Les LR Vendéens regroupés pour la bataille des législatives 2017 2ème Tour

Législatives Vendée littorale – Après une erreur de casting, les acteurs LR se regroupent pour faire front

Des stratégies personnelles, aussi bien locales qu’au  niveau de différents échelons des Républicains, avaient conduit à une fracture dans la famille LR vendéenne. Deux camps LR s’étaient opposés à l’occasion des Législatives 2017.

La vague En marche! a contraint les uns et les autres à mettre de l’eau dans leur vin. Après l’erreur de casting – qu’ont démontré les chiffres atteints lors du 1er tour – toute la famille fait bloc et montre une nouvelle entente, du moins sur la photo prise à St-Gilles-Croix-de-Vie ce 15 juin 2017, et en tout cas pour ce deuxième tour des Législatives.
On voit sur la photo, notamment, Bruno Retailleau, Yves Auvinet, François Blanchet, Florence Pineau et Yannick Moreau.

Florence Pineau, candidate investie, se voit désormais soutenue officiellement par tous les élus LR sur cette emblématique Vendée littorale. Malgré les choix de 1er tour, c’est Yves Auvinet, le président du Conseil départemental, qui fut le premier sur les réseaux sociaux à apporter nommément son soutien à Florence Pineau pour le 2ème tour.
Rappelons que dans le camp des adversaires LR/DVD du 1er tour, Noël Faucher déclara soutenir sa famille politique pour le 2ème tour, sans autre précision, tandis que sa suppléante, Brigitte Tesson, a pris fait et cause pour le candidat En Marche!

Mauvais casting pour le metteur en scène ?
Au coeur des choix se trouve immanquablement Bruno Retailleau, président des Républicains de Vendée: bataille au sein de la CNI nationale, choix de candidats non investis, incitation pour certaines places de suppléants…. L’homme est le metteur en scène de la politique Républicaine en Vendée même s’il ne décide pas de tout (il avait reproché à Yannick Moreau de s’être positionné comme suppléant sans l’en avoir averti). Mais comme tous les metteurs en scène, il se trompe parfois de casting ou choisit de mauvais scénarios.
Pour sa défense, il faut bien reconnaître que personne ne connaissait la réalité du caractère de François Fillon, dans le premier cas, ni n’imaginait une telle vague En Marche! pour les Législatives.
Toujours est-il – quels que soient les responsables – qu’une double candidature LR et « LR dissident » a forcément affaibli ce camp et donné l’impression aux Français que la leçon n’était toujours pas comprise.
Contrairement à ce qui a été dit, ce n’est pas uniquement le chômage qui a fait réagir les Français mais bien plus le fait que leur pouvoir d’achat diminue. Les prix augmentent, mais pas les salaires, et le smic n’a jamais obtenu de coup de pouce durant le quinquennat Hollande… La désindexation des salaires sur les prix, d’un côté, et la réforme Balladur augmentant le nombre d’années servant de base aux retraites – ce qui a fragilisé les précaires -, restent dans les mémoires. Les Français n’oublient pas tout!

Pour ce deuxième tour, l’objectif est apparemment clair: maintenir la présence d’un député LR dans la circonscription, coûte que coûte. Après des analyses, difficiles à réaliser à chaud, laissant à penser que l’abstention aurait déplacé l’équilibre des forces, le temps est venu de la réconciliation électorale en Vendée.

Contrecarrer l’hégémonie d’En Marche!
On sent bien que l’objectif est de montrer aux électeurs qu’ils peuvent – à nouveau – leur faire confiance, d’abord car les LR vendéens seraient capables de se regrouper lorsque la cause est essentielle, et ensuite car il est nécessaire à leurs yeux de créer un groupe d’opposition à l’Assemblée nationale afin de contrecarrer l’hégémonie d’En Marche!
Le candidat En Marche! , Stéphane Buchou, a fait 39% au premier tour, tandis que les deux candidats LR / DVD ont réunis respectivement 15% et 13% des suffrages.
Les calculs et les mathématiques ne sont jamais fiables en matière électorale, un peu comme les sondages, mais la barre reste haute. La photo de famille suffira-t-elle?

Conférence de Florence Pineau à St-Gilles-Croix de Vie

 

Nous, c’est la droite!
En attendant, lors de cette Conférence de presse de St-Gilles, Florence Pineau a fait le choix de bien montrer qu’elle représentait la droite, « Nous, c’est la droite! » , tout en positionnant son adversaire à gauche: « Tout dans son parcours politique le ramène à son positionnement de gauche: M. Buchou a été un soutien actif de la députée PS Sylviane Bulteau et est aujourd’hui un Conseiller d’opposition de gauche à Notre-Dame-de-Monts » déclare Florence Pineau. (NDLR: On sait que Stéphane Buchou a déjà répondu à ces arguments en indiquant que s’il avait soutenu Sylviane Bulteau il n’avait en revanche jamais été « encarté » .)
Florence Pineau poursuit en expliquant qu’il « sera plus utile aux Vendéens d’avoir un député d’opposition plutôt qu’un député « En Marche! » en plus. » Elle pose également la question de savoir s’il aurait alors « la liberté, l’initiative et l’expérience nécessaires? »
Et pour elle, il est absolument nécessaire « qu’une opposition structurée puisse avoir les capacités de s’exprimer » et que soit évitée une assemblée monocolore. Elle conclut en refusant l’augmentation de la CSG et en promettant une baisse des impôts.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Bretagne Finistère – Evacuation sanitaire d’un marin près de l’Ile de Sein

        dimanche 18 août 2019 Une opération a été déclenchée à 2h00 du matin par le Cross Corsen avec ...