Les Sables-d’Olonne Vendée. Holcim aura-t-il la fibre Vendée Globe s’il rachète PRB ?




 

Rien n’est encore fait. On parle de négociations exclusives, ce qui entend que l’on n’est pas loin de conclure et, qu’en tout cas, l’acheté a fait un choix sur l’entreprise qui correspond à ses ambitions.

La réussite de PRB, créée en 1975 en Vendée, et installée à La Mothe-Achard, est connue de tous, depuis le lancement du fondateur, Jacques Laurent, et sa réussite notamment dans les enduits de façade et les mortiers.
Jean-Jacques Laurent avait pris la suite, et l’on pensait que sa fille, Cécilia, prendrait la relève tout en gardant l’indépendance de la société.

Il n’en est rien – en ce qui concerne l’indépendance –  puisqu’un projet de rachat est en cours et que le leader mondial, Holcim, est en passe de décrocher la timbale.
Le Suisse, spécialisé dans le ciment, le béton, et les granulats, n’est pas en reste.
Il poursuit son développement à coups de milliards ! après avoir acheté Lafarge en 2015:
– le japonais Firestone Building an janvier 2021 (2,9 milliards €);
– l’américain Malarkey Roofing en décembre 2021 (1,2 milliards d’€);
– et peut-être PRB en mai 2022 (pévisions).

L’objectif du suisse est de s’installer fortement sur le marché français.
Un marché français qui attire les convoitises en raison d’un marché prometteur de 8 milliards d’€ (France Relance, logements, rénovations, friches etc..).
PRB est sans doute la proie idéale avec ses produits, ses 5 usines et ses 700 salariés. Son chiffre d’affaires est de 350 millions d’€. Et PRB dispose d’un réseau de 1300 distributeurs qui intéresse vivement Holcim pour son expansion. Holcim semble aussi intéressé par une gamme de produits de PRB concernant l’isolation thermique, la performance carbone et la rénovation, des éléments à prendre en compte à l’heure des nouvelles réglementations environnementales.

Pour Jean-Jacques Laurent, le PDG de PRB, le groupe Holcim partage les mêmes valeurs et la même vision que PRB.

En Vendée et aux Sables d’Olonne, on se pose toutefois la question de la fibre qu’aura le futur acheteur, quel qu’il soit, pour le Vendée Globe.
PRB a laissé une trace impérissable en soutenant financièrement des skippers prenant le départ de cette course mythique depuis la seconde édition de 1992. Le futur repreneur saura-t-il prendre le relais ?

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.