Tempête de Samuel Collardey

Le film Tempête en avant-première aux Sables d’Olonne !

Un prix d’interprétation à la Mostra de Venise pour un pêcheur sablais. Ça méritait bien une mise en lumière ! Le maire des Sables d’Olonne, Didier Gallot, s’est alors empressé de contacter le directeur du Grand Palace, François Lesuisse, qui a organisé – en liaison avec la Mairie – une avant-première du film aux Sables d’Olonne pour le bonheur de tous.

Quinze jours avant sa sortie, Les Sablais le souhaitant ainsi qu’un certain nombre de VIP ont donc pu assister au dernier film de Samuel Collardey, « Tempête » . Trois salles furent réservées pour l’événement et les spectateurs eurent le privilège de voir et d’entendre l’acteur principal, Dominique Leborne, ses enfants Matteo et Maïlys également acteurs dans le film, ainsi que le réalisateur Samuel Collardey et la sablaise Catherine Paillé co-scénariste.

Dominique Leborne, acteur principal dans le film "Tempête".

Dominique Leborne, acteur principal dans le film « Tempête ».

Si le film se déroule aux Sables d’Olonne et si les Sablais auront le plaisir de voir à l’écran un environnement qu’ils connaissent bien, si Dom le marin pêcheur est bien basé aux Sables d’Olonne, la Tempête dont il est question est bien plus pernicieuse que celle qui forme une mer démontée. Elle s’installe dans le quotidien d’un homme dont la vie au demeurant paraît tout à fait classique : marié puis divorcé, deux enfants, un métier passionnant et souhaité bien que difficile : le grand métier des marins pêcheurs. Un métier qui éloigne les pêcheurs de leur famille, qui rend difficile la présence d’un père auprès de ses enfants.
Deux événements majeurs vont amener Dom à chercher à changer de vie : une plainte de son ex-femme et sa fille qui tombe enceinte. Les service sociaux s’inquiètent au point que Dom veut rapidement investir dans un bateau de pêche à la journée afin de rester proche de ses enfants.
Le grand métier des marins pêcheurs entraîne des répercussions dans sa vie qui risquent d’être désastreuses s’il ne prend pas des mesures radicales ! La Tempête de la vie commence à former son écume…

La genèse du film
Catherine Paillé, sablaise, rencontre Dominique Leborne le marin pêcheur, alors qu’elle est en train de tourner un court métrage. Elle s’intéresse à son personnage et commence à rédiger un scénario basé sur sa vie quotidienne.
Quant au futur réalisateur de Tempête, Samuel Collardey, il a suivi la même école de réalisation cinématographique que Catherine Paillé. L’occasion de rencontrer Dominique Leborne et de découvrir les particularités de sa vie : marin pêcheur, un fils suivant les cours de l’école de pêche, une fille en rupture avec lui, ce qui le désespère.

Le réalisateur Samuel Collardey
Il le confirma encore au micro lors de cette avant-première, Samuel Collardey s’intéresse au style documentaire. Durant sa formation il sera chef opérateur sur des courts métrages. « Du soleil en hiver » , réalisation estudiantine reçoit notamment le prix SACD à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes et le prix spécial du jury à Clermont-Ferrand. En 2008, il sort « L’Apprenti », portrait d’un jeune dans une ferme du Haut-Doubs. Ce long métrage lui vaut une victoire à la Semaine de la Critique à la Mostra de Venise et le prix Louis-Delluc de la Première Oeuvre. En 2013, son nouveau film se nomme « Comme un Lion ».
Avec « Tempête » , réalisé en 2014, on est dans le même style de création, mais le scénario est plus imaginatif, plus construit. Il emmène le spectateur bien plus loin dans la prise de conscience du quotidien vécu par certains. Même si le scénario s’appuie sur de la fiction, Samuel Collardey est loin d’avoir tout romancé ! Il a vécu chez Dominique Leborne pour s’imprégner de sa vie, il est parti en mer avec lui, a suivi son parcours chaotique et en a retranscrit dans le film certains aspects marquants comme les difficultés financières.

L'Equipe du film Tempête, Catherine Paillé, Samuel Collardey, Dominique Leborne et ses deux enfants Matteo et Maïlys

L’Equipe du film Tempête, Catherine Paillé, Samuel Collardey, Dominique Leborne et ses deux enfants Matteo et Maïlys.

Du naturel et aucun artifice
Les acteurs jouent dans des décors naturels, s’habillent comme ils le font au quotidien. Mais le plus marquant, le plus exceptionnel est qu’ils jouent tous très juste sans être des acteurs professionnels. Dominique Leborne, et ses deux enfants Matteo et Maïlys jouent leur propre rôle.
François Lesuisse, directeur du cinéma Le Grand-Palace, alors qu’on lui indiquait avoir été impressionné par le naturel avec lequel jouait Dominique Leborne, nous dira à son propos : « Il crève l’écran » ! Difficile d’obtenir meilleur compliment !

Les récompenses
Dominique Leborne a reçu un prix d’interprétation à la Mostra de Venise. Un bel hommage pour ce métier de pêcheur qu’il a découvert lorsqu’il est parti pour la première fois en mer à l’âge de 9 ans.
Il a également reçu le Bayard d’Or au 30ème Festival international du film francophone de Namur (Belgique) – Tempête recevant le Bayard d’Or du meilleur film -, le Prix du public au Festival du film à La Roche-sur-Yon

Et lors de cette avant-première aux Sables d’Olonne, devant des spectateurs enthousiasmés, il a répété qu’il aimerait bien revivre une telle aventure même s’il ne croyait pas trop devenir acteur professionnel.
Certes, passer d’un rôle dans un scénario proche de sa propre vie à un personnage de fiction réclame un talent certain. Mais Dominique Leborne a montré dans ce film des qualités indéniables qui laissent présager un rebond vers d’autres aventures !

En attendant, nous vous laissons découvrir en vidéo :
– les interventions lors de l’avant-première aux Sables d’Olonne le 28 janvier 2016
– la récompense et la diffusion d’extraits lors de la Mostra de Venise
– un reportage de TV Vendée avec Dominique Leborne et sa statuette de la Mostra
– la présentation du film « L’Apprenti » de Samuel Collardey

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 

 

 

Mostra de Venise :

TV Vendée avec la statuette de la Mostra :

L’apprenti de Samuel Collardey :

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Numéro Spécial – Les Sables d’Olonne: la tragédie des sauveteurs de la SNSM

Numéro Spécial – Les Sables d’Olonne: la tragédie des sauveteurs de la SNSM   NUMERO SPECIAL « LE REPORTER SABLAIS » « LES SABLES D’OLONNE: ...