mer un pratiquant de wake-board dans le chenal de la Girouasse (Bassin d’Arcachon, 33).

Depuis 40 minutes, ils sont la recherche du bateau qui tractait le wake-boarder, qui ne semblait pas s’être aperçu du décrochage du palonnier. Le bateau Edelweis est retrouvé au mouillage, sans occupant à bord.

Le CROSS Etel émet immédiatement un message MAYDAY RELAY et engage :

  • L’hélicoptère Caracal de la base aérienne 120 de Cazaux ;
  • La vedette SNS 250 et le semi-rigide SNS 516 de la station SNSM d’Arcachon ;
  • L’Embarcation de Reconnaissance et de Sauvetage des pompiers d’Arcachon ;
  • Une patrouille terrestre de la gendarmerie départementale de Gironde.

A 01h32, après plusieurs heures de recherches et faute d’éléments nouveaux, les recherches par moyens dirigés sont suspendues.

Ce matin du lundi 8 août, la brigade nautique d’Arcachon et la section aérienne de gendarmerie de Mérignac ont repris les recherches. Le corps de la femme de 43 ans qui pilotait l’Edelweis est retrouvé sans vie à 9h55 près de l’Île aux Oiseaux. Une enquête pour déterminer les circonstances du décès est en cours.


SAUVETAGE D’UNE BAIGNEUSE À PLOMODIERN (29 – Finistère)

Le samedi 6 août à 18h20, le Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours du Finistère (CODIS 29) alerte le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Corsen de la possible disparition d’une baigneuse au large de la plage de Plomodiern.

Le CROSS Corsen engage immédiatement l’hélicoptère NH 90 Caïman de la Marine Nationale médicalisé par une équipe du Service de Santé des Armées, la SNS 153 Penn Sardin de Douarnenez, ainsi qu’un Bateau Léger de Sauvetage (BLS) des Sapeurs-Pompiers.

La victime est repérée et récupérée inanimée à 19h28 par le BLS, et les gestes de secours lui sont immédiatement prodigués. Ramenée sur la plage, elle est prise en charge par l’équipage du Caïman à 19h40, qui poursuit les gestes de réanimation.

La victime, une femme d’une quarantaine d’années, est transférée en urgence absolue au Centre Hospitalier Universitaire de la Cavale Blanche à 19h50.


SAUVETAGE D’UN VÉLIPLANCHISTE EN DIFFICULTÉ DANS LE SECTEUR DE LA HAGUE (50)

Le mardi 2 août dans l’après-midi, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg (50) est alerté par les gardes-côtes de Guernesey qu’un véliplanchiste se trouverait en difficulté dans le secteur de la baie d’Ecalgrain (50).

Après analyse de la situation, le CROSS diffuse un message MAYDAY RELAY et engage plusieurs moyens pour porter assistance à la personne en difficulté :
– l’hélicoptère Caïman Marine de la Marine nationale, basé à Maupertus (50) et alors en vol pour exercice ;
– le semi-rigide SNS 506 de la station de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Goury-La Hague (50) ;
– un véhicule de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de la Manche.

Arrivé rapidement sur zone, le Caïman Marine hélitreuille le véliplanchiste et se pose à Goury-La Hague (50), où le véliplanchiste est pris en charge par le VSAV, sain et sauf.

Le matériel du véliplanchiste, qui n’a pas pu être récupéré à bord du Caïman Marine, a pu être récupéré par le SNS 506. Ainsi, il ne sera pas considéré comme du matériel perdu.


DÉCÈS D’UN BAIGNEUR À MIMIZAN (40)

Le mardi 2 août à 16h40, la vedette de plaisance Madi informe le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Etel de la découverte d’un corps à la mer. Au même moment, le poste de plage de la Garluche signale la disparition d’un baigneur.

Le CROSS Etel engage immédiatement l’hélicoptère médicalisé ECU 40 de la Gendarmerie nationale et le SMUR 40. Le Madi parvient à récupérer le baigneur à son bord.

Le sauveteur du poste de plage de la Garluche a rejoint la vedette Madi pour prodiguer un massage cardiaque à la victime avant son hélitreuillage sur la plage pour la suite de la réanimation.

Malgré les efforts des secouristes, le décès de l’homme de 54 ans est malheureusement constaté à 17h51.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais
(avec Premar)

Leave your vote

46 Points
Upvote Downvote
More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.

X

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.