Les Sables d'Olonne - (Photo d'Archives - Ascension 2017)

Les Sables-d’Olonne Vendée – OFFICIEL: une vision édulcorée pour le tourisme aux Sables d’Olonne

 




 

Les Sables-d’Olonne Vendée – OFFICIEL: une vision édulcorée pour le tourisme aux Sables d’Olonne

Au Reporter sablais nous n’avons pas été les derniers à transmettre les sentiments de nombreux Sablais et Vendéens sur l’évolution touristique de leur territoire.
Dans plusieurs articles, durant des interviews dont celui du président du département Yves Auvinet, nous avions évoqué le sentiment de trop plein, d’excès, d’étouffement…
Sans perdre de vue les nécessités économiques et les répercussions en terme d’emplois, il ne fallait pas – parallèlement – négliger la qualité de vie y compris durant la période estivale.

Aujourd’hui même, Yannick Moreau nous a indiqué qu’au « coeur de l’été, Les Sables d’Olonne a connu des périodes de surfréquentation, de saturation même, au cours desquelles nous peinons à maintenir la qualité de vie et d’accueil auxquelles on peut légitimement s’attendre. »

Evolution du modèle touristique
Cette prise en compte des tendances va entraîner une évolution officielle du modèle touristique pour Les Sables d’Olonne. Il est donc indiqué que la promotion des ailes de la saison – mai, juin, septembre – seront privilégiées.
Rien de révolutionnaire jusqu’ici en la matière puisque toutes les stations cherchent à étaler leur saison touristique.

Le changement va, par contre, porter sur deux éléments d’importance:
– d’abord une sélectivité portant sur la qualité: « l’avenir du tourisme sablais, c’est moins la quantité des hébergements ou des touristes que la qualité des services, des offres et des clientèles accueillies. »
Le choix est fait et il est assumé: être davantage sélectif afin de monter en gamme tant sur la qualité des services proposés que sur la clientèle ciblée.
– la communication touristique ne visera plus à faire venir toujours plus de monde aux Sables d’Olonne en plein été !
Pour cela, seront donc visées les périodes hors-saison (ailes et les vacances scolaires non estivales), des « expériences » ponctuelles comme par exemple une compétition sportive de type Ironman (on peut supposer que de grandes expositions, des congrès..rentrent dans cette perspective), et ciblées les clientèles particulières (britannique ou nordique, ayant un pouvoir d’achat plus élevé et qui ont été absentes cette année en raison du Brexit et du Covid).

Une attention particulière à l’offre de logements touristiques
Dans la logique de la recherche de qualité et de l’offre disponible à l’année, il est proposé de lutter fortement contre la mutation des résidences principales en résidences secondaires.
Selon le maire, de nombreux logements à l’année – qui auraient pu servir à loger des jeunes ou des familles – sont transformés en logements touristiques ou secondaires, en meublés, de qualité médiocre, à prix cassés.
Non seulement ce marché attire une clientèle typique qui n’est pas souhaitée mais elle déséquilibre le marché local en créant des distorsions de concurrence avec les professionnels par le biais de plate-forme de locations ce qui entraîne une pression sur les prix au détriment de la qualité.
Ainsi, ajoute le maire, à la suite de contrôles des taxes de séjour, il a pu être constaté qu’entre septembre 2019 et septembre 2020 pas moins de 600 logements meublés supplémentaires ont été déclarés ! (à la suite des contrôles, 217 locations ont été enregistrées).
Ces locations aggravent la pénurie de locations à l’année or le maire déclare « ne pas souhaiter la dévitalisation de la ville ».
Il constate par ailleurs que tandis que les campings ont fait des efforts d’investissements et sont montés en gamme, cette prolifération de logements meublés s’effectue au détriment de la qualité via des meublés « non-classés » (le conseil d’Agglomération a décidé de majorer la taxe de séjour pour les meublés non classés: de 3% en 2020 le taux passera à 5% en 2021 avec un maximum de 2,53 € par personne et par nuitée).

La Ville et l’Agglomération entendent donc freiner tous ces phénomènes qu’elles estiment nocifs pour la qualité de vie et le logement à l’année.


Philippe Brossard- Lotz

Le Reporter sablais

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables d’Olonne Vendée – FRANCE Politique – FLASH. Valéry Giscard d’Estaing est décédé à 94 ans

      FLASH FRANCE Politique – Valéry Giscard d’Estaing est décédé à 94 ans dans sa propriété d’Authon dans le Loir-et-Cher. ...